Ça ressemble bien à du Pyrrhus

Plutarque* nous rapporte : « Les armées se séparèrent ; et on raconte que Pyrrhus répondit à quelqu’un qui célébrait sa victoire que « encore une victoire comme celle-là et il serait complètement défait ». Il avait perdu une grande partie des forces qu’il avait amenées, et presque tous ses amis et principaux commandants ; il n’avait aucun moyen d’avoir de nouvelles recrues (…). Tandis que, comme une fontaine s’écoulant continuellement de la ville, le camp romain se remplissait rapidement et abondamment d’hommes frais, pas du tout abattus par la défaite, mais gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre.»

L’épopée de notre président marketing commence hélas de la même manière. Sur les 8 657 326 électeurs fervents du premier tour des présidentielles**, il ne lui en reste que 7 323 496 au premier tour des législatives** (en incluant celles de son allié modem), soit une perte de 1,3 millions de militants en moins de deux mois. Mais cela lui assure quand même une” victoire éclatante” selon la pensée unique.

Pire, pour porter au pouvoir un gouvernement qui prétend l’incarner, seulement un gros tiers de la jeunesse est allée aux urnes (36%)***. La jeunesse n’est elle pas aujourd’hui le « camp romain » qui a été fatal à Pyrrhus?

Espérons que ce camp romain puisse sortir du maquis.

Et que le génie de notre Pyrrhus en herbe lui permette de gérer cette situation.

Au risque que ce pouvoir très légal  n’aie pour régner aucune légitimité.

 

* via wikipedia qui vous entraînera sur des sources d’époque..

**  rien de tel que le ministère de l’intérieur pour produire des chiffres que même le pouvoir acceptera..

*** une analyse IPSOS (donc elle aussi contrôlée par la pensée unique), qui montre bien que , qu’on le veuille ou non, en guise de changement  les vieux bobos ont pris/conservé le pouvoir . Combien de temps les autres accepteront cela?

Les filles, au boulot!!

Le contexte économique étant ce qu’il est, j’ai enfin pris une décision sur l’utilisation de mon peso* : je l’ai troqué contre 50 000 travailleuses.

Certes, le raccourci est un peu rapide, il y a eu un peu de médiation financière. Mais il n’en est pas moins vrai qu’une ruche et sa colonie valent exactement un napoléon. On change de poésie, on passe d’un risque de vol à celui de se faire piquer, et ce qui était matière inerte et inaltérable est devenu un monde si délicat..

Mais c’est cohérent avec l’investissement en bétail**, vin ou forêt, et l’impact économique est indéniable: la France importe la majorité de sa consommation de miel***. Alors une fois de plus le nationalisme a repris le dessus, ça occupera mes vacances françaises****…

 

*  si l’histoire de mon peso vous intrigue..

** et si vous vous sentez une âme d’investisseur bovin

*** l’économie du miel, et plus , c’est par là…

**** vous avez dit patriotisme touristique ?

Sous traiter la fraternité?

La liberté, c’est clair, dépend de notre gouvernement. On veillera juste à ce qu’il ne se prenne pas trop les pieds dans le tapis de l’état d’urgence, et qu’il saura faire juste usage du fichier monstre, j’ai nommé TES*.

L’égalité , ou du moins l’instauration des conditions d’égalité, reste le souci des mêmes. Bon, certains sont et seront plus égaux que d’autres, et l’évolution de la situation est controversée**, mais il y a du monde sur ce coup là.

On n’en dira pas autant de la fraternité. Elle ne se décrète pas. Elle est bien mise à mal par le communautarisme grandissant. Oh, il y a bien des circonstances plus favorables que d’autres***, mais cela ne reste pas évident de se sentir frère de la pouffe qui se gare systématiquement devant mon portail de garage sous prétexte qu’elle ne trouve pas de place ailleurs…

Alors je suis tombé en arrêt quand j’ai vu l’affiche du denier. Mais bon sang, mais c’est bien sûr! Juste un chèque, et hop, la fraternité progresse. Et en plus c’est déductible à 66%. Pratique, non ?

*  Vous avez dit TES ? Rapide présentation du monstre.

**  Alors, l’inégalité progresse-t-elle ou pas ? Ça dépend des points de vue.

*** Mais oui, il y a des circonstances plus favorables que d’autres.

 

Colonialisme

Colonialisme

Intéressant, ce hasard qui me fait emmener “les ombres de Boufarik” , lors de notre voyage en Nouvelle Calédonie.

Un livre qui montre bien que la vérité est une réalité a plusieurs facettes . Le grand père de l’auteur est il un affreux colon conservateur anti-indépendance jusqu’au boutiste, comme le retient l’Histoire officielle, où un généreux paternaliste qui a tant fait pour le bien être des populations Algériennes, comme le transmet la tradition familiale?

 

 

Un livre qui fait réfléchir sur la colonisation, et s’interroger sur le futur de la Nouvelle Calédonie . Ce pays va t-il vers l’indépendance ? Comment ?

Il y a tellement de points communs avec l’Algérie que c’en est parfois troublant.

  • La colonisation a eu lieu dans les mêmes années qu’en Algérie.
  • Même problématique de racines, des colons qui vivent sur la terre depuis plusieurs générations.
  • Même dualité de points de vue . Il n’y a qu’à regarder le film “l’ordre et la morale” , décrié paraît il également par les partis des deux populations protagonistes, pour s’en rendre compte.

