Ca peut aller très vite

Qu’est ce que quinze ans ? Dans une vie ?

Et dans la vie de la terre ?

Cela pourtant a suffi au Mexique .

Pour passer d’un pays exportateur qui produisait deux fois sa consommation à un pays importateur .

A qui le tour ? la vie se promet très très difficile pour ceux qui n’ont pas de ressource. Ou pour ceux qui ne se préoccupent pas trop de l’économiser.

Allez, un peu plus d’effort vers la famille zéro déchet..  Ce bouquin, en voilà un cadeau utile …

L’écologie du colibri

Qui ne connaît pas cette histoire du colibri qui s’attaque au feu de forêt en jouant au Canadair, sans illusion sur l’efficacité de son action, mais en étant juste en paix avec lui même :”j’ai fait ma part”.

Face au défi environnemental, ne pourrions nous pas être a notre tour chacun un colibri :

  • Le petit mot “stop pub” , au rendement fantastique : 25 cm² de papier, soit 0,2 grammes qui repoussent une bonne centaine de grammes de prospectus chaque jour.  40 kg par an. Un rendement de 20 millions de pourcent. A faire rêver la Société Générale et ses traders..
  • L’étui de ma baguette, que la boulangère me donne soigneusement chaque matin. Un beau papier. Avec un peu de plastique transparent. Courage pour recycler cela. Et si je revenais au bon vieux sac à pain de mon enfance ? 4 kg de papier en jeu..

Au fait, quelle consommation de ressource dans un kg de papier ?

Mes sites favoris me donnent, à la grosse, 1 kg de CO² par kg de papier et 500 litres d’eau.

Soit chaque année 800 km en voiture et trois rotations de Canadair. Gros colibri, non ?

 

* http://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?papier__carton_et_articles_en_.htm

** http://www.eaufrance.fr/ressources/groupes-de-chiffres-cles/volume-d-eau-necessaire-pour-1261

Paul P, dirigeant et actionnaire familial

Employés, clients, actionnaires . Dans le discours classique des priorités de l’entreprise, on met l’actionnaire en dernier pour la forme. En réalité, avec la mécanique des stock-options et autres actions gratuites, il se retrouve en premier.

Chez Paul P, ce triptyque se concentre en un seul objectif : pérennité de l’entreprise. Eh oui, l’actionnaire, qui n’a pas forcément besoin de ce revenu pour vivre, a hérité de l’entreprise. L’a empruntée à ses enfants. Donc un de ses objectifs principaux sur terre est de la transmettre à ses enfants.

Et, dans l’ADN de l’entreprise (eh oui, on n’est pas que chez les bisounours, on sait employer les termes à la mode, ..) , il y a deux mots : confiance et respect.

Des employés . Des clients.

Confiance. Quand on fabrique du matériel auquel des millions de gens confient leur vie, la confiance est maître mot. On n’ira pas mégoter quelques euros sur une dégaine ou un gri gri dont notre vie dépendra.

Respect . Des employés, qui le sentent et le rendent bien (hopefully). Chose qui se perd dans les multinationales qui traitent trop souvent leurs employés comme du consommable. Et qui vont chercher à l’autre bout du monde les clients perdus dans leur pays d’origine. Des employés non respectés peuvent ils respecter les clients ?

Paul P dirige une multinationale familiale. Son objectif vis à vis de l’actionnaire est de maintenir la cohésion familiale. Et sa promesse de maintenir le patrimoine. A long terme. Pas le quarterly profit.

Jusqu’où pourra t il aller en échappant ainsi au système ? Certains Allemands ont su construire des empires familiaux. Plus robustes que celui de Johnny. Alors …

 

Et moi, que puis je faire pour favoriser ce modèle d’entreprise ?

En tant qu’ épargnant, qui se pose des questions*, investir dans des fonds d’entreprise familiaux ou la famille garde la majorité** …

Et m’orienter vers des obligations, qui ne me donnent aucun droit d’intervention dans la stratégie de l’entreprise, plutôt que vers les actions qui poussent à la rentabilité chaque année***.

En tant que client, me renseigner sur les politiques RSE de chacune des marques que j’achète. Fatiguant, mais n’est ce pas là le moyen d’infléchir in fine sur la société dans laquelle je veux vivre ?

Bon, une fois cela dit, plus facile à dire qu’à faire …

Allez, hors sujet, mais pas tant que cela . Vous avez l’appli Yuka**** ? Encore un moyen d’infléchir…

 

* actionnaire, des devoirs?

** perso, depuis le post de 2011,  j’ai sélectionné celui là . Pas parfait, mais … cela donne, au bout de qq années, un papier comme celui là  

*** Ben oui. En émettant une obligation, l’entreprise s’engage à payer X% d’intérêts chaque année. Et c’est tout . Elle ne donne aucun droit au souscripteur de participer en bien ou en mal aux décisions de l’entreprise.

**** Mangez mieux, faites les bons choix 

Les 4000 parapluies de Fatima

Éparpillés sur le parvis, nuée de papillons colorés, chacun abrite un couple. Pourtant le ciel est clément.

Cela fait bientôt une semaine que cette foule bigarrée et polyglotte hante les lieux. Se recueille dans la basilique toute neuve. Se retrouve bruyamment, de drapeau en maillot. S’abreuve de méditations , s’émeut de témoignages. Forts.

80 pays. 9000 personnes. Quel brouhaha puissant quand tous récitent le « notre père », chacun dans sa langue.La langue qui force chacun a aller vite a l’essentiel. Quelle profondeur dans ces réflexions en petits groupes, ou d’aucuns traduisent le brésilien, d’autres le polonais, l’espagnol et le français dans un anglais devenu lingua franca.

Admiration de cette équipe Syrienne, éparpillée suite a la guerre de par le monde, qui se retrouve derrière ce drapeau qu’ils chérissent.

Sous chaque parapluie, donc, un couple de chercheurs de Dieu. Qui se disent merci, pardon, s’il te plait. Ces fondamentaux du management dont j’avais dit à certains qu’ils étaient valables pour le couple*. Ils renforcent leur couple, leur famille, leur projet. Plus tard ils se rediront leur promesse de mariage.

Qu’il fait du bien ce ressourcement.

Qu’elles sont fortes les amitiés créées. Qu’elle était belle, cette fête ou les prêtres Portoricain et Polonais dansent sur la clarinette Brésilienne . Tous repartent avec la certitude que cette séparation n’est qu’un au revoir. Sur cette terre, peut être. Dans l’éternité, certainement.

Difficile de résumer en quelques mots les apports de cette semaine. Au delà de la relation humaine, qui vaut plus que tout, quelques fioretti:

  • « Nous n’avons pas dans nos mains la solution aux problèmes du monde. Face aux problèmes du monde, nous avons nos mains, et Dieu regardera nos mains.« 
  • « Le plus grand danger de notre humanité est aujourd’hui l’absence de cœur.« 
  • « La joie n’est pas une émotion mais un devoir du quotidien. Quand une famille, un couple, une société oublient la fête, ils tombent malade.« 
  • Pour terminer sur ce mot du cardinal de Mossoul, qui pardonne a Daech : « parce que nous sommes disciples du Christ, que ne pas pardonner ne résout rien. Et je ne pourrais pas vivre le reste de ma vie avec cette souffrance de ne pas avoir pardonné.« 

 

* fondamentaux du management ?
** L ‘ensemble des interventions de la semaine, avec une reco spéciale pour la conférence de l’archevêque de Mossoul (jeudi 19) , le témoignage de cette famille argentine, et le mot du cardinal Tuckson sur l’écologie humaine (mercredi 18).
*** Et si ce mouvement de spiritualité conjugale vous interpelle, le site Francais des Équipes Notre Dame

Quel brave homme que ce Zachée !

Et on nous ressert ce Zachée, homme riche (et donc louche), percepteur (et donc forcément malhonnête), qui se démène pour apercevoir Jésus.

Et patatras, la conversion : «Voilà, Seigneur: je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus.»

Çà ne pouvait pas être un mauvais bougre, pour qu’il dise cela.. Percepteur, il devait savoir calculer. Alignons trois chiffres .

Je fais don de la moitié de mes biens ….  reste une autre moitié.

Et si j’ai fait du tort, je vais rendre quatre fois plus . Il n’a donc pu acquérir frauduleusement plus de 12,5% de ses biens, sinon il n’aurait pas assez de sa seconde moitié pour honorer sa promesse. Comme il a surement visé de garder un petit quelque chose, disons 10% pour simplifier les calculs*, cela veut dire qu’il n’a arnaqué que pour constituer 10% de sa fortune. Max.

Pour un homme dans sa position et à son époque, chapeau comme intégrité !

Même aujourd’hui, la propagande nationale trouve que 14% de fraude c’est ridicule *. Et on fait même des funérailles nationales à un exilé fiscal. Alors !!!

Je ne sais pas s’il est canonisé, mais à défaut d’être leur saint patron, je propose que Zachée soit la mascotte des percepteurs et de tous ceux qui approchent de près l’argent public. Non seulement il est resté honnête, mais encore il a su trouver le chemin de la joie***.

Comme quoi il faut parfois aller au delà des premières émotions ….

 

*Pour ceux qui ont du mal à suivre, s’il donne 50% plus 4 fois 10%, il ne lui reste plus qu’un dixième.

** de l’intégrité officielle de nos jours

*** trouvé la joie ?

L’amour ne vieillit pas

Viens te mettre à côté de moi sur le banc devant la maison, femme.
C’est bien ton droit; il va y avoir quarante ans qu’on est ensemble.
Ce soir, et puisqu’il fait beau, et c’est aussi le soir de notre vie:
tu as bien mérité, vois-tu un petit moment de repos.
Voilà, les enfants à cette heure sont casés, ils s’en sont allés par le vaste monde et, de nouveau, on n’est rien que tous les deux comme on a commencé.

Femme, tu te souviens? On n’avait rien pour commencer, tout était à faire.
Et on s’y est mis, mais c’est dur. Il faut du courage, de la persévérance.
Il faut de l’amour et l’amour n’est pas ce qu’on croit quand on commence.
Ce n’est pas seulement ces baisers qu’on échange, ces petits mots qu’on se glisse à l’oreille, ou bien se tenir serrés l’un contre l’autre ;
Le temps de la vie est long, le jour des noces n’est qu’un jour.
C’est ensuite, tu te rappelles, c’est seulement ensuite qu’a commencé la vie .
Il faut faire, c’est défait; il faut refaire, et c’est encore défait.

Les enfants viennent, il faut les nourrir, les habiller, les élever: ça n’en finit plus; il arrive aussi qu’ils soient malades; tu étais debout toute la nuit; moi, je travaillais du matin au soir.
Il y a des fois qu’on désespère; et les années se suivent . Et on n’avance pas. Il semble qu’on revient en arrière.

Tu te souviens, femme, ou quoi ?
Tous ces soucis, tous ces tracas: seulement tu as été là. On est restés fidèles l’un à l’autre. Et ainsi j’ai pu m’appuyer sur toi, et toi tu t’appuyais sur moi.
On a eu de la chance d’être ensemble, on s’est mis tous les deux à la tâche, on a duré, on a tenu le coup.

Le vrai amour n’est pas ce qu’on croit. Le vrai amour n’est pas d’un jour mais de toujours. C’est de s’aider, de se comprendre.
Et, peu à peu, on voit que tout s’arrange. Les enfants sont devenus grands.
Ils ont bien tourné. On leur avait donné l’exemple. On a consolidé les assises de la maison. Que toutes les maisons du pays soient solides, et le pays sera solide, lui aussi.

C’est pourquoi, mets-toi à côté de moi et puis regarde. Car c’est le temps de la récolte et le temps des engrangements.
Quand il fait rose comme ce soir. Et une poussière rose monte partout entre les arbres.
Mets-toi tout contre moi on ne parlera pas. On a plus besoin de rien se dire. On n’a besoin que d’être ensemble encore une fois, et de laisser venir la nuit dans le contentement de la tâche accomplie.

Charles-Ferdinand Ramuz

 

Un texte qu’on avait « en stock » depuis quelques années, et qu’on n’a pas eu l’occasion de sortir dans l’une ou l’autre de nos célébrations récentes. Alors, pour tourner cette page des quarantaines, le voilà. Il décrit si bien l’amour d’un couple. C’est vrai qu’il est un brin nostalgique, heureusement que le chat est là … merci Geluck!

 

Une autre source d’optimisme

Toogoodtogo* . C’est quoi ce truc ?

Encore une appli qui change le monde**, à son échelle… microscopique.

Non content de recycler les petits bouts de ferraille ou de plastique, cette appli me sert, d’un coup de pédale, les “trop cuisiné” des plus grands restaurants (et des plus petits), directement sur ma table… plutôt que de les jeter.

Eviter le gaspillage alimentaire ? Mais voilà encore une drôle d’idée …

* Faites y un tour

** Il n’y a donc pas que TUNA que l’on puisse mettre au service

 

Si même la bière les cache …

Méditation estivale autour d’une Leffe.

D’abord distrait, mon regard se focalise sur la bouteille. Son étiquette. Le texte. Les tailles de police… Surprenant. Mes yeux vieillissants peinent à voir qu’il s’agit d’une production d’abbaye. Les nuances de vanille et de clou de girofle, dont j’ignorais l’existence, sont présentées avec deux fois plus d’emphase, des textes deux fois plus gros.

Exit donc la bière d’abbaye . Progressivement.

Il est loin le temps des origines, ou l’abbaye avait autant d’importance que le lieu. Cachons cette origine religieuse qui, sait on jamais, pourrait nuire au commerce.

Heureusement, il est des cafés qui ne sont pas rancuniers.

Du coup, à l’instar de ma boulangère et de Zabou, je me demande si le temps n’est pas venu de basculer,  et de porter moi aussi un croix.

Antartica et état providence

La rando de ce matin me rappelle cette balade faite il y a vingt ans pile. Une sortie de classe, montée de nuit à la pleine lune vers un refuge, là haut derrière la crête. J’accompagnais mon ado, il était prévu que nous rattrapions le groupe en route. La pluie tombait en bas, devenant neige en altitude. Le groupe avait fait une longue pause avant de sortir de la forêt, c’est là que nous les avons retrouvés. Quand la file s’est ébranlée, le vent a forci, poussant la neige à l’horizontale. Antartica. Nocturne.

Très vite la file s’est allongée. Je reste derrière, et mon fils part vers l’avant. Les prévenir. Allez y avec les gosses, je me charge des deux. Et tous les enfants repartent …. me laissant dans la nuit aux prises avec les accompagnatrices….

Deux profs. Qui s’étaient portées volontaires pour encadrer. Et se retrouvent être des poids morts. Elles perdent vite tout self control. A se laisser tomber dans la neige . Jeter au loin gants mouillés et bâtons… Nous ne sommes plus que trois. Le vent efface les traces. La visibilité tombe à quelques mètres. Je les relève, une fois , deux fois. Plus de trace. Perdu ? Presque. Le vent forcit. Encore une crise de nerfs. ohe capitaineUne paire de gifles part. Ça calme. Elle, comme moi. Je leur donne mon bonnet, mes gants, ceux de rechange .. et elles suivent . La pente se redresse, la nuit est noire. Il faut pousser à gauche pour arriver au col. Je bute presque sur le poteau indicateur. Ca y est, la route est sous nos pieds, 1 m en dessous. il suffit ”juste” de ne pas la perdre. Passé le col, le vent se calme, la visibilité revient, l’atmosphère se détend. Un quart d’heure et la lumière du refuge apparaît.

Quelle joie, le lendemain, quand elle retrouve ses gants que j’avais ramassés puis mis à sécher près du poêle. J’y tiens tellement, ils ont accompagné mon trek au Népal. Trek au Népal ? Encore une bravacherie, je suppose. Inguérissable, et, pire, inconsciente de son état…

J’y repense encore . Se proposer pour encadrer des jeunes, et avoir si peu de contrôle de soi face à la difficulté. A en mettre tout le groupe en péril. Quels ont été les profs irresponsables ? Ceux qui ont pris l’initiative de cette balade ? Ou ces deux greluches visiblement dopées à l’état providence? Il est clair que l’attitude des dernières pousse à interdire l’activité des premiers. Aujourd’hui, plus question de telles sorties. Principe de précaution ou nivellement par le bas ? la faute à qui?

Oui, un comportement individuel irresponsable peut contribuer à faire émerger des lois castratrices et déresponsabilisantes pour tous . On inverse cette tendance ?

Bienvenue sur Entourage

Je suis Claire du Réseau Entourage.
Vous faites partie des premiers utilisateurs. Et ça, vous pourrez le raconter à vos petits-enfants plus tard : c’est grâce aux pionniers comme vous que le réseau pourra avoir un véritable impact social !

Pourquoi Entourage ?
Parce que tous ensemble, on peut lutter contre la solitude des personnes sans-abri autour de nous.
Vous croisez souvent des personnes SDF mais “vous ne savez pas comment faire” pour les aider ? Avec l’appli Entourage, vous pouvez :

  • VOUS FORMER : avoir les clefs pour créer du lien, étape par étape, grâce à notre guide « Simple comme bonjour » !
  • VOUS INFORMER : accéder à des ressources pour orienter au mieux les personnes dans le besoin vers des structures d’aide
  • AGIR : postez et rejoignez des actions bienveillantes avec les voisins du réseau

Des questions ?
Pour vos premiers pas sur l’appli, vous pouvez vous aider de ce tutoriel vidéo !

Des idées pour améliorer l’application ?
Grâce à vos retours, le réseau Entourage se développera pour toujours plus de solidarité autour de nous.
N’hésitez pas à me répondre par mail, je suis disponible pour échanger avec vous.

On compte sur vous pour poster ou rejoindre des actions : on vous donne des idées d’actions faciles à créer ici ! À très bientôt sur Entourage

 

Suivez notre actualité sur notre blog

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux :

 

Vous avez compris que ce post est le plus facile de toute la série : juste un copier coller de ce qui est arrivé dans ma boîte aux lettres. Et qu’il ne tient qu’à vous de recevoir le même … une idée de résolution de rentrée ?

Et ceux qui suivent auront compris qu’Entourage est une réalisation de Jean-Marc (avec d’autres, bien sûr). Et pour revoir son TEDx.

Ça ressemble bien à du Pyrrhus

Plutarque* nous rapporte : « Les armées se séparèrent ; et on raconte que Pyrrhus répondit à quelqu’un qui célébrait sa victoire que « encore une victoire comme celle-là et il serait complètement défait ». Il avait perdu une grande partie des forces qu’il avait amenées, et presque tous ses amis et principaux commandants ; il n’avait aucun moyen d’avoir de nouvelles recrues (…). Tandis que, comme une fontaine s’écoulant continuellement de la ville, le camp romain se remplissait rapidement et abondamment d’hommes frais, pas du tout abattus par la défaite, mais gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre.»

L’épopée de notre président marketing commence hélas de la même manière. Sur les 8 657 326 électeurs fervents du premier tour des présidentielles**, il ne lui en reste que 7 323 496 au premier tour des législatives** (en incluant celles de son allié modem), soit une perte de 1,3 millions de militants en moins de deux mois. Mais cela lui assure quand même une” victoire éclatante” selon la pensée unique.

