Un grand moment de solitude

Mais où sont-ils donc tous passés ? Penaud d’avoir, cette année encore, pris ma voiture pour partir en vacances, je vis un grand moment de solitude à 110 km/heure. Eh oui, le message a été reçu 5/5 : les calamités évoquées dans la fresque du climat sont déjà là. Plus vite que prévu, s’étonne-t-on même . Dérèglement du cycle de l’eau, canicules, sécheresses, incendies, baisse des rendements agricoles, conflits armés, crues, tout y est. Il est donc logique et urgent que, a minima, et sans attendre l’obligation qui ne saurait tarder, j’anticipe cette dernière et réduise un peu ma vitesse.

Je m’attendais à être rejoint par tous ceux dont la préoccupation principale est le pouvoir d’achat, vu le prix des carburants, et par ceux dont la préoccupation est le dérèglement climatique et qui ont voté écolo. Soit au total une large majorité des Français. Mais que nenni. Je me sens désespérément seul à ralentir le flux frénétiquement pressé d’aller rejoindre les lieux de farniente.

Indécrottables. Inconscients. Infantilisés. Incohérents. Je ne sais pas quel terme choisir. Malgré une forte tentation, je ne jouerai pas les khmers verts. Pas encore. Je joue donc à saute mouton avec les camions et les caravanes, et les laisse nous entraîner tous droit dans le mur. Bon, c’est clair, ma consommation a nettement baissé. Mon impact CO² aussi. Cela va-t-il me transformer en cible idéale pour ISF climatique ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :