Nolite timere*

_DSC7576Au petit matin, ils montent lentement, en file indienne, en silence. On dirait une procession. C’en est une…

Quelques instants plus tôt, ils ont écouté un texte, et des pistes de réflexion . Ils montent en silence, méditant sur leur chemin de vie.

Bizarre, ce groupe . Des jeunes, des moins jeunes . Des hommes et des femmes. Agnostique, chrétien, prêtre, guide. Randonneurs aguerris, ou recommençant après plusieurs décennies de pause.

Le soleil monte, les arbres sont derrière. Les canetons s’égaillent sur le plateau, avant de se retrouver pour une pause avant la montée au sommet.

La pente s’incline, seul le bruit des couteaux sur la neige dure de fait entendre. L’inquiétude monte chez certains, le souffle se raccourcit. Les conversions à ski sont pour certains plus risquées qu’une conversion spirituelle.

Mais le groupe les porte tous a arriver en haut.

20150413_11402815pc

Descente joyeuse sur “moquette à poil longs”. Plus bas, entre les sapins, iI y a comme une ambiance de cour de récré.

L’après midi, de retour au gîte, bière, café, lecture, sieste ou méditation allongé dans l’herbe.

Arcabas nolite timere10pcAvant l’apéritif, debrief de la journée pour ceux qui le veulent . Et là, C nous livre sa joie de la montée. Pleine d’appréhension, une parole la traverse. “N’aie pas peur, je serai avec toi jusqu’au bout”. En écho, S, le guide, l’incarne et se retourne : “Ca va ? N’aie pas peur…

Clin Dieu ?

 

 

 

 

Merci Eric, Arcabas , et Samsung :-(( pour les illustrations.

Pour partir avec eux à la prochaine saison

 

 

*Pas très cohérente, la ligne éditoriale vis à vis du latin …mais on ne sort pas indemne de 6 ans d’études de cette langue !!

Publicités

3 Positive thinkings

N se déclare grincheux. Mais il se soigne, nous assure-t-il.
En se forcant a voir trois choses positives autour de lui chaque jour.

5 pains et 2 poissons

Bonne idée.  Si, a la manière Ignatienne je relisais chaque tranche de 24 heures écoulée en en recherchant trois choses positives?  Ça occuperait quelques temps morts, dans le bus, au feu rouge sur mon vélo*, dans la queue a la cantine, le soir ou le matin.

Et si, a la longue, ça changeait mon regard sur le monde ?  Mon comportement ? Et si on changeait tous de comportement? Ça ferait pousser la forêt plus vite .

Ou, pour ceux qui ont d’autres références, ça reviendrait à apporter chacun nos 5 pains et nos deux poissons , et Lui permettre de combler le monde.

Je tente.

Bon début , j ai bien dormi cette nuit, mon vélo n’a pas crevé en route, et le gardien m’a accueilli avec un sourire.

 

 

* Bon, le coup du feu rouge a vélo , c est vraiment une figure de style, car la durée de mes arrêts laisse assez peu de temps a la pensée…

** Et si vous êtes a court d’idées, allez faire un tour chez Urgenius 

La langue universelle de l église catholique

Je suis convaincu  que trois choses contribuent à vider nos églises. L’orgue dominateur, les chorales élitistes, et le latin.

La messe dominicale appelle les chrétiens à se réunir en une prière communautaire et fraternelle.  Et chanter, c’est prier doublement.

 une portée qui pleure

Alors, quand l’orgue vient écraser de sa puissance les timides voix des paroissiens, quand, dominateur assourdissant, il les chasse de l’ église à peine l’envoi prononcé, n’est il pas un obstacle à cette fraternité, à ce chant communautaire ? Certes, ce n’est pas toujours le cas, certains organistes savent parfaitement se faire discrets et accompagner , mais tous ne font pas font preuve de cette humilité.

Quand je vois une association pour la restauration d’ orgues, je n’ai qu’une envie : proposer ma cotisation négative…mais je suis excessif, je le reconnais.

 

Alors, quand la chorale entonne un chant si sophistiqué que personne d’autre ne chante, quand la célébration devient un concert, ou est la prière communautaire?

Non aux concerts eucharistiques. Mais oui aux chorales de concert, c’est si beau (parfois) . Oui également aux chorales qui se dispersent dans l’assistance pour soutenir et entraîner les fidèles dans des chants pour tous . Mille fois oui.

 

Mes petits enfants, élevés dans un bilinguisme, savent bien que la terre entière ne s’exprime pas en français. Notre église, qui est dans le monde, est dans le monde globalisé. Déjà, et plus encore demain, nos célébrations réunissent des participants de multiples nationalités. L’église a besoin d’intégrer cela en se dotant d’une langue internationale.

Ce n’est pas nouveau, et d’ailleurs au moyen âge elle a avec sagesse choisi la lingua franca de l’époque, le latin.

Mais pourquoi cette obstination ? Pourquoi continuer à vouloir (et de plus en plus, je trouve), utiliser cette langue que quasi plus aucune personne de moins de 60 ans ne comprend ? Pour quelques slogans comme Hosanna ou  Kyrie* , qui nous rappellent le cheminement géographique et nos racines, passons. Mais plus ? On me répond que c’est la langue du sacré . Certes, certes, mais je préfère voir le sacré dans le monde, dans les hommes qui sont à Son image.

L’autre jour, lors de la messe télévisée, une paroisse Belge a montré la voie**. Elle a choisi des chants en anglais. La langue universelle du monde, qu’on le veuille ou non, c’est l’anglais . Alors, si l’église ne veut pas se mettre en dehors du monde … on remplace le latin par l’anglais. Chiche ?

 

En cadeau, pour s’entraîner :

Our Father, who art in heaven,
Hallowed be thy name.
Thy Kingdom come.
Thy will be done on earth as it is in heaven.
Give us this day our daily bread.
And forgive us our trespasses, as we forgive those who trespass against us.
And lead us not into temptation,
But deliver us from evil.
For thine is the kingdom, the power and the glory for ever and ever.
Amen.

et, en prime , en SMS, qui est également une langue d’une certaine universalité : 

Ntr pR kié ociE
ke tn nm swasanktFié
ke tn regn viN
keta volonT swafêt sr la tR como ciL
don-ns ojordwi ntr p1 2 c’jour
pardon-ns no ofenç cm ns pardonon oçi à cE ki ns on ofenC
&ne ns soumé pa à latentation
mè Dlivr-ns dumal
amN

 

* respectivement des mots hébreu et  grec, by the way… alors disons ..Sanctus pour le latin.

**Pour les fanas de messes en Belgo-Britannique, c’est ici

Dés ? information ?

Dés ? information ?

Cécile Duflot, dans une diatribe contre la troika et son diktat économique en Grèce, assène l’argument choc :

Mortalité infantile en grèce duflot

Bigre, et en plus , elle cite ses sources : un article du Lancet basé sur des stats de l’OMS .

Mortalité infantile en grèce lancet

Effectivement, ca fait réfléchir . Le Lancet, ce n’est pas rien. Mais, pourquoi donc un article de 2014 s’arrête t-il en 2010? La réponse évidente est que ces grands organismes sont tellement pachydermiques qu’ils ne disposent pas d’information rapidement .

Mais est ce si évident ?

Un coup d’oeil en direct aux stats de l’OMS donne une courbe édifiante .

 

Mortalité infantile en grece OMS 1 anz

A coup sur, même un journal aussi sérieux que le Lancet se fait manipuler en publiant un article fort de conclusions sur juste trois années (2008 à 2010) judicieusement extraites de la séquence, en évitant de mentionner les deux ou trois suivantes. Décevant.

 

Et si les stats de l’OMS étaient elles aussi manipulées ?

Merci Internet, qui donne accès à (presque) tout …

La banque mondiale donne d’autres chiffres … qui ne corroborent pas non plus le discours de Duflot.

Mortalité infantile grece 1 an banque mondiale

 

Du coup, je vais voir LA bible : le CIA Factbook … qui, lui , a le chiffre 2014 …. qui ne correspond pas  à la même mesure que les précédents*, mais rappelle à Mme Duflot qu’elle pourrait peut être s’occuper de la Polynésie Française avant de donner des leçons.

Mortalité infantile grece 1 an CIA fact book definition

Mortalité infantile grece 1 an CIA fact book

La moralité était connue d’avance : sous la torture, on fait dire ce que l’on veut aux chiffres** …. et les politiques ne s’en privent pas pour alimenter leur pensée unique que la presse relaye souvent sans plus travailler l’info. A garder en tête en ces périodes politiquement agitées.

______________________________________________________________________

Deux jours plus tard ,résultat des départementales sur TF1

Un beau graphique nous permet de visualiser les résultats.

Mais un chiffre me met la puce à l’oreille , si je puis dire . Je dégaine mon téléphone, et désolé pour la qualité de la photo.

 
télé

Une demi heure plus tard, mon ami excel m’a permis de faire le graphe de droite .

télé et réalité des graphiques

So what ??

La réalité des chiffres est bien distordue . En prenant comme référence visuelle le score de la gauche, on voit que

  • Le front de gauche est amplifié de presque 10 fois . Il apparaît comme une force en présence alors qu’en réalité c’est un groupuscule.
  • Le score de la droite est minimisé de 20 à 25% , il ne faudrait pas exagérer, quand même.
  • Celui du FN est amplifié . Depuis le temps qu’on crie au loup, il faut que le loup fasse bien peur.

Et qu’on ne me dise pas que les graphistes de TF1 n’ont pas les outils leur permettant de faire un graphique plus honnête . Il y a la manipulation volontaire, et on comprend bien une fois de plus de quel côté est la pensée.

J’espère juste que vous regarderez à l’avenir les jolis graphes avec un autre regard…

 

                                                                                 _________________________________________________________________

 

Info bonus de la CIA : les bébés filles sont bien plus résistants que les garçons …  Pas juste, mais c’est la vie … si je peux dire . L’écart d’espérance de vie entre les sexes se construit dès la naissance.

Mortalité infantile grece 1 an CIA fact book selon sexe

 

* Vous aurez bien sûr noté que la banque mondiale mesure le nombre de décès avant l’âge de 1 an des enfants nés dans une année , alors que la CIA rapporte le nombre de décès d’enfants de moins de 1 an au nombre de naissances dans la même année. Si la natalité baisse une année, cela fait monter le ratio même si la mortalité ne bouge pas…

** Et d’ailleurs moi même je ne me prive pas de ce sport