Pire, pour porter au pouvoir un gouvernement qui prétend l’incarner, seulement un gros tiers de la jeunesse est allée aux urnes (36%)***. La jeunesse n’est elle pas aujourd’hui le « camp romain » qui a été fatal à Pyrrhus?

Espérons que ce camp romain puisse sortir du maquis.

Et que le génie de notre Pyrrhus en herbe lui permette de gérer cette situation.

Au risque que ce pouvoir très légal  n’aie pour régner aucune légitimité.

 

* via wikipedia qui vous entraînera sur des sources d’époque..

**  rien de tel que le ministère de l’intérieur pour produire des chiffres que même le pouvoir acceptera..

*** une analyse IPSOS (donc elle aussi contrôlée par la pensée unique), qui montre bien que , qu’on le veuille ou non, en guise de changement  les vieux bobos ont pris/conservé le pouvoir . Combien de temps les autres accepteront cela?

Sous traiter la fraternité?

La liberté, c’est clair, dépend de notre gouvernement. On veillera juste à ce qu’il ne se prenne pas trop les pieds dans le tapis de l’état d’urgence, et qu’il saura faire juste usage du fichier monstre, j’ai nommé TES*.

L’égalité , ou du moins l’instauration des conditions d’égalité, reste le souci des mêmes. Bon, certains sont et seront plus égaux que d’autres, et l’évolution de la situation est controversée**, mais il y a du monde sur ce coup là.

On n’en dira pas autant de la fraternité. Elle ne se décrète pas. Elle est bien mise à mal par le communautarisme grandissant. Oh, il y a bien des circonstances plus favorables que d’autres***, mais cela ne reste pas évident de se sentir frère de la pouffe qui se gare systématiquement devant mon portail de garage sous prétexte qu’elle ne trouve pas de place ailleurs…

Alors je suis tombé en arrêt quand j’ai vu l’affiche du denier. Mais bon sang, mais c’est bien sûr! Juste un chèque, et hop, la fraternité progresse. Et en plus c’est déductible à 66%. Pratique, non ?

*  Vous avez dit TES ? Rapide présentation du monstre.

**  Alors, l’inégalité progresse-t-elle ou pas ? Ça dépend des points de vue.

*** Mais oui, il y a des circonstances plus favorables que d’autres.

 

Plaidoyer pour un quatre quart

Plaidoyer pour un quatre quart

Ca y est, la passion retombe. J’espère que les phrases à l’emporte pièce prononcées dans le feu de la passion vont passer rapidement. Et que l’on va tenter de bâtir.

L’entre-deux tours m’a fait peur. Quand j’ai entendu l’impétrant refuser de modifier son programme, sous prétexte que c’est celui qu’avaient choisi les Français, je n’ai pu m’empêcher de rapprocher quelques chiffres , celui du nombre de voix* et celui de la motivation principale des électeurs**. Et vous avez renforcé ma conviction sur l’importance de m’abstenir pour le tour suivant.

 

Non, Monsieur le président, vous n’avez pas été élu sur votre programme. Ce dernier a attiré en gros deux fois moins que chacun de celui de vos principaux concurrents. Et vous savez bien que les résultats du second tour sont loin d’être un résultat d’adhésion…

Alors, vous n’avez pas le choix. Qu’on ne me dise pas que les programmes sont absolument monolithiques et les valeurs incompatibles sur TOUT.

Prenez une à une les quelques 200 propositions que contient chaque programme. Et c’est bien le diable si, pour la plupart, on ne trouve pas un compromis acceptable par une plus grande majorité que les 6% actuels***. Qui permette de bâtir un nouveau projet sans dénaturer votre rêve initial (dont on a tant dit qu’il était imprécis, c’est donc une chance :-)) et qui soit juste implémentable.

A défaut, la France stagnera encore 5 ans de plus…

 

mes sources de cette info confidentielle

** sur les motivations des électeurs au soir du premier tour… entre autres.

*** Eh oui, 2,8 millions de personnes sur 47,6 inscrits, ca fait 6% … pas beaucoup pour dire qu’on emporte l’adhésion et pour obtenir un accord démocratiquement.

Back to basics

etoilecroixcoeurLa musique aléatoire rythme ma promenade. Et vient l’étoile des neiges.

Une promesse de retour, tenue, une croix en gage, une fidélité sans faille dans l’attente. Et si c’était simplement cela le bonheur que l’on cherche désespérément ?

Mais c’est dans un coin perdu de montagne . Impossible dans nos villes? Allez, pour la Saint Valentin, on y croit …

Et puis si on a besoin d’aide, il n’y a qu’à faire comme au Mali

 

Sel et lumière

Sel, vous êtes discret, invisible, non reconnu. Mais combien efficace. Au mieux, on vous ignore. Si vous manquez de goût, vos amis vous jettent dehors et vous foulent aux pieds, dit le Livre*… Bref, au pire vous ne servez plus à rien**.

Lumière, vous êtes explicite et visible***.. dans un sens bien plus efficace, mais si vulnérable, comme la flamme de la lampe qui affronte la tempête. On ne vous pardonnera rien. Vous devrez savoir trouver là ou vous ressourcer, pour rallumer la flamme et retourner affronter la tempête…

Elle me parle, l’homélie de ce matin. En phase avec la météo du jour, elle doit aussi parler à François Fillon en ce moment.

Surtout qu’entre sel et fiel le goût est parfois subtil à discerner. Et qu’on peut avoir l’impression que la tempête est sélective.

tempete-au-phare-de-porthcawl-de-steve-garrington-03

 

Plus j’y pense, plus je trouve que le hasard fait parfois mieux les choses

 

* Ce que dit wikipedia sur le sel de la terre

** quoique « remblai de voie rapide », c’est un destin qui peut faire vibrer certains.

*** et sur la lumière du monde

Va ! Rends les autres heureux et tu connaîtras la joie !

IMG_20161119_124455« Go ! and make  others happy ! » – va et rends les autres heureux .

C’est le « motto », la devise de Fidesco. Et on a vite fait de l’oublier !

On nous envoie pour une mission particulière. En arrivant, on peut se dire : je suis venu pour développer cela, je dois fournir des résultats. Des résultats pour qui ? pour Fidesco, pour le partenaire, ou pour mon orgueil personnel ?

Les premiers mois ont été un combat pour nous. Vouloir que les choses avancent. Que les jeunes apprennent vite, que telle ou telle chose change, pour montrer de quoi on était capable. Qu’on « servait à quelque chose ».

Et puis, grâce à la prière, grâce à l’accompagnement spirituel, on a compris du fond de nous-même que l’appel de Dieu était dans la phrase « aime ton prochain comme toi-même ». Ne jamais se considérer comme supérieur à quiconque. Aimer les autres. Aimer les employés d’ici, sans les regarder de haut, comme font bien des blancs par ici !

Une décision prise avant où on se rendait compte qu’un employé était peut être malheureux à cause de nous nous laissait vide. Aujourd’hui, une journée où on a pris un 1/4h d’heure, 1/2h (quitte à nous mettre en retard sur quelque chose), à parler à quelqu’un, à partager un moment, des rires, ou leurs soucis, nous remplit de bonheur, donne du sens à toute notre journée, et nous donne envie de recommencer le lendemain une nouvelle journée.

Placer la relation en premier, c’est aussi risquer une aventure humaine qui nous fait sortir de nous-même pour aller vers l’autre. Prendre des risques oui, mais pour du mieux ……

La suite de ce superbe post de Gwen et Ernö , que je n’ai pas hésité à copier sans vergogne, ainsi que leurs autres posts, sont sur leur blog… par là .

Même Causette en parle. Alors …

Même Causette en parle. Alors …

Je m’étais voté de plonger il y a presque deux ans déjà* . C’est fait ..mes collègues m’ont bien aidé. Depuis plus de trois mois, me voici “proud owner of a Fairphone” (cadeau de départ à la retraite), pour utiliser l’expression consacrée.

Bon, la raison rigole . Plus gros, plus lourd, plus épais… pour des performances pas terribles.. Les tekos avisés des forums ont prédit un retentissant échec commercial à cette bouse**.
Le “spécialiste” dont j’ai compris qu’il travaillait quelque part chez Samsung,  rencontré lors d’un mariage (mais, ouf, il était amené par la “partie adverse”) m’a regardé avec quelque condescendance, comme un bon gogo qui s’est fait embobiner par un green bashing outrageux.

Fairphone ??? Un téléphone qui se veut recyclable, démontable, respectueux des filières d’approvisionnement en matières premières et d’assemblage***.telephone-causette
Bon, avec 174 grammes contre 158 pour mon ex Samsung S4, son millimètre de plus en épaisseur, il fait un peu téléphone de campagne, truc pour militaires, quoi. Robuste.

Amusant de voir comment écolos et geeks se retrouvent. Tobit****, comme Gee*****, lui reprochent de ne pas se laisser tripatouiller le système d’exploitation encore assez facilement, car pour être un bon écolo il faut aussi honnir google . Je ne suis pas un bon écolo…

En tous cas, échec commercial ou pas, nous sommes plus de 100 000 à avoir accepté de voter avec notre portefeuille. Oh, ça ne fait pas beaucoup dans la marée de smartphones que l’on change tous les deux ans. Mais c’est dix fois plus qu’il y a trois ans, et, je l’espère, dix fois moins que dans trois ans.

Même Causette, qui, certains vont le croire, devient peu à peu mon magazine favori ******, en parle. Ça se souligne…

C’est avec notre portefeuille qu’on fait avancer les choses .

* Un smartphone moins criminel, ça vous dit ?

** La voix de la raison

*** Fairphone à la loupe

**** Vous vous souvenez de son « au revoir » ?

***** pour découvrir la “supérette bio d’android”  alias paradis du libriste.

****** L’autre contribution de Causette à ce blog, pour ceux qui auraient zappé

Et, last but not least, la causerie de Causette, une BD sympa.

 

Au royaume des aveugles les borgnes sont rois

Le tourisme français est en berne*.  Et cette année les circonstances familiales me conduiront à ne pas l’aider, à ne pas suivre mes bonnes résolutions de l’an dernier**.

C’est au delà des alpes que me retrouve août. Un peu atterré, il faut le dire, par l’accueil vécu. Enthousiaste de la part des individus, petits restaurateurs ou hébergeurs que air BnB met sur mon chemin. Mais quel manque de professionnalisme chez les soi disant professionnels. Si vraiment vous n’avez besoin de rien, allez donc tenter votre chance à l’office du tourisme, quand vous l’aurez trouvé. Je veux dire les offices du tourisme, celui de la ville et celui de la région, comme à Parme. Situés à  300m l‘un de l’autre, ils s’ignorent superbement et ne parlent qu’italien l’un comme l’autre. Intéressante conversation qui mobilisa mon faible vocabulaire des 4 langues majeures européennes et de google translate en dernier ressort.

Quand ils ne sont pas fermés…pour cause de vacances ou de travaux d’été comme à Milan !!!

Paradoxalement, cela me remplit d’espoir.

La France était dans cet état il y a une vingtaine d’années.  Mais a progressé. Oh, tout n’est pas parfait mais l’anglais est plus répandu. Même dans les petits restaus grenoblois, c’est tout dire.

Oui, le professionnalisme et le travail paient. Les attentats n’arriveront pas à enlever cela.

 

2-borgnesCeci dit, vivement quand même qu’on se trouve un politique avec deux yeux, tous ceux actuellement en place ressemblent un peu à ça, non ? Qu’il sache donner à notre pays, en matière de tourisme, la vue d’aigle*** qu’il mérite.

 

* premiers bilans de l’été 2016

** vacances chauvines ?

*** et ca passe par une position simple et sans ambiguité vis à vis de l’économie du partage, vite, SVP.

Plus de bruit que de cerveaux à la CGT

Sortant du déjeuner des pro des JSC*, je suis attiré par un vacarme cacophonique.

Une armée de drapeaux rouges m’informe que la CGT** avait appelé à une manif (maintenant quotidiennes ?) place de la gare.

Mon itinéraire m’y conduit, je suis surpris de pouvoir traverser la manif en plein cœur sans descendre de mon vélo. Combien sont ils ? Une centaine de drapeaux, une dizaine de véhicules braillards …. et à peu près autant d’humains …

Ils m’ont fait penser aux Coréens*** . Au militant qui vient me proposer son tract, je lui demande s’il est conscient du fait que dans leur manif pathétique il y a plus de haut parleurs que d’humains. Il n’était pas content …  

haut parleurs corée

*  Déjeuners entre pro à la basilique du sacré coeur, ce jour là rencontre avec le DG de la fondation des apprentis d’auteuil.

** Qui m’a décidé à ouvrir ce blog, je ne l’oublie pas.

*** Qui font de la propagande à travers la frontière avec leurs batteries de haut parleurs

 

Mariage sans espoir .Et de 3…

collaboratrices indiennes, dotées d’un MBA américain, travaillant en France ou ailleurs…. qui disparaissent du jour au lendemain ayant été mariées …. et devant rejoindre un mari, sélectionné par leur parent, qu’elles découvriront à l’autre bout du monde dans un mois juste avant la cérémonie, quand ce n’est pas à la fin de cette dernière quand on lèvera le voile qui les aveugle.

india veiled brideEt oui, ça existe encore…même chez les gens de haute éducation. Dans 90% des mariages, peut on lire*.

Et elles sont trentenaires, pleinement autonomes, indépendantes ….. mais savent bien que si elles se rebellent, une fatwa, ou son équivalent, sera lancée contre elles. Où qu’elles soient , un frère , un cousin ou autre mâle la trucidera, ou la défigurera à l’acide, quitte à l’aveugler au passage.

J’ai entendu que les attentes de bonheur étaient si faibles qu’elles étaient parfois “déçues en bien” et que ces mariages « low expectation » n’étaient pas plus malheureux que la moyenne.
Et si on remonte trois au quatre générations en arrière, n’était ce pas la pratique chez nous, le mariage arrangé ?

C’est quand même la troisième cette année.

Et je préfère quand même un mariage à forte attente de bonheur….

Alors, P … si tu me lis, tente de transformer ton mariage en “high happiness”, et emmène le à un “marriage course**”, comme on appelle Alpha couple*** chez les anglophones. Il y en a à SFO…

 

* Si vous voulez en savoir plus en 2 minutes sur le mariage en Inde
** Marriage course USA
*** Alpha quoi ?

Nous sommes des vivants . Notre cœur n’en a pas fini de battre.

Un grand maître blogueur. En influence. Au cas  ou vous auriez douté, il apparaît sur la galaxie*. Cherchez bien  koztoujours .

kozAu bout de 10 ans, Koz** s’est commis d’un livre*** que j’ai lu d’un trait. J’y ai retrouvé beaucoup d’idées que je partage, avec moins de brio, va sans le dire, sur mes billets. Il n’est pas avocat par hasard !!

Ca commence par une même tonalité de titres, résolument tournés vers l’avenir .

Vers demain ….. ca ira mieux demain

Tenté par l’engagement politique, en est ressorti, se trouvant plus efficace en poussant des idées qu’en collant des affiches . A chacun son charisme…le sien est grand pour les idées.

Blogueur, mais sans illusions sur les limites des réseaux sociaux . Il nous en donne une belle image:

S’il avait eu un smartphone, Elie**** aurait tweeté l’ouragan, tweeté le tremblement de terre, tweeté le feu, mais aurait il perçu le souffle de la brise légère ? Une brise légère ne fait pas le buzz. Quelles brises légères, brises extérieures ou souffles intérieurs, laissons nous ainsi passer, le tête penchée sur nos téléphones ?

Livre profond sans être rasoir…. qui interpelle, et propose des réponses. Que du bonheur !

Je ne peux que partager son ”optimisme qui n’est pas insouciance”, oui, notre avenir est dans nos mains. J’aime jusqu’à sa dernière phrase :

Nous sommes des vivants . Notre coeur n’en a pas fini de battre  

 

* Infographie des influences sur les reseaux

** vers son blog

*** http://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/17472/editionsducerf.fr

**** Elie au bord de sa caverne 1 rois 19 11-12  

50 minutes pour se faire du bien, un soir ….

Nous sommes tombés sur ce film, sur la vie de couple, ensemble pour la vie.

Nous l’avons regardé d’un trait, avec émotion . Des témoignages forts, sur la vraie vie d’un engagement sur une voie qui a ses difficultés.
Bien sûr, il y a un petit côté promotion des équipes Notre Dame, mouvement dont nous faisons partie . Mais au delà de cet aspect, ce film peut apporter un doux bien à tout couple…
A consommer sans modération.
C’et vrai, on n’a pas le temps . On n’a jamais le temps de renforcer ce qui va bien … et pourtant , quel bénéfice !

Vous avez compris, on recommande fortement.

coquelicots blé
et en bonus un article de Bernadette Chovelon qui illustre très bien ce film

#cestmoiquidécidedusens

Les dés sont relancés chaque jour. Je l’ai déjà entendue 100 fois, je ne l’avais jamais vraiment écoutée . Alors je vous propose de la lire…

Encore un matin
Un matin pour rien
Une argile au creux de mes mains
Encore un matin
Sans raison ni fin
Si rien ne trace son chemin

Matin pour donner ou bien matin pour prendre
Pour oublier ou pour apprendre
Matin pour aimer, maudire ou mépriser
Laisser tomber ou résister

Encore un matin
Qui cherche et qui doute
Matin perdu cherche une route
Encore un matin
Du pire ou du mieux
A éteindre ou mettre le feu

main tendueUn matin, ça ne sert à  rien
Un matin
Sans un coup de main
Ce matin

C’est le mien, c’est le tien
Un matin de rien
Pour en faire
Un rêve plus loin

Encore un matin
Ou juge ou coupable
Ou bien victime ou bien capable
Encore un matin, ami, ennemi
Entre la raison et l’envie
Matin pour agir ou attendre la chance
Ou bousculer les évidences
Matin innocence, matin intelligence
C’est toi qui décide du sens

Un matin, ça ne sert à  rien
Un matin
Sans un coup de main
Ce matin
C’est le mien, c’est le tien
Un matin de rien
Pour en faire
Un rêve plus loin

Alors, ce matin, je fais quoi ? Je le donne, ou j’attends de le recevoir, ce coup de main pour construire le rêve plus loin ?

#bonnerésolutiondumatin    #cestmoiquidécidedusens

Merci JJ pour ces paroles si belles.

Ils ont froid toute l’année de notre indifférence

Jean Marc*, du TEDx de La Rochelle, nous secoue .

Leur passé, il est douloureux.

Le futur, ils ne le voient pas .

Oui, les SDF, ils sont dans le présent.

Nous, le présent , on le fuit dans notre activisme et nos super projets de demain…

Chacun peut et doit faire quelque chose, fracasser les barrières de nos peurs et de nos préjugés, et se mettre dans le présent avec eux .

Et il met la French Tech, la technologie positive, au service de l’homme.

French Tech la technologie positive

Prenez  14 minutes pour le regarder, vous ne les regretterez pas … et n’en sortirez sans doute pas indemne.

Dans la série techno positive, vous connaissez Lilo ? Le découvrir ne vous prendra qu’une minute 33…

 

* Oui, c’est ce Jean Marc là..

