Bioéthique : bouteille à la mer ?

Monsieur le député.

Avant de vous écrire, j’ai lu avec attention vos diverses interventions sur le thème des lois bioéthiques en cours de vote.

J’ai énormément apprécié votre attitude , exposée le 20/6/2018, de recherche sur ce qui se passe à l’étranger.  Je regrette seulement que les études les plus récentes mentionnées datent de 2010, ce qui fait perdre dix ans de recul sur des impacts qui , on ne peut le nier, prennent des décennies à s’exprimer. Ne voit on pas trop souvent des blessures de la petite enfance ressortir lors des disputes de succession un demi siècle plus tard ?

J’ai également beaucoup aimé votre question du 24/7/2018  sur l’acceptabilité sociétale des propositions faites par Mr Delfraissy, président du CCNE. J’ai juste regretté l’absence de réponse sur ce point précis de sa part.

J’ai lu les divers arguments échangés, et mon expérience personnelle m’a amené à côtoyer des neveux élevés par un couple d’homosexuels, d’autres adoptés. Tous les cas existent, et il y a heureusement des parents suffisamment motivés et éduqués pour donner dans ce type de parentalité le meilleur à leurs enfants. Ce n’est hélas pas toujours le cas , comme je peux le constater très souvent dans les centres médicaux-psychologiques que je suis amené à côtoyer..

J’ai été choqué par la faible participation au vote  récent de la PMA pour toutes, sujet pourtant potentiellement clivant de notre société tant ses impacts , surtout à long terme, sont redoutés par certains.

En conséquence, je me permets de vous demander :

  • d’être présent et de participer aux votes concernant les lois de bioéthique, assumant ainsi vos responsabilités, non seulement face à vos électeurs actuels, mais face aux générations futures.
  • dans vos prises de position et votes, de toujours mettre en avant les plus faibles, les femmes en situation de précarité, qui seront toujours les premières exploitées, et bien sûr les embryons et bébés humains, sur lesquels nous n’avons pas le droit de tenter des expériences à caractère chimérique, et auxquels on ne peut imposer la perte de chances de ne pas avoir deux parents dont un père* , ni d’ignorer leurs origines. En ce qui concerne la “parentalité intentionnelle”, je me permets de vous rappeler que les engagements humains les plus solennels , tel l’engagement à vie du mariage, sont dans les faits reniés dans la moitié des cas.

Malgré une adhésion totale avec les intentions des organisateurs, je n’irai pas manifester le 6 octobre à Paris, tant les faits m’ont convaincu que le gouvernement n’écoute que les manifestations violentes, et sait rester sourd à d’autres dix à cent fois plus nombreuses mais pacifiques.

En vous remerciant de l’attention que vous aurez su porter à ce message, je vous prie de croire en mes sentiments vigilants et respectueux .

 

* a ce titre, il me paraît nécessaire d’abolir la loi, votée il y a presque un siècle et à ce jour totalement obsolète, permettant l’adoption d’un bébé par une personne seule.

Sortir de la fosse d’assistance

Une jeune femme, bon job, un enfant, raconte. “Pas assez de temps pour vivre une vie de mère avec mon petit, lors j’ai décidé de travailler à mi temps. Tant pis pour la réduction de salaire, je gérerai”.

En pratique, quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’avec l’arrivée de diverses aides dont son revenu précédent, trop élevé, la privait, avec la baisse drastique du coût de certaines prestations et taxes,  prix de la cantine*, de la crèche, exonération de taxe d’habitation… (la vie est bien moins chère quand on est pauvre, conclut elle), son niveau de vie n’avait pas autant baissé que cela…. Tant mieux pour son enfant, qu’il profite de sa mère qui lui a fait ce si beau cadeau..

J’invente et continue l’histoire..

Au bout de quelques années, elle aimerait bien augmenter un peu son niveau de vie. Travaille un peu plus. Et fait le chemin inverse, perdant un à un tous aides et privilèges que son faible revenu lui conférait. Et se retrouve à devoir travailler deux fois plus pour, in fine, ne disposer quasiment que de la même aisance. Inacceptable. Il ne lui reste donc plus qu’à enfiler un gilet jaune et obtenir que le gouvernement élargisse un peu plus la fosse d’assistance dans laquelle elle était descendue quelques années plus tôt. Les riches, ou du moins ceux qui n’ont pas encore quitté le pays, paieront. Impossible ? La majorité  est déjà partie ? Alors on transférera l’ardoise à son enfant… qui va se retrouver à devoir payer son beau cadeau.

So what ? Après avoir compris le mécanisme de la fosse d’assistance grâce à cette jeune femme, qu’en tirer ?

Juste un guide de discernement pour mes dons ou investissements. S’assurer qu’ils permettent aux hommes de sortir de la fosse par eux mêmes (p. ex. en confiant des vaches a des éleveurs*** où en finançant l’éducation, en souscrivant aux obligations émises par les entreprises plutôt qu’en spéculant sur leurs actions****) plutôt que de les aider à y vivre moins mal..  En s’assurant que cela correspond à une réelle demande de leur part, bien sûr. Retour du bon vieux proverbe sur le don de poisson ou de l’apprentissage de la pêche…. toujours à condition que le pêcheur potentiel le désire, sinon, c’est encore un beau gaspillage!

* Le prix des cantines Grenobloises varie d’un facteur 1 à 10 selon le revenu

** si cela vous amuse d’aller voir les seuils de 28 aides sociales …  

*** des investisseurs et des vaches

**** actionnaire ou obligataire ?

Des taxes et de la valorisation doublée

Mon livre  de chevet* m’a abondamment parlé de la valorisation doublée. Oui, ce facteur là ! Celui qui nous fait inconsciemment valoriser deux fois plus ce qu’on perd que ce qu’on gagne. Ce conservatisme qui nous fait doublement résister chaque fois que l’on nous enlève quelque chose. Car nous sommes viscéralement attachés à nos biens. Dans mon cas, c’est sûr !

Alors quand une nouvelle taxe arrive, qui puise dans notre compte en banque, nous hurlons. En gros deux fois plus fort que raisonnable. Et il faudra donner deux fois plus pour compenser le sentiment de spoliation.

La preuve.

Ce meneur des gilets jaunes qui, spontanément, au 20h, qualifie d’”aumône” (sic) les quelques 20 euros mensuels que la réforme de la CSG a ajouté sur sa fiche de paie.

Mais qui ne souffre pas les 10 centimes d’augmentation de taxes sur le diesel, qui l’étrangle.

Je ne peux m’empêcher de faire, une fois de plus, un calcul.

20 euros donnés d’une main.

Mettons qu’ils soient intégralement repris de l’autre dans le même mois . A coup de 10 centimes** par litre, cela fait 200 litres. Mensuels.

A 5 litres au 100 , ces 200 litres le transportent sur 4000 km. Mensuels.

Il faudrait donc que ce pauvre manifestant étranglé par les taxes habite à plus de 100 km de son lieu de travail pour que ces deux mesures commencent à lui faire perdre du sacro saint pouvoir d’achat. 2 fois 100 km par jour, ça fait beaucoup…

Allez, c’est un gros rouleur . Mettons qu’il fasse 2*50km *** par jour pour travailler. Il est encore globalement gagnant. Encore une victime du facteur 2, qui le pousse à passer son week end à faire barrage.

Ce jeu de transfert de taxes peut passer pour du bonneteau. Mais j’avoue que s’il permet :

1 – de faire baisser le coût du travail (et je confirme que le coût total de mon employé à domicile a baissé de l’ordre de 1% sur les 12 derniers mois… à salaire net augmenté).

2 – de faire grimper le prix des ressources non renouvelables.

3 – et de donner un petit coup de pouce au pouvoir d’achat de la plupart des gens.

cela devient un très joli coup..

 

Moralité : que je me méfie encore plus de ce fichu facteur 2, qui m’inciterait si facilement à des réactions pas forcément adaptées…

 

* Bien sûr, mon “prix du bonheur” ..

**  Dans le marécage des chiffres balancés ici et là, 10 centimes permettent des calculs ronds. Selon vos références, 5, 10 ou 15 ne changent pas le raisonnement …

*** sachant que la médiane française est à 7,9km , selon l’INSEE . Tous les détails  là

 

Plus c’est gros, mieux ça passe

Grenoble en route vers l’autonomie alimentaire . Le maire pastèque* plastronne. Deux tonnes, vous avez bien lu, deux tonnes de nourriture sorties des serres municipales. C’est énorme !! Énorme ? Au point de viser l’autonomie alimentaire ?

Trois chiffres : 200 000 habitants. 2 tonnes . 10 grammes par personne. Par an.

Ou encore, si un homme mange 500 g d’aliment par jour, les serres municipales ont nourri 10 habitants. Il n’y en a plus que 199 990 à nourrir. En route vers l’autonomie alimentaire. Bonne et longue route ….

Ça ne gêne personne de mettre cette phrase en exergue. Stupidité, ou mépris de l’intelligence des lecteurs ?

Au fait, c’est la mission de la ville de nourrir ses habitants ? Çà ne me ravit pas de voir mes impôts locaux engloutis là dedans. Et vous ? Un maire de commune rurale se serait fait lyncher pour moins que cela.

 

PS : cocorico. Avec mes 11 kg de miel**, j’ai produit 1000 fois plus que la ville, pour ce qui me concerne  😉

 

* vert de peau, rouge dedans.

** 11kg ..comment ?

La fin du crédit gratuit ? Cadeau de Noël en conséquence.

2 août. Notre gouvernement est implacablement en marche. Il faut cesser cette maladie du déficit budgétaire, et toutes les économies sont bonnes à prendre. A imposer. Il va nous prouver que ce déficit n’est pas une fatalité, que si l’on veut bien (et même si l’on ne veut pas) , quelques changements parfois douloureux de notre mode de vie vont nous permettre de revenir dans le droit chemin de l’orthodoxie budgétaire.

Hasard du calendrier, durant cette même semaine on nous informe que la terre, elle aussi, vit dorénavant à crédit. Qu’il faudrait donc diviser par deux notre consommation de ressources pour résorber le déficit.

  • Deux fois moins de nourriture
  • Deux fois moins de transport
  • Deux fois moins de chauffage
  • Deux fois moins …. de tout, sauf d’amour et d’eau fraîche.

Ça fiche un peu le vertige. Mais je crois que c’est plus important que ce foutu déficit budgétaire qui, s’il n’est pas résolu, pourra toujours ruiner les créanciers.

En termes de planète, les créanciers seront nos descendants.. ou leur absence.

Ne rêvons pas, n’attendons pas .. en route pour le vélo (électrique au besoin, mais vraiment au besoin*), le covoiturage et les transports en commun (gratuits**), le recyclage, le potager d’agrément, les feux d’artifice deux fois plus courts***, les piscines deux fois moins larges, deux fois moins de clim, les œufs à repriser les chaussettes et la viande uniquement pour les fêtes. Des tomates locales **** , moins de voiture pour se dérouiller les jambes, et une balade dans le quartier qui permettra en plus de rencontrer les voisins*****.

Pas de défaitisme, il y a de l’espoir******

Pour finir, comme la saison s’approche, soyez in avec vos cadeaux de Noël : une tenue de cycliste imperméable, qui peut loger toute l’année dans le sac du PC 😉 . Plus d’excuse pour le risque de pluie.

 

* Les limites du vélo électrique

** Ça coûte si cher que cela ?

*** Ça changerait beaucoup les choses.

**** Des tomates et des cadres locaux

***** Du bénéfice de la fête des voisins

****** Bien sûr, qu’il y a de l’espoir

Des lois et des feuilles mortes

Bruxelles n’a pas encore réussi à trancher. Contre l’espérance de certains. A croire que la communication sur la nocivité du glyphosate, et pas seulement pour les abeilles*, ne leur est pas arrivée . Ou que le matraquage est plus violent en France qu’ailleurs, n’oublions jamais la totale partialité de nos media** .

Qu’importe. Il y a quelques années, un sage un peu désabusé de la politique me soutenait que l’on n’avait au final que les lois qu’on méritait. Que l’arsenal juridique ne faisait que entériner les souhaits de l’opinion publique. Pour une bonne raison, toujours la même***, c’est qu’ils tenaient à leur réélection. Et qu’en conséquence nos lois partageaient avec les feuilles mortes la caractéristique de suivre le courant qui les entraîne. Pas si faux.

En ce qui concerne le glyphosate, j’ai du mal à croire nos agriculteurs totalement inconscients. S’ils défendent ce dernier, c’est sans doute qu’ils ont à choisir entre disparaitre tout de suite (sous pression concurrentielle) et mourir plus tard (ce qui est notre lot à tous, non ?).

A nous de créer le courant.

En refusant d’utiliser du roundup dans notre jardin (même si c’est si pratique !).

En achetant du bio dans notre quotidien (oui, c’est plus cher mais de toutes façons l’agriculture sans glyphosate sera plus chère).

Le jour ou il n’y aura plus de demande de produits glyphosatés, il n’y aura plus besoin de loi.

