Un stylo fait la diffférence

Elle est toute belle, toute mignonne . Huit ans peut être. Dans sa belle robe , avec son petit collier doré.  Elle tient dans la main une poignée de beaux ballons de baudruche tous décorés. Elle va sans doute rejoindre le défilé de mariage bruyant que nous venons de voir passer. Il est dix heures passées,  je suis a Delhi dans le taxi qui m’emmène vers mon vol de nuit.

Elle se faufile entre les voitures et frappe à la vitre. Erreur, elle ne rejoint pas le défilé,  elle vend ses ballons. Je lui fais un grand sourire impuissant. Je ne vais pas au mariage, ma belle, mais en sens opposé. Elle se fait implorante, mime la faim. Je n’ai rien, la magie de la carte visa ne m’a pas fait toucher une seule roupie de mon séjour et ma petite valise est au fond du coffre avec juste mes deux chemises et mon pyjama. Je finis par détourner le regard et fixe droit devant moi. Elle reste là.  De quel droit  l’ignorer, elle est à l’image de Dieu autant que moi, non?

Alors je me tourne a nouveau vers elle et la regarde. Je me sens mal, démuni.  Les secondes sont interminables, avant que le trafic ne nous sépare.

A quelques années près c’était ma petite fille. Mais je n avais RIEN sur moi, RIEN a lui donner que mon regard et mon sourire niais. Moi qui croule sous les biens. Je me sens nul.

India, Rajasthan, Jaisalmer, portrait of young village girl

Je baisse les yeux. Mon stylo ! Soigneusement embarqué de l’hôtel , il côtoie mon passeport dans ma poche de chemise en prévision des innombrables écritures que les zélés fonctionnaires indiens ne manqueront de m’imposer.     

Il me rappelle le sourire de ce jeune birman auquel j’avais fait ce cadeau il y a quelques années.

Bon, c’est bien trop tard, elle est loin maintenant. Et elle me l’aurait peut être fiché entre les yeux si j avais baissé la garde protectrice de la vitre… mais je m’en veux de ne pas y avoir pensé.

Promis. La prochaine fois que je retourne en Inde je me balade avec la poitrine bardée de stylos tel un capitaine de l’aéronavale.

 

 

NB : merci à Jim Nilsen  d’avoir laissé cette superbe photo sur le web . On dirait que c’est elle…

TUNA au service des migrants ?

Intéressant, ce livre de Doug Saunders sur les migrations* . D’actualité, même. Paradoxal, dans son titre comme dans son développement : ces migrants qui changent le monde. Qui construisent celui de demain, dirait on même.

migrants du village a la villeQuoi, ces taudis, ces bidonvilles, ces verrues aux orées de nos belles villes seraient le terreau de l’entreprise, notre dynamisme sociétal ?

Oui, nous dit Doug en substance. Migrants qui portent en eux la rage au ventre, celle de se sortir de leur misère, d’en extraire leurs enfants, de les envoyer à l’école pour qu’à leur tour ils les tirent du bidonville et qu’ils puissent laisser la place aux suivants.

C’est ainsi qu’au 19ème siècle les faubourgs de Paris ont été un des tremplins de la France, de même que de nombreuses banlieues américaines le ressort des US, que hier Lui Gong Li a contribué à propulser la Chine, et qu’ aujourd’hui les favelas sont l’avenir du Brésil.

Ce tremplin est basé sur deux jambes : celle de la solidarité familiale, et celle de la possibilité d’entreprendre à très petite échelle. Muhammad Yunus l’a bien compris en inventant le microcrédit au Bengladesh.

Famille et travail, deux sujets clés qui me parlent bien.

Pour la famille, on a des idées** . Mais pour le travail ? Pour les petits boulots ?

Le petit brocanteur de l’autre jour*** a montré la voie. Dans notre France hyperréglementée, je veux croire que les TUNA****  permettront à beaucoup de s’en sortir. Ces sites collaboratifs qui, avant la microentreprise, permettent la nano entreprise informelle.

Allez, on les encourage ces “petits” sites. Chez nous, ça commence par le réseau entourage*****, en tout début de chaîne…en plus créé par Jean Marc ******

 

* Du village à la ville : Comment les migrants changent le monde  Doug Saunders – Seuil.   Pour ceux qui ont la flemme de lire les 470 pages , la synthèse de ATTAC  

**  pour la famille ?  portons des cruches

*** Histoire du brocanteur entrepreneur :Fier de payer ses charges

**** Tesla, Uber, Netflix, Air B’nB … TUNA prend la place de GAFA (Google Apple Facebook Amazon)  comme symbole de la nouvelle économie du partage… on peut aussi rajouter le bon coin pour les brocs en herbe***, jecuisinepourvous, ou autre Freelance .com

***** http://engage.world/mag/projects/entourage#toggle-id-1

****** Pour en connaître un peu plus sur Jean Marc , c’est par là

Chacun place la raison d’état ou il veut. En direct de Delhi.

wc_fan_002Grand événement de la semaine dernière, l’Inde affrontait l’Australie en demi-finale de la coupe du monde de cricket. Comprendre, 30% des employés étaient en  »arrêt maladie », pour ceux qui sont présents, j’ai recensé 6 personnes (dont 2 françaises…) sur les 100 de l’équipe en fin de matinée (le match durant entre 6 et 10 h, le taux de présence a largement fluctué au cours de la journée). C’est très amusant de passer quelques heures avec les indiens à supporter l’équipe nationale et à les entendre supporter leur équipe… le cricket c’est quelque chose ici (un des grand chefs est même allé en Australie pour la journée voir le match en direct…) !