Lady Gaga et Famille Chrétienne, je donne plus que je ne reçois..

lady-gaga-saute-dans-la-foule-au-festival-lollapalooza-1433468Il y a quelques années, Jamie Anderson*** nous a révélé les secrets du marketing de l’économie 2.0, celle qui a propulsé Lady Gaga . Parmi ceux ci : donner avant de recevoir.  Donner sur son compte twitter, donner en avant première ses chansons sur youtube* , se donner à son public encore plus qu’à des amis.

 

Ce matin, à la brocante de Claire**, le démarrage est poussif . La promo du jour est boudée : à chaque acheteur d’un livre à 1 euro, on donne un exemplaire de magazine des années précédentes, puisé dans un stock qui va de l’express à famille Chrétienne.

A la dame qui s’éloigne après avoir hésité pendant bien 5 minutes à prendre ou non un chef d’oeuvre de la littérature Grenobloise, J N tend une poignée de magazines : “Tegnez, madame, c’est gratuit . Maintenant, ici, on donne même à ceux qui n’achétent pas ! “  .

“Ah bon, merci ….”   et au bout de quelques secondes : “alors, je vous achéte votre livre”.

 

La recette Lady Gaga marche : à celui qui nous a donné, on est enclin de donner à notre tour.

 

Finalement, ca ne fait que conforter les propos qu’on asséne aux jeunes: la formule miracle du couple qui dure c’est “je donne plus que je ne reçois” . Ca génére la même attitude en face, et au final chacun reçoit plus que ce qu’il a donné …. Ca vous surprend, Gaga en modèle pour la relation de couple ? Comme quoi, les idées préconçues. … Gaga, elle reçoit plus qu’elle ne donne, non ? Alors ?

 

* Dans la série, allez écouter Hopen, qui vient de mettre tout son album sur youtube. Si ca vous plait, vous achéterez son CD…

** La brocante du grain de sel …

*** Et si vous tenez a tout savoir sur le marketing de Gaga …

Le thon de bon ton (OK, un peu facile celle là).

Au cas ou on l’aurait oublié, Greenpeace* rappelle qu’on peut agir avec son portefeuille**. Allez, on ne vous dit pas qu’il faut a tous les coups aller chez Fauchon, mais, franchement, entre U et Casino, ca ne doit pas faire une différence vitale au compte en banque .

Alors, si vous aussi vous pensez que chacun d’entre nous peut y faire quelque chose** , le conseil du jour .. allez chez U !

Thon

*L’article complet dont est tiré ce graphique

** Agriculture, n’y sommes nous vraiment pour rien ?

Mais Monsieur, vous n’y pensez pas , c’est tout simplement pas possible. Dommage @airfrance et vivent les taxis Parisiens.

Je l’aime bien. Je l’ai achetée au format easyjet, le plus contraignant. Avec elle, j’ai couru la monde de Vancouver à Hong Kong, sans jamais rien enregistrer en soute (regle de base du voyageur professionnel). Et là,  à Paris, sale et fatigué d’une nuit de vol en éco, à l’embarquement pour un vol a moitié vide pour Genève,  voila la petite chef qui fait une fixette sur ma valise, me la fait mettre en soute. Sans discussion possible. Bon, sur un direct ils ne devraient pas me la perdre. Mais, avec la lenteur légendaire des bagagistes Genevois ca rajoute une demi heure a mes 20 heures de voyage. Ah, ma grande, tes collègues en cabine auront beau être super prévenants et cool,  a cause a toi je garde une dent contre Air France…

valise taxi

Rue St Dominique, réunion terminée en avance. On peut rêver attraper un train plus tôt, qui nous fera nous coucher a une heure décente. Deux taxis Parisiens sont là, réservés et attendant leur client. Mais où donc est la station de taxi la plus proche ?

Aucune idée,  bougonne le premier.

Montez, je vous y emmène gratuitement, j’ai quelques minutes d’avance. Médusés,  nous acceptons ce service que le second nous propose. Il faut bien que la profession s’entraide, non ?

Ah , bonhomme,  même si sans doute Uber a influencé ton comportement,  tu as sauvé l’image des taxis Parisiens.

 

Comme quoi nos actes ont bien souvent une portée et un impact insoupçonnés. Raison de plus pour semer du positif * , même a coup de graines de sénevé **.

 

* petit mode d’emploi pour semer du positif

** pour ceux qui ignorent les vertus de la graine de sénevé..

Un petit mot d’encouragement qui peut parler à tous.

 

Serait-ce moi Seigneur qui m’assoupirai tout à l’heure au lieu de rester à tes côtés lorsque tu auras besoin de ma présence et de ma prière au jardin de Gethsémani ? Serait-ce moi qui ferai comme si je ne te connaissais pas lorsque tu seras soumis à la question dans la maison du Grand Prêtre ? Serait-ce moi qui vais te vendre pour une trentaine de pièces d’argent ? Serait-ce moi Seigneur qui aujourd’hui encore m’assoupis au lieu de veiller, qui vis ma foi dans la faible mesure où mes occupations quotidiennes m’en laissent le loisir. Serait-ce moi qui, peut-être, te trahis sans même en avoir véritablement conscience ?

diable et ange haddockC’est possible, mais c’est aussi toi qui as quitté tes filets, ta sécurité, ta respectabilité pour me suivre. C’est toi qui as risqué ta vie et surmonté ta peur pour m’accompagner au plus loin que tu pouvais. C’est toi qui as marché avec moi sur les routes de Galilée et dans ma montée vers Jérusalem sans savoir où nous allions. Et c’est toi qui, aujourd’hui encore, là où tu es, là où tu en es, entretiens la petite flamme de la foi sur ton lieu de travail, au sein de ta famille, parmi tes amis pour qui je ne suis pas forcément grand-chose. C’est toi qui as le courage parfois d’être, en mon nom, signe de contradiction. Alors, laisse donc cette question avec son poids de culpabilité et d’angoisse que tu n’as pas à porter. Vis pleinement ces instants d’intimité ensemble, ce dernier moment d’amitié auquel je tiens plus que tout.

 

Merci,  JP Vesco, pour ces mots qui tombent au bon moment, ou chacun ,dans la cause qu’il porte, peut rencontrer un moment de doute sur la petitesse et l’imperfection de ses efforts. Haut les cœurs pour la rentrée !

Un petit mot qui fait une grande différence

yours-mine-ours2Petit restaurant en mi saison dans le midi. Une dizaine de couples attablés, un peu de tous âges. Je ne sais pas ce qui nous a poussés à nous mettre à  rechercher  et  compter  les alliances… Sans doute un peu de « déformation  professionnelle  » *.

Et les autres soirs de la semaine n’ont fait que confirmer notre statistique, qui en vient presque à  nous mettre mal à  l’aise.  Serions-nous réellement les derniers dinosaures ? On pourrait même se demander si nous allons encore pouvoir longtemps continuer à exhiber ce signe qui pourrait devenir politiquement de plus en plus incorrect.

 

La série des mariages à repris. Samedi après samedi, la phrase se répète :

Je te donne cette alliance, signe de notre amour et de notre fidélité.   😐

Je te donne cette alliance, signe de notre amour et de notre fidélité.   :-0

Je te donne cette alliance, signe de notre amour et de notre fidélité.    😦

Je te donne cette alliance, signe de notre amour et de notre fidélité.    :-((

Je te donne cette alliance, signe de mon amour et de ma fidélité.         😉    A et F détonnent.

Signe de MON amour….

Ce qui veut dire que c’est TON amour et TA fidélité que je porte au doigt. Pas les miens, ni ceux d’un NOUS que chacun peut interpréter et décider disparu à sa guise.

Think about it….futur mariés.

Et les autres aussi, avant de retirer  votre alliance. Ce geste vous appartient il ?

La conserver au doigt n’est il pas aussi, en plus,  un message réellement militant  ?

 

*Si on peut parler de profession….

Dealer jihadiste, maton, flic et rappeur de Dieu

Quel bonheur d’avoir rencontré  Ludo, alias Oldream. La vie de tous les jours ne destinait pas ma route a croiser la sienne.

Ne dans le quart monde, alcool, violence conjugale et inceste poussent sa mère a fuir avec lui.

La violence, la drogue et le deal le rattrapent, l’éloignent de la foi de sa grand mère pour le rapprocher de l’islam radical. Salafiste en banlieue Parisienne, recruteur d’Allah… Que le Seigneur rappelle juste a temps pour ne pas finir comme son pote à Guantanamo… Que le Seigneur remodèle. Sans aucun diplôme, mais avec un casier judiciaire miraculeusement vierge, il devient successivement gardien de prison, époux, père de famille, policier… dans une succession de  clins dieux miraculeux, tout au long de ce cheminement si improbable….  et il clame sa foi sur les rythmes qui ont baigné son adolescence.

oldreams cover600Il vous a dédicacé son album. Non, les chants chrétiens ne sont pas forcément mièvres. Même si le rappeur porte une alliance.

Quel témoignage  ! Quelle ferveur ! Et merci , a toi et a ton collègue Kodjo, de m’avoir fait connaître ce monde du rap chrétien.

Oui, Il est vraiment présent, partout « ….presque de manière imperceptible, comme le brouillard qui filtre sous une porte close. Serait ce une promesse permanente, malgré tout, jaillissant comme une résistance obstinée…*« .

Un échantillon de son talent

Et quelques minutes d’interview, pâle réplique de son heure de témoignage enflammé..