 

*en direct, l’impact du traitement du voisin sur mes chéries

** les exemples de manipulation ne manquent pas dans ce blog

*** Leur unique pensée

Schizophrènes de la pétition ?

Encore une pétition qui circule pour faire interdire les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles. Mais pourquoi en faut il tant ? Notre gouvernement est il donc si sourd ? Nos agriculteurs sont ils si stupides et si mal informés qu’ils détruisent leur outil et leur environnement de travail, la nature ?

Et si les choses étaient un peu plus compliquées ?

Et si les signataires de pétitions étaient eux même une bonne partie du problème?

Au risque de radoter, non, l’état ne doit pas toujours nous materner*. Dans notre société de consommation, le pouvoir est au consommateur . A nous. Et si nous avons le pouvoir de notre porte monnaie, nous portons la responsabilité de la conséquence de nos achats, de nos investissements.

Au delà des abeilles (pour lesquelles je ne peux que vous encourager à installer une ruche sur votre balcon** et à arrêter les désherbants chimiques dans votre jardin), quelles pressions et quels encouragements mes achats apportent-ils aux agriculteurs?

Hier, je n’ai pas signé cette pétition. L’appel à Nicolas*** de la semaine dernière suffit. Mais j’ai acheté de la farine bio au supermarché. Modeste contribution à ce que se prolonge la croissance des surfaces agricoles cultivées en bio**** : 5% en 2016, en croissance de 17%.

 

* l’état doit il vraiment toujours faire quelque chose ?

** ah, installer une ruche

*** appel à Nicolas ?

**** La bio en France

Ça ressemble bien à du Pyrrhus

Plutarque* nous rapporte : « Les armées se séparèrent ; et on raconte que Pyrrhus répondit à quelqu’un qui célébrait sa victoire que « encore une victoire comme celle-là et il serait complètement défait ». Il avait perdu une grande partie des forces qu’il avait amenées, et presque tous ses amis et principaux commandants ; il n’avait aucun moyen d’avoir de nouvelles recrues (…). Tandis que, comme une fontaine s’écoulant continuellement de la ville, le camp romain se remplissait rapidement et abondamment d’hommes frais, pas du tout abattus par la défaite, mais gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre.»

L’épopée de notre président marketing commence hélas de la même manière. Sur les 8 657 326 électeurs fervents du premier tour des présidentielles**, il ne lui en reste que 7 323 496 au premier tour des législatives** (en incluant celles de son allié modem), soit une perte de 1,3 millions de militants en moins de deux mois. Mais cela lui assure quand même une” victoire éclatante” selon la pensée unique.

Pire, pour porter au pouvoir un gouvernement qui prétend l’incarner, seulement un gros tiers de la jeunesse est allée aux urnes (36%)***. La jeunesse n’est elle pas aujourd’hui le « camp romain » qui a été fatal à Pyrrhus?

Espérons que ce camp romain puisse sortir du maquis.

Et que le génie de notre Pyrrhus en herbe lui permette de gérer cette situation.

Au risque que ce pouvoir très légal  n’aie pour régner aucune légitimité.

 

* via wikipedia qui vous entraînera sur des sources d’époque..

**  rien de tel que le ministère de l’intérieur pour produire des chiffres que même le pouvoir acceptera..

*** une analyse IPSOS (donc elle aussi contrôlée par la pensée unique), qui montre bien que , qu’on le veuille ou non, en guise de changement  les vieux bobos ont pris/conservé le pouvoir . Combien de temps les autres accepteront cela?

Un mélange des genres méprisant

C’est comme pour le photovoltaïque* : pour atteindre son objectif, la France subventionne ceux qui ont le moins de chances de contribuer à son objectif.

Une prime pour financer des travaux amenant une économie d’énergie**… et donc de consommation de ressources naturelles, sous une forme ou une autre … bonne idée.

Car chacun sait que, hélas, la rentabilité intrinsèque de tels travaux, si on ne considère que l’impact direct à court terme, est souvent faible. Mais que l’intérêt collectif, en termes de qualité de l’air et de ses impacts sur la santé publique, pour ne parler que de ces derniers, est indéniable.

Mais pourquoi conditionner cela à un seuil de ressources?

Bref, le réserver aux propriétaires pauvres (quel locataire investirait dans le logement qu’il occupe ?), qui ont probablement bien d’autres priorités que de faire un investissement rendu moyennement rentable ?

