Alors, heureuse …?

c’est ce qu’à du dire le Texan à sa Texane suite à cet évènement intense mais bref . (Pour ceux qui ont l’impression d’avoir loupé une marche, c’est par ici ).

Un peu court”, a t elle répondu . Alors, que faire pour être heureux dans la durée ??? Bonne question .

Et là, TADAAAA……… je ressors un tableau de mon livre fétiche qui nous donne de super éléments de réponse .

bonheur pointsSur une échelle entre 10 et 100, il a calculé combien de points de karma bonheur on perdait quand un évènement arrivait dans nos vies .

Alors ….

Pour moi, pas de surprise, c’est la vie en couple dans la durée qui apporte le plus de points . Et quand ce couple a le bonheur de croire, et d’être en bonne santé et dans une démocratie, il approche le nirvana … alors, franchement, arrêtons de râler.

Mais aussi … il, vaut mieux être jamais marié que divorcé ou séparé .

Morale de mon histoire : si vous êtes en couple, prenez en soin, partez pour durer, entretenez le. Et si vous n’y êtes pas (encore) ,  et n’y allez pas à la légère, la séparation fait tellement mal … 8 points de karma , quand même…

 

PS : pour discerner, on a un truc en stock ...

 

Diversité, gender balance , buzz words modernes ?

Diversité et gender balance . Le graal de nos entreprises . Mais nous sommes très ambivalents .  Une fois de plus, rien de nouveau sous le soleil. Je ne résiste pas à recopier servilement le commentaire du frère Dominicain Hervé Ponsot de ce jour…

« La diversité est devenue une formule à la mode dans le monde politique. Mais elle figurait déjà dans la première lettre de Paul aux Corinthiens (*) pour évoquer la vie ecclésiale, en relation avec la variété des vocations et des expériences : sa mise en œuvre semble donc n’avoir jamais été vraiment satisfaite pour qu’elle soit encore à l’ordre du jour. Pourquoi ?

La question est rarement posée : elle oblige à reconnaître que l’acceptation de cette diversité ne va pas de soi, qu’elle fait peur ! Bien sûr, chacun sait cette diversité inévitable, bien sûr chacun veut bien en paroles la reconnaître comme richesse, mais comment ne pas être tenté de la contrôler au maximum, et peut-être finalement de l’exclure ?

Parce qu’elle dérange profondément : reconnaître et accepter cette diversité, c’est reconnaître et accepter les limites de nos personnes, de nos actions.

À la suite de saint Paul dans la première lettre aux Corinthiens, le chrétien a pourtant une bonne raison d’accepter cette diversité et les limites qu’elle lui pose : elle lui permet de se reconnaître comme un membre parmi d’autres du corps du Christ, et de reconnaître dans les autres ceux avec qui se construit ce corps. Heureuse complémentarité ! »

* Corinthiens, chapitres 12-13

Facebook, la meilleure image de Dieu sur terre ?

Avec les nouvelles conditions d’utilisations de Facebook, que sans doute nous allons tous accepter dans les prochains jours sans même les lire, Facebook se rapproche un peu plus de l’image que nous pouvons nous faire de Dieu :

FB voit tout, il sait tout, scrute nos esprits , et n’oublie riennous lui appartenons car même nos données ne nous appartiennent plus.

facebook god

L’analogie est forte , il y a bien sûr quelques distinctions de taille : l’Un est Amour et pardon , l’autre beaucoup plus mercantile … l’un ne monte que jusqu’au nuage, l’Autre est dans l’éternité.

Une autre distinction que je ferai est qu’on peut décider de quitter Facebook, de ne pas entrer sous son contrôle . Je ne pense pas qu’on puisse en dire autant du Tres Haut, mais ca c’est perso.

Oui, un jour je devrai répondre de tous mes actes . Alors, merci Facebook de me le rappeler au quotidien. De me servir de terrain d’entraînement. Je sais  que chaque mot posté sur Facebook me suivra toujours sur terre et pourra être utilisé contre moi. Alors j’assume, et je prends cela comme un rappel au quotidien du fait que je suis sous le regard de Ta Présence, éternelle, Elle.

Toutefois, rien ne m’empêche de manifester mon désaccord auprès de FB en limitant ma contribution, et en vous invitant tous , qui me lisez, à rejoindre Framasphère , au lieu (et non pas en plus) de FB ..

 

Un smartphone moins criminel ?

Ouah !! une fois n’est pas coutume, je viens de passer deux heures a ne pas faire grand chose d’autre pendant que je regardais un replay. Celui de Cash Investigations « les secrets inavouables des téléphones portables«  , diffusé le 4/11/14 sur France 2 (eh oui, nul n’est parfait et il m’arrive, sur recommandations, de trahir mes bonnes résolutions...).

Bien sûr, dans ce genre d’émission à charge, les propos sont en noir et blanc contre les méchantes multinationales qui tuent les pauvres travailleurs des pays émergents. Et on ne regarde que cela . Mais, quand même :

  • Faire travailler des enfants 13 heures par jour en Chine.
  • Accepter que les mines de tantale, un des matériaux clé du téléphone, soient aussi peu sûres… et fassent bien entendu travailler les enfants Africains.
  • Laisser des territoires et villages entiers se faire « Fukushimer » en se cachant derrière des sociétés écran pour produire les aimants de nos vibreurs.
  • Lobbyer pour que la législation Européenne sur l’utilisation de « minerais de sang » ne soit pas obligatoire.