 

* Laudato Si, 112

Cinq jours au merveilleux pays de bisounours.

tagada-79435Qu’est ce que c’est bon et doux … Certes il faisait chaud, très chaud. Certes la foule était grande, 5000 personnes dans ce grand parc. Sous ces immenses tentes.
5000 personnes qui toutes respectaient quelques commandements de base. Une dizaine, disons. Assez connus depuis des millénaires. Ayant fait leurs preuves pour générer une ambiance de paix et de joie*.
5000 personnes venues en famille, enfants et ados grouillaient, tous se mettant si bien au service de la communauté que les mouvements de foule, les queues lors des repas, se passaient dans le calme, en douceur, et rapidement. C’est vrai que le souci de l’efficacité collective , si on oublie sa gloriole individuelle, porte fruit.
On en a même oublié l’indispensable et robuste structure d’organisation, qui n’a été ni mentionnée ni remerciée a la fin . Elle l’aurait je crois refusé .
5000 personnes venues se ressourcer dans une foi commune, écouter des témoins, nourrir leur réflexion personnelle, louer.
Mais pourquoi cette parenthèse en marge de la « vraie vie » ne pourrait elle se prolonger ?

Crois, espère,  aime. Guillemette Pradere donne les trois mots clés avec lesquels tous sommes repartis.

Crois. Crois que la civilisation des bisounours de l’amour est possible. Et engage toi dans ce chantier. Pas forcément besoin d’une religion, pour cela. Nombreux sont ceux qui œuvrent sans religion. Qui croient juste en certaines valeurs. Mais nombre d’entre eux n’ont pu ignorer toutes les aides inattendues, les clins Dieux qu’Il envoie sur le chemin. Et un jour ou l’autre Le rencontrent . Les veinards…

Espère. .. ma préférée. ..

Et aime. Bien sur a l’image de l’amour du couple. Aime non pas comme le chocolat que j’aime et consomme, mais en cherchant à  donner plus qu’à recevoir…Pratique pour trouver des volontaires pour les corvées quand on est si nombreux. Bon, mais si chacun s’efforce de donner plus qu’il ne reçoit, on va tous finir par recevoir plus qu’on ne donne. Comme dit la chanson…

Et, perso, je ne peux résister à ajouter « Agis » en quatrième mot clé. Agis, même si tu te sens démuni, faible, impuissant, petit.

Agis comme par exemple F a fait en créant Bilik, une communauté bisounours** d’artisans qualifiés sur leurs compétences et leurs valeurs .

 

*Insolite d’entendre sous la douche, au soir d’une journée étouffante, une voix mâle louer a gorge déployée « je suis dans la joie, une joie immense… ».

** Pas si bisounours que cela, quand les clients évaluent le prestataire a posteriori en ligne . Quoi, un contrôle ? Un manque de confiance ? Non pas, mais l’homme est faible, autant intégrer cette donnée.

Boire ou conduire…..

La sagesse populaire connaît la suite. Et en général, le peuple a la sagesse d’admettre ce point.

Passant devant simply, je tombe devant une banderole, que je prends comme une insulte a ladite sagesse.

Au moment même où la une du vingt heures est monopolisée (bon, pas le soir de l’arrivée du tour de France, quand même) par la révolte des éleveurs Français contre la misère dans laquelle ils sont plongés, mon simply n’a même pas la décence de faire semblant de les écouter. Et par cette belle banderole, laisse croire qu’on peut vraiment concilier le prix le plus bas et la production locale.

Bref, soit il prend ses clients pour des benêts,  soit il prend les agriculteurs locaux pour des menteurs. Soit les deux.

La sagesse populaire réagira t-elle sur ce coup là ? Pas sûr… Alors on va l’aider…

Simply

Trois jours plus tard, la réaction médiatique n’a pas été fulgurante …. J’aurais aimé vous dire que la banderole a disparu, mais même pas . Pas une raison pour ne pas réagir . Je recommencerai …

Parce que je n’en doute pas, entre le prix le plus bas et la production hexagonale, il faut bien choisir quelque part .

Tenue de message

Tenue de message

masqueveloUn peu inquiétante avec son look d’alien, elle avance . Masquée, on ne reconnaît pas ses traits. Pourtant elle ne va pas attaquer de supermarché, elle rentre tranquillement chez elle. Sur son vélo . Et se protège de la pollution ambiante.

Quel message véhicule t-elle vis a vis des automobilistes qui l’entourent ?

Que le vélo est vraiment dangereux pour la santé ?
Ou leur donne t elle mauvaise conscience de polluer autant l’environnement?

J’aimerais que la seconde proposition soit la bonne . J’en doute hélas…

 

canard-publicitaire-natation-jauneCasqué, bien sûr, il entraîne ses petits à le suivre sur la piste cyclable. Leur donne une bonne éducation de futurs cyclistes . Bonne éducation ? Que nenni, rétorquent les ayatollahs du vélo*. Le casque ne protège en rien lors d’une collision frontale à 50kmh , et rassure en vain l’automobiliste qui hésitera moins à frôler un cycliste casqué en le dépassant. Statistiques à l’appui.
Donc, paradoxalement, le port du casque serait plus dangereux en ville que la tête nue.
Déconcertant, non ?
Et,  là encore, le casque donne du cyclisme urbain  l’image d’une pratique dangereuse, donc à éviter.
 

Le fond du sac, dans ces deux cas, est bien l’affrontement entre le militant et l’individualiste.

Entre celui dont l’objectif est de favoriser la pratique collective, de tout faire pour entraîner le public à la conversion à la cause cycliste, d’une part,  et celui qui préfère se protéger, même si c’est illusoire, et quitte à faire du tort à l’image de “la cause”, de l’autre.

Et moi, jusqu’où je m’engage au service de la cause ?
Entre les deux, mon coeur balance.

Jeter mon casque aux orties ? L’envie ne me manque pas, surtout l’été. Bon, tant que d’autres auront besoin de moi, je le garde.
Bouder le masque offert à Noël par un fils soucieux de mes poumons ? Allez, va. Sauf les jours d’alerte pollution, histoire de renforcer le message des autorités**, et de (tenter de) peser sur le comportement des conducteurs.

Amusant de penser que, même pour un choix comme celui là, ma décision influence la société. Je tâcherai de m’en souvenir…

 

* « Le casque vélo est l’exemple typique de la fausse bonne idée particulièrement dangereuse pour les cyclistes. »  http://carfree.fr/index.php/2014/05/08/pour-en-finir-avec-le-casque-velo/

**que de paradoxes dans ce post . Moi, cycliste incendiaire de feux rouges, renforcer le message des autorités ….

 

Signes dans la vie

Lecture de ce livre connu dans la micro cathosphère : “De la kippa à la croix”* . Dans le récit de la conversion de ce juif né non pratiquant, devenu rabbin ultraorthodoxe, puis converti au catholicisme, une séquence m’interpelle. Celle de la période ou le rabbin en habit noir et papillottes cherche simplement à rencontrer un chrétien, discrètement, dans la rue . Il ne peut pas, bien sûr, se pointer dans une église au vu et au su de sa communauté.

Mais comment les reconnaître ? Sont ils tous cachés ?

You’ve got a point …. comme on dit chez Shakespeare.

Comment les voir ?

Les musulmanes, ce n’est pas trop difficile . Les Chrétiens ?

J’ai regardé au travail .

A part cette musulmane, charmante et souriante au demeurant, voilée et épaules couvertes en plein été, rien. Ou presque. Alors, depuis quelque temps déjà, action.. petite photo de mon bureau .

signesb

 

 

Bureau Marie

 

 

Mélangée aux échantillons, a demi masquée par eux pour le visiteur, Marie** me rappelle ma mission de temps à autre.

 

Bureau flyer

 

Un flyer Alpha parents qui étonne le visiteur occasionnel.

Bureau caféiserean

 

 

Un dessous de bière du café Isereanybody avec lequel le même visiteur joue machinalement.

 

Bureau CFTC

 

Parmi les nombreux tracts syndicaux reçus le matin, seul celui de la CFTC ne finit pas rapidement à la poubelle.

Bureau before

 

Et, pour ceux qui squattent mon fauteuil pendant mes absences, le dernier before d’Isereanybody.

 

 

J’ai regardé dans la rue.

signezabou

 

On y croise un rare prêtre, avec son col romain ou sa croix en pin’s.  Une croix de Taizé , comme celle que Zabou ne cache pas.

Un poisson à l’arrière d’une voiture.

Mais les clochers n’émergent plus de la mer d’immeubles.

 

Alors, pour ceux qui “n’ont pas encore de clairvoyance et croient en ces sottises” , pour paraphraser un des followers de ce blog, il est temps de réagir, non ?

 

*http://www.delakippaalacroix.fr/

** Mais pourquoi Marie dans ce monde de compétition et d’ambition ? Ben …. je trouve que ces paroles parlent d’elles même, et correspondent bien au monde de l’entreprise. Et si tu veux les écouter…

Si le vent des tentations s’élève,
Si tu heurtes le rocher des épreuves.
Si les flots de l’ambition t’entraînent,
Si l’orage des passions se déchaîne :

Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

Si tu la suis, tu ne dévies pas,
Si tu la pries, tu ne faiblis pas.
Tu ne crains rien, elle est avec toi,
Et jusqu’au port, elle te guidera.

Un gouvernement tiré au sort ?

Un gouvernement tiré au sort ?

Il faut être fou, ou inconscient , pour imaginer un tel truc . Et pourtant , certains l’ont fait . J’ai reçu, un premier mai, un appel téléphonique m’informant avoir été tiré au sort pour participer au parlement citoyen … d’un parti pourtant pas fondé que par des branques…

Non, ils ne s’étaient pas trompés d’un mois, j’ai bien dit premier mai .

Plus j’y pense, plus je trouve cela génial . Le summum de la démocratie . De la prise de risque, de la confiance en l’individu.

D’ailleurs, beaucoup ne sont pas prêts à accepter le risque, ou la responsabilité . A voir le nombre de  “en attente de confirmation”, j’imagine le nombre de désistements de personnes qui ont partagé ma chance mais n’ont pas souhaité la saisir. C’est vrai, c’est plus facile de faire de la politique de bar que de vraiment s’engager.