Pour conclure sur le sujet, petit échange de mails la veille du match entre un membre de l’équipe et son manager:

« Dear Sir,

I don’t want to lie. My country needs me tomorrow. It’s time to display the patriotism by entire nation. I want to apply for the leave which I call as patriotism leave. Its India vs Australia in world cup semi final. My nation needs me. Kindly grant me the leave. »

Réponse :

« Dear sender,

I will be on sick leave tomorrow. response will be delayed.
Regards »

Merci, F, de ce texte…

Ca vous choque ? C’est juste que vous n’avez pas encore assez l’habitude de vous mettre dans la peau de l’autre..

Signes dans la vie

Lecture de ce livre connu dans la micro cathosphère : “De la kippa à la croix”* . Dans le récit de la conversion de ce juif né non pratiquant, devenu rabbin ultraorthodoxe, puis converti au catholicisme, une séquence m’interpelle. Celle de la période ou le rabbin en habit noir et papillottes cherche simplement à rencontrer un chrétien, discrètement, dans la rue . Il ne peut pas, bien sûr, se pointer dans une église au vu et au su de sa communauté.

Mais comment les reconnaître ? Sont ils tous cachés ?

You’ve got a point …. comme on dit chez Shakespeare.

Comment les voir ?

Les musulmanes, ce n’est pas trop difficile . Les Chrétiens ?

J’ai regardé au travail .

A part cette musulmane, charmante et souriante au demeurant, voilée et épaules couvertes en plein été, rien. Ou presque. Alors, depuis quelque temps déjà, action.. petite photo de mon bureau .

signesb

 

 

Bureau Marie

 

 

Mélangée aux échantillons, a demi masquée par eux pour le visiteur, Marie** me rappelle ma mission de temps à autre.

 

Bureau flyer

 

Un flyer Alpha parents qui étonne le visiteur occasionnel.

Bureau caféiserean

 

 

Un dessous de bière du café Isereanybody avec lequel le même visiteur joue machinalement.

 

Bureau CFTC

 

Parmi les nombreux tracts syndicaux reçus le matin, seul celui de la CFTC ne finit pas rapidement à la poubelle.

Bureau before

 

Et, pour ceux qui squattent mon fauteuil pendant mes absences, le dernier before d’Isereanybody.

 

 

J’ai regardé dans la rue.

signezabou

 

On y croise un rare prêtre, avec son col romain ou sa croix en pin’s.  Une croix de Taizé , comme celle que Zabou ne cache pas.

Un poisson à l’arrière d’une voiture.

Mais les clochers n’émergent plus de la mer d’immeubles.

 

Alors, pour ceux qui “n’ont pas encore de clairvoyance et croient en ces sottises” , pour paraphraser un des followers de ce blog, il est temps de réagir, non ?

 

*http://www.delakippaalacroix.fr/

** Mais pourquoi Marie dans ce monde de compétition et d’ambition ? Ben …. je trouve que ces paroles parlent d’elles même, et correspondent bien au monde de l’entreprise. Et si tu veux les écouter…

Si le vent des tentations s’élève,
Si tu heurtes le rocher des épreuves.
Si les flots de l’ambition t’entraînent,
Si l’orage des passions se déchaîne :

Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

Si tu la suis, tu ne dévies pas,
Si tu la pries, tu ne faiblis pas.
Tu ne crains rien, elle est avec toi,
Et jusqu’au port, elle te guidera.

Oui mais de nos temps modernes, ce n’est plus possible.

Autrefois, donc, douze hommes ont été le levain qui a fait lever la terre entière. Et nous, alors, combien nous sommes médiocres, nous qui ne parvenons pas à convertir ceux qui nous entourent, malgré notre nombre considérable !

Vous me direz : “tout le monde n’est pas apôtre. Tout le monde n’a pas leur force et leur mission.”

Et alors ? N’étaient ils pas des hommes comme vous ? N’habitaient ils pas des villes ? N’avaient ils pas vécu parmi leurs concitoyens ? N’avaient ils pas des métiers ? Etaient ils des anges descendus du ciel ?

Saint Jean Chrisostome 345-407

En 400 , c’était déjà les temps modernes ?

Voilà un texte qui rabaisse bien notre orgueil d’hommes modernes ..  Non, ce n’était pas forcément plus facile ni bien différent il y a 1500 ans . Pourtant, ils ont bien fait progresser le monde, non ? Et nous ? 