Encore une fois, en mélangeant les genres on a créé un bidule qui aura un impact probablement confidentiel. melange-des-genres

  • Soit on veut faire un grand pas en avant, et on ouvre la mesure à tous.
  • Soit on veut faire une politique redistributive, et on augmente une alloc ou une autre.. sans créer un truc de plus dans le millefeuille.

En mélangeant les objectifs, on se prépare encore un gaspillage de fonds publics, pavé de bonnes intentions comme l’est l’enfer.

A croire que notre cher gouvernement méprise tellement les gens aux revenus modestes qu’il s’est mis en tête de leur dicter les priorités à suivre dans leurs dépenses. Ne sont ils pas assez grands ?

 

sur le photovoltaique et le dogme des electrons

** et si vous êtes intéressés par la mesure en question

Retrouver le sens du politique

Un petit livre de 90 pages … mais écrit par des curés, donc forcément a priori rébarbatif :-))

Alors je vous en fais un résumé rapide, juste pour vous donner un peu envie. Pas un résumé, un extrait . Une phrase par chapitre… choix difficile car il ne peut bien sûr refléter toute la finesse du verbe.

Ça commence par le titre, que j’ai coupé en deux.dans-un-monde-qui-change

Retrouver le politique
…l’absence de projet ou de vision à long terme,des comportements partisans et démagogiques… sont injustifiables et sont devenus insupportables…

Une société en tension
…La contestation est devenue le mode de fonctionnement habituel, et la culture de l’affrontement semble prendre le pas sur celle du dialogue…

Ambivalence et paradoxes
…Il y a donc un équilibre à trouver entre une sécurité maximale illusoire, et une protection des libertés qui est fondamentale…

Un contrat social à repenser
…Dans une société ou l’individu et non le collectif est devenu la référence,il y a un sentiment de déception vis à vis de l’état providence qui n’arrive pas à satisfaire les attentes….

Différence culturelle et intégration.
…Il convient donc pour l’avenir de notre société de redéfinir ce que c’est d’être citoyen français, ety de promouvoir une manière d’être ensemble qui fasse sens….

L’éducation face à des identités fragiles
…plus que d’armure, c’est de charpente que nos contemporains ont besoin pour vivre dans le monde d’aujourd’hui…

La question du sens
…la politique s’est faite davantage pourvoyeuse de droits individuels et personnels de plus en plus étendus, que de projets collectifs …. Il faut consentir à inscrire son action dans le temps long.

Une crise de la parole.
..nous savons que c’est la confiance dans la parole donnée qui permet que s’élabore une vie en société…dire clairement ce qui semble bon pour la vie en commun est une responsabilité de chacun.

Pour une juste compréhension de la laïcité.
..la laïcité de l’état est un cadre juridique qui doit permettre à tous,croyants de toutes religions et non-croyants, de vivre ensemble..

Un pays en attente, riche de tant de possibilités.
..Notre pays est généreux, mais il est en attente … les enjeux écologiques et environnementaux sont en train de transformer en profondeur sont en train de transformer nos conceptions de la vie en société et nous tournent vers des attitudes de simplicité, de sobriété et de partage…

Conclusion.
..chacun, à son niveau, est responsable de la vie et de l’avenir de notre société. Cela demandera toujours courage et audace. des qualités qui n’ont jamais déserté le cœur de notre pays.

Et pour la post conclusion, qui s’intitule “2017, année électorale-quelques éléments de réflexions” , je ne l’ai trouvé que dans l’édition papier …Si vous m’avez lu jusqu’ici, vous avez déjà fait une bonne partie du chemin !!!

 

Le texte intégral en pdf

Et pour ceux qui sont des visuels   

Chaud mais propre

Chaud mais propre

evolution-de-la-pollution-de-lair-en-franceFeedly* m’amène la bonne nouvelle du jour . Les émissions de gaz polluants en France sont en nette diminution, et, avec un petit effet retard, l’air est de plus en plus propre. Même en particules fines**… Ça, c’est une bonne nouvelle pour tous les urbains, non ?

Comme quoi, quand on agit …

chaud-mais-propreAh, cela ne concerne pas les GES ! La concentration ne cesse de monter. Ça doit être plus dur de renoncer à sa voiture que d’exiger des industriels qu’ils fassent des efforts…

On va donc vers un air plus chaud, pas encore de changement à ce sujet, mais bien plus propre .

A moitié plein, ou à moitié vide le verre il est ?

a-moitie-plein

* Feedly ? Ah oui, faire sa propre source d’infos. Quelle ouverture, j’y ai même mis les communiqués du ministère de la Ségolène !