En y pensant un peu plus plus, pourquoi ne ferait on pas cela carrément pour notre parlement. Le vrai, celui qui vote de vraies lois . Allez, on rêve .Flash-Parlement1-e1429630613869

  • Le parlement est renouvelé par sixième tous les ans.
  • Les nouveaux députés sont tirés au sort parmi la population.
  • Ceux qui acceptent cette charge pour 6 ans sont bien entendu rémunérés.
  • Bien entendu un manque d’assiduité aux travaux parlementaires leur ferait perdre leur place. Tout comme la moindre trace prouvée de corruption.
  • L’état leur paye 6 mois ou un an de formation intensive aux mécanismes du gouvernement.
  • Et l’état gère la relation avec leur employeur pour leur assurer un point de chute au retour vu que, par construction, ils ne feront qu’un mandat.  Réintégrer quelque 100 personnes tous les ans ne devrait pas poser de problème insurmontable à l’économie Française.

 

Ça marcherait vraiment plus mal qu’avec les professionnels de la politique que nous avons ? Pas sûr …

Excessif ? OK, on fait comme l’armée dans le temps : une moitié de professionnels et une moitié de conscrits… sélectionnés par dame chance.

Gaston-arlequin-

Oui mais de nos temps modernes, ce n’est plus possible.

Autrefois, donc, douze hommes ont été le levain qui a fait lever la terre entière. Et nous, alors, combien nous sommes médiocres, nous qui ne parvenons pas à convertir ceux qui nous entourent, malgré notre nombre considérable !

Vous me direz : “tout le monde n’est pas apôtre. Tout le monde n’a pas leur force et leur mission.”

Et alors ? N’étaient ils pas des hommes comme vous ? N’habitaient ils pas des villes ? N’avaient ils pas vécu parmi leurs concitoyens ? N’avaient ils pas des métiers ? Etaient ils des anges descendus du ciel ?

Saint Jean Chrisostome 345-407

En 400 , c’était déjà les temps modernes ?

Voilà un texte qui rabaisse bien notre orgueil d’hommes modernes ..  Non, ce n’était pas forcément plus facile ni bien différent il y a 1500 ans . Pourtant, ils ont bien fait progresser le monde, non ? Et nous ? 

 

L’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse*

Une trentaine de joyeux convives pour ce réveillon. Pour animer l’heure qui nous sépare de l’an neuf, notre hôte nous propose,à tour de rôle, de citer la pépite, petite ou grosse, qui marquera 2014.

Ma voisine, voulant éviter l’inévitable sphère personnelle des retrouvailles, naissances, et autres mariages, me sollicite : “mais que s’est il passé de beau dans le monde en 2014 ?”. Nous cherchons tous deux, et seuls des événements bien sombres nous viennent à l’ esprit . Quoi, nous ne nous souviendrions que d’événements négatifs survenus en 2014 ? Massacres, guerres, invasions, actes terroristes … Au mieux, les mobilisations qui nous réjouissent n’ont existé qu’en réaction à des violences. Mais de grand et beau, rien . Rien que des petites choses toutes personnelles .

 

Qu’en dire ? Que les média ne nous rapportent que le côté noir de la force ? Sans doute, c’est plus vendeur . Mais ça ne fait pas tout .

D’abord, il y a des média qui font le contraire . Allez donc voir Frédérique Bedos et le projet imagine

A la réflexion, on se souvient sans doute plus du négatif, car les œuvres du mal se font en grand, en visible, en impressionnant.

Au contraire, les belles actions, celles qui luttent contre celles du malin, sont le fait d’individus, de petits. Une fois de plus, imagine le révèle bien.

 

 

Alors, en cette période de résolutions, n’ayons pas peur de nos belles petites résolutions. Mises toutes ensemble, elles feront progresser le monde dans le bon sens et triompher du Méchant. Comme dans cette video.

travelingroup

 

 

C’est pour cela que j’affirme volontiers ambitionner de faire reculer le divorce en France. En mettant ensemble toutes les actions qui contribuent à renforcer l’amour dans le couple et la famille, on y arrivera. Et si on n’y arrive pas encore, c’est juste que nous ne sommes pas assez nombreux . Vous voulez nous rejoindre ?

 

 

* Vous avez bien sûr reconnu cette citation de Gandhi !!!

Pour Alice….

 

On baptise Alice bientôt…. ce petit mot à ses parrain et marraine.

Bapteme-du-navire-Royal-Princess-le-13-juin-2013Une fois de plus, une fois encore, les parents, émerveillés, décident de rendre à Dieu cet être qu’Il leur a confié. Ce n’est qu’un début . Parrain et marraine les accompagnent . S’engagent (mais en sont ils tous conscients et sont ils vraiment décidés à remplir leur engagement ?) à accompagner ces petits bouts de vie jusqu’à ce qu’ils choisissent vraiment cette Foi qui , quand on y réfléchit bien,  leur est seulement révélée en ce jour.

Quand j’ai accepté d’être parrain, j’ai fait partie des inconscients, des irréfléchis. Alors, merci Anne Claire d’avoir écrit pour ceux qui vont à leur tour accepter… ou pas . Alors, pour vous qui allez vous engager dans cette voie, quelques minutes de discernement …  sur le blog d’Anne Claire : Des petits riens qui disent tant …

J’ai rencontré des God’s Angels

Qui a dit que business et spiritualité étaient inconciliables ?

Ce week end (merci Alpha !) , j’ai eu la chance de rencontrer des startuppers de Dieu . Des jeunes, bardés de diplômes, partant dans des projets pas si fous que cela de start ups s’inscrivant dans la constellation de celle du Big Boss.

Que Joseph, ingénieur, plaque tout pour un CAP de charpentier afin de construire des églises, c’est un vrai clin Dieu qui ne s’invente pas… Salut, L, si tu me lis !

Quitter Mc Kinsey pour créer un réseau social de crowdprying , il faut y croire, non ?

Baisser le cout de la collecte de dons pour toute association d’intérêt public, ça n’est pas un beau moteur ?lucifer_-_council_of_angels_4248

Sans parler du MOOC de Dieu, qui mérite un post à lui tout seul… j’y reviendrai.

Merci de ces témoignages, de cette foi, de la patate de tous ces créateurs moins que trentenaires.

Alors, on y va ? On se risque sur ces beaux outils qui nous sont apportés pour notre plus grand bonheur ?

Alors, heureuse …?

c’est ce qu’à du dire le Texan à sa Texane suite à cet évènement intense mais bref . (Pour ceux qui ont l’impression d’avoir loupé une marche, c’est par ici ).

Un peu court”, a t elle répondu . Alors, que faire pour être heureux dans la durée ??? Bonne question .

Et là, TADAAAA……… je ressors un tableau de mon livre fétiche qui nous donne de super éléments de réponse .

bonheur pointsSur une échelle entre 10 et 100, il a calculé combien de points de karma bonheur on perdait quand un évènement arrivait dans nos vies .

Alors ….

Pour moi, pas de surprise, c’est la vie en couple dans la durée qui apporte le plus de points . Et quand ce couple a le bonheur de croire, et d’être en bonne santé et dans une démocratie, il approche le nirvana … alors, franchement, arrêtons de râler.

Mais aussi … il, vaut mieux être jamais marié que divorcé ou séparé .

Morale de mon histoire : si vous êtes en couple, prenez en soin, partez pour durer, entretenez le. Et si vous n’y êtes pas (encore) ,  et n’y allez pas à la légère, la séparation fait tellement mal … 8 points de karma , quand même…

 

PS : pour discerner, on a un truc en stock ...

 

Porteurs de cruches

Si vous pensez que l’eau se change en vin facile, gourrance. Même à Cana, il a fallu Lui donner un coup de main.  Pour changer l’eau en vin, il lui a fallu des outils: les cruches.  Et des serviteurs: les porteurs de cruches.

Cana 1

Une fois l’amour fou initial du couple affaibli*, pour redonner un coup de miror** sur l’alliance, rien de tel que de transformer l’eau du quotidien banal en vin de la fête. De la fête de l’amour .

Les outils, les cruches,  il y en a plein . Nous avons découvert les parcours Alpha. Et nous nous sommes transformés en porteurs de cruche . Couple, pour les couples au long cours. Duo, pour que les amoureux décident, ou non, de s’aimer pour toujours . Parents, pour que l’amour entre parents et enfants soit fécond..Flyers Alpha

Ce qu’il y a de bien , quand on est porteur de cruche, c’est qu’on a le droit de goûter et on se retrouve les premiers servis.  Ca repart très fort en ce moment . Coup de main welcome!!

 

 

* C’est inévitable et bien connu, c’est une histoire d’ocytocine.

 

** Miror sur l’alliance ? voir par ici.

Un tour en tandem ?

Fin de la saison des mariages . Comme chaque été, les prêtres se sont livrés au difficile exercice du sermon, faisant mine de s’adresser aux mariés qu’il a déjà vus des heures et des heures, pour leur faire un récap final en sept minutes chrono. En réalité, ils ont un discours à cibles multiples, les pauvres : quelques rappels de base aux chrétiens de l’assistance, et un vernis pas trop hermétique à tous ceux qui, immense majorité dans la plupart des cas,  sont juste venus ici pour le copain ou la nièce qui se marie, mais ne mettent autrement jamais les pieds dans ce genre d’édifice.

Exercice difficile … qui tourne souvent autour de la maison des trois petits cochons bâtie sur le roc, de la mine de sel de la terre quiar men n’est rien s’il lui manque l’amour, et du phare d’Ar Men auquel on coupe le jus… Ca m’a donné envie d’apporter mon écot , en couchant sur le papier l’histoire du tandem racontée déjà tant de fois.

