Santon, un job d’intermittent

C’est quand même assez ballot d’offrir une crèche comme cadeau de Noël.  Elle ne servira qu’un an plus tard.

Remarque, depuis le temps ça ne se démode pas trop et les habits des santons craignent assez peu les mites au fond du placard.

Dans un élan de frugalité consumériste je me suis décidé cette année à ne pas étendre le cheptel de santons, et de faire avec ce que j’avais* . Ça donne une crèche assez bigarrée, dans laquelle les objets du quotidien endossent un rôle qu’ils pourront continuer à tenir tout au long de l’année. Ça sera aussi une manière de faire perdurer le message de Noël en le rappelant chaque jour .

Et pour élaborer cette crèche avec les petits enfants en ces temps de confinement, je l’ai construite un peu chaque jour, en immortalisant sa création par une vidéo quotidienne d’une minute.

Je vous livre cette chaîne éphémère , si ça peut vous éviter à vous aussi d’acheter encore des intermittents.

https://www.youtube.com/channel/UCjMIGJEKxo1cgGCDcr172jw

* Faire avec ce que j’ai ? Ça me rappelle quelque chose.