Khmers verts new wave

Mon quotidien m’estomaque. Le jour même ou l’on saque le (seul) patron humain du CAC 40, on saque sacre les nouveaux khmers verts: les défenseurs du voyage aérien. En créant un passeport vert, qui permet aux plus polluants méritants de reprendre l’avion pour sauver les vacances. Pas leurs vacances, mais les vacances, celles de l’humanité …

En effet, comment imaginer des vacances dignes de ce nom sans un “retour à l’anormalité la normalité, celle qui fait qu’on ne peut s’amuser qu’en parcourant le monde en tous sens, cherchant les plaisirs et émerveillements qu’il est impossible d’obtenir en restant sur ce qu’on qualifie par ailleurs de “plus beau pays du monde” , ou de pays ou l’on peut se retrouver “heureux comme dieu” ?

Quand donc comprendront-ils que l’anormalité la normalité est la cause de tous nos malheurs ? Climatiques, covidiques, sarsiques, mersiques, sans oublier les vachefollesques ?

Bon, soyons positifs . Le passeport vert, je suis pour. 

Résolument pour.

Que chacun calcule son empreinte carbone. Et s’il arrive aux deux tonnes annuelles nécessaires pour arriver à l’objectif de l’accord de Paris, on lui offre un aller retour transatlantique (qui lui boufferont ses deux tonnes annuelles d’un seul coup, mais il faut bien économiser pour avoir des vacances dignes de ce nom..  😉

Pour vous faciliter la vie et vous dire comment faire :
MY CO²
Calculateur de l’Ademe
Avenir climatique
Henkel

Et si les résultats ne sont pas pile poil identiques, dites vous bien qu’on n’est pas, hélas, à une tonne près.

Je paie la dette de mes enfants en partant en vacances

Lancer de dés :  ou partir cette année pour notre tradition elle semaine en amoureux ?

C’est la première fois que je me pose cette question en la mesurant à l’aune politique . Ou nationaliste .

C’est vrai, la (grosse) poignée d’euros que je vais dépenser va :chat ou j habite

En gros, tout bien confondu, le budget vacances part in fine à 75% dans les caisses de l’état.. Ca mérite réflexion….

Allez, cette année pas de soleil d’Italie, ni de levadas à Madère, pas de frites à  Bruxelles ni de funiculaire en Suisse. Direction Ganges. Pas en Inde,  dans les Cévennes.

 

*Bon, pas d’extrémisme quand même , on a acheté le guide vert, mais je n’ai pas réussi  à  éviter  la commission versée à Booking et à airbnb…

** Merci Geluck pour l’illustration … Ah!!! encore un non Francais . Ouf , il ne m’a pas (encore) demandé de royalties.

 

PS :  le 1/9 /2015 . Lu dans le courrier international . Je ne pensais pas que ce blog aurait autant de pouvoir d’influence . Comme quoi, chaque goutte d’eau compte dans une rivière …

vacances en france