Caramba, encore raté !

Qu’il est difficile de démarrer une entreprise humaine… au hasard, un parti politique.

Il n aura pas échappé aux observateurs que , depuis ses débuts, je suis fidèle à “Nous Citoyens”, qui ambitionne (comme certains autres , mais en mieux  😉 ) de renouveler la classe politique en amenant des personnes issues de la société  civile, comme on dit dans les milieux autorisés.  Du monde de l’entreprise, quoi..

Au passage, un grand merci a Michelin*, allié objectif qui a fait pour cette cause bien plus que tous les discours bien pensants de la terre..

Quel accouchement difficile !

Débats déchirants sur les réseaux sociaux , premier faux départ avec un délégué général qui, pris dans une cabale dont je me suis empressé  d’oublier la teneur, a fini par partir.

Tentative originale de constitution de son parlement interne, qui n’a pas été accueillie qu’avec des hourra sur les réseaux  (l’ambition personnelle est bien une constante humaine…) , qui m’a valu d’être tiré au sort.. comme au bon vieux temps des Athéniens.

Première réunion avortée dudit parlement a la dernière minute, qui m’a permis d’offrir a la SNCF de faire voyager un fauteuil vide ..

Il est vraiment pourri, ton parti, me dit gentiment G.

 

Bon, on change de sujet . 97% des start ups finissent mal.

Honte a ces entrepreneurs qui échouent, dira t-on en France.

Gloire a ceux ci, qui ont appris, et redémarreront avec plus de force la prochaine fois, dit on dans la Valley … et dans notre sagesse populaire d’ailleurs.

coluche survecu

Alors, pour les nouveaux partis, gloire a eux. Au moins, ils ont appris. On repartira mieux armés. Parce qu’on saura apprendre vite de nos échecs.

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire … comme disait qui, au fait ?

 

*Des entreprises comme Michelin veulent faciliter l’accès de leurs employés à des mandats électifs.

Lady Gaga et Famille Chrétienne, je donne plus que je ne reçois..

lady-gaga-saute-dans-la-foule-au-festival-lollapalooza-1433468Il y a quelques années, Jamie Anderson*** nous a révélé les secrets du marketing de l’économie 2.0, celle qui a propulsé Lady Gaga . Parmi ceux ci : donner avant de recevoir.  Donner sur son compte twitter, donner en avant première ses chansons sur youtube* , se donner à son public encore plus qu’à des amis.

 

Ce matin, à la brocante de Claire**, le démarrage est poussif . La promo du jour est boudée : à chaque acheteur d’un livre à 1 euro, on donne un exemplaire de magazine des années précédentes, puisé dans un stock qui va de l’express à famille Chrétienne.

A la dame qui s’éloigne après avoir hésité pendant bien 5 minutes à prendre ou non un chef d’oeuvre de la littérature Grenobloise, J N tend une poignée de magazines : “Tegnez, madame, c’est gratuit . Maintenant, ici, on donne même à ceux qui n’achétent pas ! “  .

“Ah bon, merci ….”   et au bout de quelques secondes : “alors, je vous achéte votre livre”.

 

La recette Lady Gaga marche : à celui qui nous a donné, on est enclin de donner à notre tour.

 

Finalement, ca ne fait que conforter les propos qu’on asséne aux jeunes: la formule miracle du couple qui dure c’est “je donne plus que je ne reçois” . Ca génére la même attitude en face, et au final chacun reçoit plus que ce qu’il a donné …. Ca vous surprend, Gaga en modèle pour la relation de couple ? Comme quoi, les idées préconçues. … Gaga, elle reçoit plus qu’elle ne donne, non ? Alors ?

 

* Dans la série, allez écouter Hopen, qui vient de mettre tout son album sur youtube. Si ca vous plait, vous achéterez son CD…

** La brocante du grain de sel …

*** Et si vous tenez a tout savoir sur le marketing de Gaga …

Le thon de bon ton (OK, un peu facile celle là).

