On est bien quand on fait du bien

Journée des bénévoles dans le diocèse de Lyon. On prie pour eux . Mais, en ont ils vraiment besoin ?
On est tellement bien quand on fait du bien . Et , du coup, on le fait bien. Et on a la satisfaction du travail bien fait. Si on arrivait à mettre en place cette spirale vertueuse dans les entreprises, quelle puissance !!! Encore faut-il être convaincu que dans notre travail on fait du bien. C’est le point de départ…

 

Aout 2014 .
Ce post a l’air un peu intello … quid du concrêt ? Audrey m’en apporte un tellement belle illustration que je ne résiste pas .. je copie juste qq uns de tes posts FB ….

Capture audrey 0

Capture audrey 1.2

Capture audrey 1.8

Capture audrey 2

Capture audrey 2.1

Capture audrey 3

Capture audrey 2 . 9

Capture audrey 1

Publicités

Je suis actionnaire . Mes devoirs ?

Quelques méditations suite à une conférence hier sur la transmission dans l’entreprise, la transmission d’ entreprise.
Je suis actionnaire, donc propriétaire. Mais de quoi ? Des immeubles et des machines, OK . Mais de la culture d’entreprise, de son savoir faire, de ses hommes ???

En tant que dirigeant, mettre en oeuvre une stratégie qui développe l’entreprise, lui fait produire du fruit, et enrichit l’actionnaire, rien à redire.
Mais une stratégie qui vise d’abord à « créer de la valeur pour l’actionnaire », quitte à nuire à l’entreprise ????
Bref, sommes nous au service de l’entreprise ou de l’actionnaire ?

Et en tant qu’actionnaire, même tout petit, ne fuis je pas mes responsabilités ? Dans quel sens je vote ? Le bien de l’entreprise ou celui de l’actionnaire ? Quel sens donner à mes investissements ? A mûrir. Ca me remémore la conclusion d’une conférence du frère Rouvillois : « en matière financière, aucune action est sans conséquence sur l’Homme »

les dictatures tombent toujours

Les pays du Maghreb ont montré la voie, nos entreprises vont elles suivre ?
La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite (Wikipedia) .
Certes l’analogie est un peu forte, mais combien de temps le mépris de la personne, la prise de décision despotique, l’inégalité des redistributions, vont ils pouvoir encore croître ? Les suicidés de France Télécom ne sont-ils pas les Mohamed Baouzizi de Sidi Bouzid ?
2012 nous le dira sans doute.

Comme au Mali avant la saison des pluies.

Chaque année, les dogons ont bien compris qu’il fallait enduire leurs greniers d’une nouvelle couche de terre, pour protéger les briques de base, et lisser le tout .
Sinon, les briques sont attaquées par la pluie et tout finit par s’écrouler au bout de deux ou trois ans .
Finalement, le couple, c’est pareil . Il lui faut son voyage de noces annuel pour être toujours plus solide et beau … cette année, pour nous, ca a été les cinqueterre .
Maintenant, back to work .

 

Pour entretenir vos briques …