Certes, il y a quelques différences :

Un rapport de populations de 9 à 1 en Algérie entre les “indigènes” et les colons, alors que la population de la Nouvelle Calédonie est un 3/3:

  • un tiers de Kanaks, peuples qui se sont vu spolier leurs meilleures terres par le gouvernement Français , qui les a donnés  …
  • au second tiers de Calédoniens , ou Caldoches, dont dans leur majorité les ancêtres n’ont pas demandé à venir ici, bagnards déportés “à perpète”, rejetés de la France qui ne voulait plus d’eux … et n’ont donc pas de “mère Patrie” où retourner.
  • Et un troisième tiers de métros NC… dont une partie n’aura probablement pas voix au référendum de 2018.

Et chaque tiers a sa culture ….

Bon, source d’optimisme: dans toute cette diversité, il y a le même fonds de religion Chrétienne pour tous. Si ça peut pousser au dialogue…

Et pour compléter la réflexion, migrations ou colonisation ? Encore une réflexion au goût du jour …

Post rédigé en 2015, retrouvé au fond du panier a brouillons…en écho aux récents « crimes contre l’humanité« ..

Le prix à payer ?

Facebook, Gmail, … sont pratiques. En échange, on leur confie nos data, comportements, amitiés,…stockées pour l’éternité… En échange, ils nous font voir ce qu’ils pensent que nous devrions voir. On ne ”perd” plus son temps à regarder des choses qui ne correspondent plus à nos idées. Ce prix à payer me pèse de plus en plus…

Le gouvernement met en place le fichier TES, avec des intentions louables de lutte contre les méchants, mais qui lui donne la connaissance totale de chacun de nous, la possibilité de m’identifier instantanément dans la rue…. De garder mémoire de tout ce que j’ai fait. Impossible de se refaire une virginité….

Acceptons nous ce prix à payer pour notre sécurité? Vraiment, je ne sais pas.

Pour Facebook et Gmail, je n’ai pas encore décidé de partir*. Pour la création du fichier TES, on ne me laisse pas le choix, sauf celui de mon bulletin de vote qui peut être changera certaines choses. Pas de chance, ce sujet si important est si discret dans les programmes et les débats que je ne l’ai pas vu…

Reste juste à veiller à ce que la CNIL garde du pouvoir**… et interpeller les candidats à ce sujet.

 

* Le si beau discours d’un candidat au départ

* et mes motivations pour rester.

** Pour comprendre les réserves de la CNIL

Et pour voir TES à travers une BD..

Plaidoyer pour un quatre quart

Plaidoyer pour un quatre quart

Ca y est, la passion retombe. J’espère que les phrases à l’emporte pièce prononcées dans le feu de la passion vont passer rapidement. Et que l’on va tenter de bâtir.

L’entre-deux tours m’a fait peur. Quand j’ai entendu l’impétrant refuser de modifier son programme, sous prétexte que c’est celui qu’avaient choisi les Français, je n’ai pu m’empêcher de rapprocher quelques chiffres , celui du nombre de voix* et celui de la motivation principale des électeurs**. Et vous avez renforcé ma conviction sur l’importance de m’abstenir pour le tour suivant.

 

Non, Monsieur le président, vous n’avez pas été élu sur votre programme. Ce dernier a attiré en gros deux fois moins que chacun de celui de vos principaux concurrents. Et vous savez bien que les résultats du second tour sont loin d’être un résultat d’adhésion…

Alors, vous n’avez pas le choix. Qu’on ne me dise pas que les programmes sont absolument monolithiques et les valeurs incompatibles sur TOUT.

Prenez une à une les quelques 200 propositions que contient chaque programme. Et c’est bien le diable si, pour la plupart, on ne trouve pas un compromis acceptable par une plus grande majorité que les 6% actuels***. Qui permette de bâtir un nouveau projet sans dénaturer votre rêve initial (dont on a tant dit qu’il était imprécis, c’est donc une chance :-)) et qui soit juste implémentable.

A défaut, la France stagnera encore 5 ans de plus…

 

mes sources de cette info confidentielle

** sur les motivations des électeurs au soir du premier tour… entre autres.

*** Eh oui, 2,8 millions de personnes sur 47,6 inscrits, ca fait 6% … pas beaucoup pour dire qu’on emporte l’adhésion et pour obtenir un accord démocratiquement.

On a marché sur la tête

Promenade hygiénique dans les rues du voisinage pour faire ma demi heure syndicale de marche ..img_20170205_182312

Et je tombe en arrêt devant ce panneau. Banal, me direz vous . mais, relisez le  bien. Quoi, une traversée d’enfants pourrait présenter un danger pour les automobilistes ? Danger de cabosser leur carrosserie, voire de provoquer un carambolage? Ou de se faire agresser par une nuée d’elfes ?

Mauvais esprit, me dira-t-on. Non, je persiste et signe. Une société normale aurait incité à la prudence, et non signalé un danger. Mais nous sommes tellement voiture-centric que ce panneau a eu le temps de vieillir là sans que personne ne s’en offusque. Elle est encore loin, la ville apaisée…

Dans le même registre, c’est avec une prudence de malfaiteurs que S et C montent leur projet. Rendez vous compte : mettre sur pied une structure d’accueil de femmes enceintes lourdées par leur entourage… pour avoir refusé d’avorter. Depuis les récentes lois, leur activité frôle l’illégalité.

 

On en a fait du chemin depuis le fameux “les femmes (enceintes) et les enfants d’abord”. Dans le bon sens ?

Allez, OK, je vais les aider…