Le mariage, c’est un peu comme une balade en tandem. Le départ est toujours au sommet d’une côte. Ça démarre fort et facile, on n’a besoin de personne. Ni de Dieu, ni des autres. Ca descend tout seul. Mais, arrivés en bas , au bout de deux ou trois ans * , il faut se mettre à pédaler . Ça se corse . On a intérêt à avoir appris à se connaître . A savoir pédaler en phase et à être d’accord sur la direction. Et ça monte. C’est même dur . Bon nombre mettent le pied à terre , certains s’arrêtent complètement de pédaler. Et restent là en rade, sans trop réfléchir . Finalement, au bout de quelques années ils redescendent chacun de son côté. Pour repartir avec un ou une autre…

Et c’est en général dans ces côtes difficiles que, comme par hasard, l’Esprit arrive et nous envoie une grande bourrasque dans le dos, juste pour nous, ça aide à monter, et un petit restau en haut de la côte** . Et, ensuite, au fil des montées et des descentes, avec le temps qui passe, la montée devient quelquefois parfois préférée, ça va bien, on peine ensemble avec une certaine joie. A condition bien sûr de s’être habitué à l’odeur de l’autre. On contrôle finalement mieux que la descente, qui va parfois un peu trop vite. On se paie même le luxe de donner une petite poussette aux copains qui titubent et sont prêts de la chute. Ca nous donne des ailes. Et quelle joie quand on les voit repartir !***.

Oh, la forme, ca s’entretient . Une petite goutte d’huile de temps en temps ne fait pas de mal, sans cela la chaîne grince parfois, et le tandem zig zague****

C’est tout cela, le mariage. Sur ce chemin montant sablonneux malaisé***** qu’est la Vie, garder la Foi en l’amour de Dieu, aider l’autre qui trébuche, rendre grâce pour tout ce que l’on reçoit, vouloir durer , décider de durer, avec Lui, sur une route qui devient de plus en plus gratifiante, parce que l’on en a décidé ainsi. Parce qu’on ne se marie pas parce qu’on s’aime, mais parce qu’on a décidé de s’aimer…

hugskisses3Bon, on arrête là l’allégorie, il y a quand même des jours bien moins marrants que d’autres.

Au fait, have you hugged your wife today ?

 

* On l’a déjà dit mille fois, c’est chimique . Rien à y faire !!

** Certains diront qu’ils ont eu de la chance, d’autres verront le Clin Dieu

*** on est bien quand on fait du bien

**** comme au Mali avant la saison des pluies

*****mais il y a toujours espérance

 

S’engager, c’est bien plus facile pour nous.

sticker-jean-jacques-goldmaJean Jacques nous rappelle si bien que cela n’a pas toujours été facile pour tous. Souvenez vous..

Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d’un champ de bataille

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j’avais été allemand ?
Bercé d’humiliation, de haine et d’ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d’un torrent

Si j’avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d’une foi, d’une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir: tendre une main

Si j’étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu ces cris portés par le vent
Rien ne sera comme avant

On saura jamais c’qu’on a vraiment dans nos ventres
Caché derrière nos apparences
L’âme d’un brave ou d’un complice ou d’un bourreau?
Le pire ou le plus beau ?
Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau
S’il fallait plus que des mots ?

Il pourrait ajouter maintenant : s’il fallait être Chrétien à Damas ..
Merci aux pères de l’ Europe de nous avoir apporté la paix …. a nous d’en faire bon usage. Contrairement à nos pères, nous n’avons aucune raison d’avoir peur …

nous affrontons de sacrés enjeux, mais qui sont objectivement sans menace personnelle.. Alors …

Aux mariés de cet été … et autres.

alliancesMon alliance…Bien sûr c’est une image, un symbole de mon engagement et de notre engagement mutuel.

Ce symbole est béni, et devient image et symbole de l’amour permanent du Christ pour moi.

Ce symbole est celui du sacrement, à travers lequel notre amour est devenu l’image (pâle !) de l’amour de Dieu.

Au fil des ans, au fil des coups, cette alliance est cabossée, comme l’a été notre amour, comme l’a été ma Foi. Elle reste néanmoins un rappel, à chaque tentation. Rappel de l’amour de ma femme et de celui de Dieu.

Au fil des ans , elle est devenue de plus en plus difficile à enlever . Image de mes habitudes ? Parfois même elle me démange …

Et  de temps en temps, j’arrive à l’enlever… et je la remets. Je la remets symboliquement, avec un petit sourire intérieur, un je t’aime et une prière. Parfois en me disant que c’est peut être la dernière fois que j’aurais l’occasion de l’enlever.

A ces moments là, je re-vis mon sacrement de mariage. Je vis complètement avec.

Je Décide de vivre avec. C’est ma femme. C’est mon Dieu. Je serai heureux comme cela, je suis convaincu d’être aidé, soutenu dans et par cette décision.

Cette  alliance, signe efficace et visible d’une réalité et d’une grâce qui nous dépassent.

 

 

miror

Petite minute pratique . Pour faire briller votre Alliance d’un amour tout neuf , au bout de quelques années de vie en couple, pour prolonger votre amour fou tout neuf en amour solide au long cours . Un clic sur le Miror… on recommande chaudement.

Second conseil , faites comme au Mali avant la saison des pluies

 

Et, dans la série, inutile de s’énerver pour rien. ….

 

Enfin, bagage de base en cas de nuage vraiment noir

 

Clins Dieux

Montréal, 16h30 . Porte d’embarquement pour un retour en Europe après un voyage éclair de trois jours , avec trois nuits un peu cahotiques pour cause de décalage horaire. Et il faut que demain je soie en forme, j’enchaîne directement sur une journée de travail bien chargée.

Tiens, c’est pile en ce moment que la femme de ma vie doit terminer sa présentation des divers parcours famille auxquels nous contribuons . Au moment même ou cette pensée me traverse, on m’appelle pour m’annoncer mon surclassement en Business class. Chic, je vais pouvoir bien dormir. Rapide, le renvoi d’ascenseur du barbu , non ?

Mon voisin d’une nuit arrive .Elegant,téléphone à la main, il s’installe tout en continuant sa conversation de patron intransigeant qui visiblement met sous pression son collaborateur. Conversation finie , il se rue sur son iPad s’occuper de son courrier . Pas un regard pour son voisin, pas un bonjour..

Le repas est vite servi . Je m’amuse à lui signaler mon existence par un  « bon appétit ». Sans daigner répondre, il se rue sur son plateau. Tellement rapidement qu’il en fait une tache sur son beau pantalon. Contrarié, il s’efforce de la nettoyer au mieux, puis retire sa belle chemise blanche pour continuer. Je dîne maintenant avec un voisin en maillot de corps . Moins classe !

Deux minutes après , un grand splash , le pantalon est bien sali, et un juron : « Djeuzus Craïste » !

Tu as bien deviné, c’est sans doute encore un signe du Ciel envers les goujats …

Bonne nuit !

 

Rompre l’isolement des personnes âgées se travaillerait il à tout âge ?

De 2000 à 2010 , la proportion de personnes vivant seules dans son logement est passée de 15,8% à 18,1% (pour les fous de stats   http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&id=3813 )

On ne se marie plus , le “pour toute notre vie” fait peur … alors, c’est sûr qu’il y a un moment de la vie ou l’un ou l’autre sera seul.

Et , quand bien même on se marie, bien souvent on divorce !

Bien sûr, pour profiter au mieux de la vie, on fait moins d’enfants .. qui partent à l’autre bout du monde pour suivre l’âme soeur rencontrée grâce à Erasmus.

On ne se soucie pas trop de l’origine des produits que l’on achète, l’important est le prix . Et tant pis s’il n’y a plus d’industries locales pour employer nos enfants . Cela leur donne une raison de plus de partir au loin.

Tout cela explique une augmentation massive de l’isolement des personnes âgées….ça ne fait que commencer.

Donc, pour bien préparer ses vieux jours et ne pas rester seul (c’est la séquence pub) :

  • acheter Français, pour fournir du travail à nos petits enfants
  • créer un lien familial solide dès le plus jeune âge  Parcours-Alpha-Parents
  • éviter de se marier n’importe comment, travailler son engagement ( bon, OK, pub un peu directe pour Alpha Duo  http://duo.parcoursalpha.fr/)
  • entretenir son couple (pub pour les restaus du coin, voire pour Alpha couple…https://www.facebook.com/parcoursalphacouple)
  • travailler ses langues, pour se préparer a accueillir des “valeurs ajoutées” non Francophones.
  • apprendre assez vite à se mettre a obéir a ses enfants devenus adultes, pour prendre le pli avant de devenir gâteux ET autoritaire …ca sera moins pénible pour eux.
  • d’autres idées ?

Engagement ?

Pour méditation, en ces temps pré électoraux…

Dieu avait besoin d’un père pour son peuple.

Il choisit un vieillard, alors Abraham se leva.

Il avait besoin d’un porte parole.

Il choisit un bègue, alors Moise se leva.

Il avait besoin d’un chef pour conduire son peuple.

Il choisit le plus petit, le plus faible, alors David se leva.

Il avait besoin d’un roc pour fonder son Eglise.

Il choisit un peureux infidèle, Pierre alors se leva.

Il avait besoin d’un visage pour dire aux hommes son amour.

Il choisit une prostituée, ce fut Marie Madeleine.

Il avait besoin d’un témoin pour crier son message.

Il choisit un presécuteur, ce fut Paul de Tarse qui se leva.

Il a besoin de quelqu’un pour annoncer son Evangile à Grenoble et servir les plus fragiles, il t’a choisi.

Même si tu trembles, vas tu te lever ?

St Jo, before, 21 octobre 2012

 

Et si après cela vous ne comprenez pas encore ….