 

L’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse*

Une trentaine de joyeux convives pour ce réveillon. Pour animer l’heure qui nous sépare de l’an neuf, notre hôte nous propose,à tour de rôle, de citer la pépite, petite ou grosse, qui marquera 2014.

Ma voisine, voulant éviter l’inévitable sphère personnelle des retrouvailles, naissances, et autres mariages, me sollicite : “mais que s’est il passé de beau dans le monde en 2014 ?”. Nous cherchons tous deux, et seuls des événements bien sombres nous viennent à l’ esprit . Quoi, nous ne nous souviendrions que d’événements négatifs survenus en 2014 ? Massacres, guerres, invasions, actes terroristes … Au mieux, les mobilisations qui nous réjouissent n’ont existé qu’en réaction à des violences. Mais de grand et beau, rien . Rien que des petites choses toutes personnelles .

 

Qu’en dire ? Que les média ne nous rapportent que le côté noir de la force ? Sans doute, c’est plus vendeur . Mais ça ne fait pas tout .

D’abord, il y a des média qui font le contraire . Allez donc voir Frédérique Bedos et le projet imagine

A la réflexion, on se souvient sans doute plus du négatif, car les œuvres du mal se font en grand, en visible, en impressionnant.

Au contraire, les belles actions, celles qui luttent contre celles du malin, sont le fait d’individus, de petits. Une fois de plus, imagine le révèle bien.

 

 

Alors, en cette période de résolutions, n’ayons pas peur de nos belles petites résolutions. Mises toutes ensemble, elles feront progresser le monde dans le bon sens et triompher du Méchant. Comme dans cette video.

travelingroup

 

 

C’est pour cela que j’affirme volontiers ambitionner de faire reculer le divorce en France. En mettant ensemble toutes les actions qui contribuent à renforcer l’amour dans le couple et la famille, on y arrivera. Et si on n’y arrive pas encore, c’est juste que nous ne sommes pas assez nombreux . Vous voulez nous rejoindre ?

 

 

* Vous avez bien sûr reconnu cette citation de Gandhi !!!

Bêtise meurtrière

gnothi-seautonL’ analphabétisme est réputé être inférieur à 1% en France . Allez, on va le croire …

Les Algériens dans leur vaste majorité ne brûlent pas de voiture pour manifester leur joie, pourtant avoir un garage les soirs de coupe du monde sécurise beaucoup.

Un avion Malaysian et 300 personnes plus bas … juste parce que les “réputés éduqués”  n’ont pas lu la notice de leur missile . Ca fait  douter du fait qu’ils sachent lire.

Et la majorité des habitants de Mossoul : sont ils anti Chrétiens anti Yezidis, anti Chiites  ? J’en doute, là encore une poignée d’irresponsables est à la manœuvre.

Nucleaire : personne ne poussera jamais le bouton, comme disait VGE “la décision de déclencher le tir stratégique et de déclencher la destruction mutuelle assurée apparaîtra comme le dernier geste d’un irresponsable”*… Seul un état voyou le fera, probablement encore un qui ne saura pas lire la notice.

Finalement, le problème numéro un de ce monde est que la bêtise n’est pas un gène récessif. D’ailleurs, les mathématiciens, Einstein en tête,  le savent bien: rien ne donne un meilleur aperçu de la notion d’infini que la bêtise humaine

Alors , quelle solution ?

  • Mort aux cons (vaste programme, nous sommes cernés) ,comme souvent j’en ai des bouffées d’envie ?  Bon , ce n’est pas très chrétien . Tout le monde a droit à la Vie.
  • Répondre au communautarisme idiot par un communautarisme élitiste , comme beaucoup le font ? Quartiers qui refusent les transports en commun, écoles élitistes totalement privées, ou carrément pays complet comme la Suisse qui interdit minaret et limite le nombre d’étrangers ? Tout cela, pour moi, n’est pas vraiment en ligne avec la doctrine sociale de l’ Eglise et sa préférence pour le plus démuni .

Deux pistes concrètes :

  • détruire tout l’arsenal nucléaire militaire, et réprimer avec fermeté tout état qui s’en approche. Mais pourquoi l’Humanité conservait elle le moyen de sa destruction accidentelle ? γνῶθι σεαυτόν** , disaient les anciens. On SAIT qu’un jour tout cela va mal finir, qu’un hurluberlu appuiera sur le bouton . Alors, autant prévenir …
  • toujours et encore répandre la fraternité ...qui évitera a la bêtise de devenir asocialement dangereuse. Même si mes voisins m’énervent beaucoup. Et, pour cela, rien de mieux que de développer son empathie . Alors, dans la série les vidéos pour bronzer moins idiot , une superbe leçon d’empathie , toujours pour les anglophones :
    dostoievski fraternité

 

 

*VGE “le pouvoir et la vie”1992

** Gnoti seauton , Connais toi toi même