Smartphones ethical consumerTout cela fait un peu beaucoup .

Mais ce que j’ai préféré, c’est la dernière phrase prononcée dans ce reportage :

« Et si une partie de la solution était entre nos mains ? »

Oui, c’est facile de critiquer les multinationales . Mais nous sommes leurs clients . On peut faire des manifestations de rue, comme préconisé dans le reportage. On peut aussi orienter nos achats . Justement, pour les smartphones, l’émission mentionne le site Ethicalconsumer . Allez y faire un tour . Vous pourrez y trouver , par exemple, un classement éthique des fabricants de smartphone… que vous avez ci contre. Alors, êtes vous vraiment obligés d’acheter Samsung ?

Pour mon prochain téléphone , d’abord je le retarderai le plus possible, et ensuite j’irai voir ce qu’un  Fairphone a de moins qu’un autre .

Le nez de Dieu..

Le nez de Dieu..

Une fois sorti de l’affaire du déluge, la genèse nous raconte que  Noé dressa un autel au Seigneur ; il prit, parmi tous les animaux purs et tous les oiseaux purs, des victimes qu’il offrit en holocauste sur l’autel. Le Seigneur respira l’agréable odeur, et il se dit en lui-même : « Je ne maudirai plus jamais le sol à cause de l’homme. Les pensées de son cœur sont mauvaises dès sa jeunesse ; mais plus jamais je ne frapperai tous les vivants comme je l’ai fait. “( Gn 8-20,22 )

 

Quoi !! Juste un braai* ? Cela suffit pour clamer la colère Divine ?

4165987-South-African-beer-1

Pour ceux qui doutent de cette histoire, on a retrouvé une vidéo d’archive de Noé à consulter ici.

 

Noe

 

Merci aux Dominicains de nous proposer ces textes à méditer, et surtout leur commentaire, chaque jour dans “signe dans la bible”.

 

Et, sur le coup de Noé, nous avons vraiment apprécié la conclusion du commentaire :

« Quand nous désespérons des hommes, quand nous désespérons de nous-mêmes, il faut avoir l’odorat subtil pour respirer à notre tour ce parfum d’espérance.« 

Affinons notre odorat….

 

*  pour ceux qui ne maîtrisent pas l’ Afrikaans dans le texte, le braai est le barcecue dominical …Je vous laisse imaginer l’effet si en plus Noé avait eu Windhoek, Castle, ou Black Label…

Jamais vous ne jouerez avec vos petits enfants ?

Sur les 5 dernières années, le recul de l’âge du départ en retraite a été supérieur à l’augmentation de la durée de vie.

Les bâtons de vieillesse qu’ont nos parents sont donc désormais encore actifs . Moins disponibles . Ou plus fatigués. En quelque sorte, les bâtons de vieillesse que sont les jeunes retraités sont de plus en plus vermoulus, car de plus en plus vieux.

 

Sur les 20 dernières années, l’âge des parents à la naissance de leurs enfants a lui aussi progressé . Et nos amis GAFA* , en congelant gratis les ovules, poussent à la roue.

Quand on avait des enfants à 25 ans, les petits enfants de 5 ans avaient des grands parents de 55 ans, en forme pour jouer avec eux, presque jeunes retraités (et même en forme pour s’occuper aussi de leurs propres parents vieillissants ).

grands parents course fauteuil roulantSi on a ses enfants à 40 ans, vu que l’humain reproduit le modèle parental, vos enfants en feront autant . Et on se retrouvera a 85 ans a jouer avec son petit fils de 5 ans… pas glop pour lui, et en plus lui sera bien trop fatiguant pour nous….qui devrons toujours nous occuper de “l’étage du dessus” .

 

Vous vous projetez dans vos vieux jours, vous, épuisés par vos ascendants et sans le réconfort et la joie de la complicité avec les petits enfants ?

Vous avez envie de priver vos petits enfants de la relation si profonde avec des grands parents “en forme” ?

Alors, définitivement, non, la solution “congélation d’ovules” de GAFA pour améliorer son gender balance, pas pour moi (façon de parler, parce que moi, perso, mes ovules….).

Il y a de meilleures idées à trouver pour respecter le souhait légitime des femmes de s’épanouir dans leur travail . Une piste ici, mais il y en a sûrement d’autres…

Par ailleurs, comment dire à Facebook qu’on n’et pas d’accord ? Les boycotter ? C’est dur, non ?   Après mure réflexion, je me vote un plan d’action en trois temps :

1 – je rejoins Diaspora  ,

2 – Je télécharge facebook runner.

3 – Je vérifie que le temps passé sur Facebook est marginal . Si tout le monde minimise sa présence, ça va finir par leur poser des problèmes …..

Facebook runner

Ce qu’on ne ferait pas pour ses petits enfants ….

 

 

*GAFA = Google, Apple, Facebook, Amazon . En fait seuls Google et Facebook auraient à ce jours offert à leur employées à haut potentiel de prendre en charge la congélation de leurs ovules pour qu’elles puissent procréer “plus tard”, soit lorsqu’elles seront moins indispensables à l’entreprise (mon interprétation, bien sûr) .