Au cas ou on l’aurait oublié, Greenpeace* rappelle qu’on peut agir avec son portefeuille**. Allez, on ne vous dit pas qu’il faut a tous les coups aller chez Fauchon, mais, franchement, entre U et Casino, ca ne doit pas faire une différence vitale au compte en banque .

Alors, si vous aussi vous pensez que chacun d’entre nous peut y faire quelque chose** , le conseil du jour .. allez chez U !

Thon

*L’article complet dont est tiré ce graphique

** Agriculture, n’y sommes nous vraiment pour rien ?

Diaspora, visez plutôt à changer le monde !

Apéro sur l’herbe avec des codeurs de Diaspora. Des vrais geeks . Mais que vient faire ce vieux que je suis à partager leur bière , se demandent ils in petto ? Découvrir notre truck-factor* ?

Allez, la vieille économie vient vous rappeler des basiques universels . Juste du bon sens de marketing stratégique.

A vouloir supplanter Facebook en recopiant toutes les fonctionnalités de ce géant, pensez vous tenir un seul instant ? N’oubliez pas de vous différentier, jeunes gens .

Allez, je vous livre ce qui m’a fait venir avec vous .200px-Logodiaspora

Bien sur, l’attrait vers le logiciel libre, et vers la possession de mes données personnelles. Mais cela ne m’a pas fait quitter Facebook pour autant, je ne suis pas un pur comme vous tous**.

Par contre, votre proposition d’ouvrir mon monde***, de me permettre de sortir du petit cercle d’amis cooptés car quelque part semblables, et de suivre des sujets plutôt que des personnes, ça, ça a de la valeur. Ça ouvre les horizons et le partage.

C’est en misant là dessus que vous créerez un réseau ou les idées se brassent, ou le monde se construit, plutôt que de rester entre potes endogames à s’échanger ses photos du week end…

Le web peut être le meilleur et le pire , optez pour le meilleur , tant qu’à faire.

* Truck-factor , kezaco ?

** un beau message d’adieu à FB que nous a laissé T

*** step outside your tiny little world

Et si sur Diaspora vous voulez au moins un contact, cherchez Abahli…..

Pépites du message du pape Francois aux politiques.

Je sais, quand on est branché on dit fioretti …

Face au congrès étasunien, notre Francois a prononcé un discours qui, en fait , s’adresse à tout politique … Pour ceux qui ont la flemme de le lire in extenso, ce qui prend au moins quatre minutes, ci dessous quelques pépites.

Pape Francois au gongres US« Vous êtes chargés de protéger, à travers la loi, l’image et la ressemblance de Dieu façonnées en chaque visage humain.

Toute activité politique doit servir et promouvoir le bien de la personne humaine et être fondée sur le respect de sa dignité.

Si la politique doit vraiment être au service de la personne humaine, il en découle qu’elle ne peut être asservie à l’économie et aux finances.

La politique est, en effet, une expression de notre impérieux besoin de vivre unis, en vue de bâtir comme un tout le plus grand bien commun : celui de la communauté qui sacrifie les intérêts particuliers afin de partager, dans la justice et dans la paix, ses biens, ses intérêts, sa vie sociale.

Il va de soi qu’une part de ce grand effort est la création et la distribution de la richesse.

La juste utilisation des ressources naturelles, la convenable application de la technologie et l’exploitation de l’esprit d’entreprise sont des éléments essentiels d’une économie qui vise à être moderne, inclusive et durable.

Une nation peut être considérée comme grande

  • quand elle défend la liberté comme Lincoln l’a fait,
  • quand elle promeut une culture qui permet aux personnes de ‘‘rêver’’ de droits pléniers pour tous leurs frères et sœurs, comme Martin Luther King a cherché à le faire ;
  • quand elle consent des efforts pour la justice et la cause des opprimés, comme Dorothée Day l’a fait par son travail inlassable, fruit d’une foi devenue dialogue et semence de paix dans le style contemplatif de Thomas Merton. »