** il faut donc croire que la circulation alternée nous pousse juste à continuer l’effort …

Oh la belle manipulation !!

Chapeau. Il garde son sérieux. Ce 6 décembre, sur France Télévisions, la nouvelle du classement PISA tombe. Tout va bien , “la France a maintenu son niveau” nous annonce t-on. Graphe à l’appui.
Ouf, une nouvelle qui n’est pas catastrophique.
On pourrait presque mettre cela dans le plateau positif du bilan gouvernemental, non ? Une inversion de courbe…

Maintenu son niveau ? Techniquement, par rapport au classement précédent de 2013, oui. En nombre de points. Mais les autres pays ont progressé. Pas nous . Dans cette course, la France a juste perdu deux places au classement. Certes, elle a dépassé la Tchéquie. Et le Liechtenstein, concurrent sérieux s’il en est, s’est retiré de la course. Voilà qui nous fait progresser de deux places. Bien.

Le sot détail est que USA, Grande Bretagne, Portugal et Norvège, qui étaient derrière, nous sont passés devant. Et que donc la France est passée de la peu glorieuse 25éme place à la 27éme.

Mais dormez bien , braves gens, nos média de propagande nationale vous évitent de devoir douter de notre vaillante éducation nationale. En période électorale, cela ferait désordre.

titanicToujours pas mis en route votre source d’info parallèle ? (bien que sur ce coup là, le seul ”oubli” de mentionner le classement suffisait pour mettre la puce à l’oreille).

Et pour ceux qui ont loupé ce billet, petit rappel de comment ils manipulent les graphiques

Classement 2013

Classement 2016

 

Je donne plus que je ne reçois pour éviter l’incompétence.

En cette période de tournage de page*, je reçois de multiples messages, tels une oraison funèbre avant l’heure, de remerciement : merci pour tout ce que tu m’as donné…
Pourtant, quand je suis arrivé j’étais nu et avec une programmation initiale assez limitée.
Tout ce que j’ai pu donner, je l’ai reçu , à un moment ou à un autre.
Alors, maintenant, c’est chacun son tour .
Organisez vous pour donner, sans compter, vous recevrez encore plus d’ailleurs. Ça vous fera progresser.

Oh, bien sur, il y en a qui se contentent de recevoir, de prendre et qui donnent assez peu en retour. Comment les reconnaître, ceux là ? Facile, ils progressent et arrivent plus vite que les autres à leur niveau de Peter.

Bon, le niveau de Peter, vous connaissez  bien sûr . La théorie part du principe que l’on promeut les individus selon leur performance, et qu’on ne démeut jamais. Donc chacun arrive un jour ou l’autre à la promotion de trop, celle ou il est arrivé au niveau où il est incompétent ….
Et s’il est arrivé là sans jamais rien donner, il ne reçoit plus rien et sa compétence stagne.  Et on le voit scotché là.

suffrage-au-sortLa théorie suivante , moins connue, est bien plus intéressante . Pour éviter cette incompétence quasi généralisée, pratiquons donc la promotion au hasard. Les rares entreprises qui pratiquent la promotion au hasard sont finalement plus performantes que les autres, car il y a à chaque poste un peu élevé des gens arrivés par hasard, donc pas FORCÉMENT incompétents.
Ça me fait penser au gouvernement tiré au sort, cette histoire**.

Revenons à nos moutons . Donnons, donnons aveuglément…même si nous sommes haut placés. On reçoit en retour, et ça nous évite de rester scotché à notre niveau de Peter*** Ça nous enrichira. Car la promotion au hasard mettra, j’en ai peur, un peu de temps avant de se généraliser.

 

* le texte intégral du tournage de page

** Vraiment tiré au sort ?

*** Lady Gaga est un gourou, dans son genre

Je le confesse, j’ai péché…

Réunion de famille à Lille . Pour faire le voyage, il y a un TGV . Simple , non ? Et bien, non, justement.

J’ai failli . J’ai choisi, pour près de la moitié du prix, de prendre ma voiture, de la garer à Genève, de réserver un easyjet Genève-Bruxelles, et de louer une voiture à Bruxelles.

Moralité, pour un week end qui aurait pu être 100% Français* , j’ai fait vivre le parking et l’aéroport Suisses, la compagnie aérienne Britannique, le loueur , l’aéroport et le pompiste **Belges .

Pas top, comme patriotisme économique…

 

Notre équipe projet évolue. Pour notre réunion hebdomadaire Parisienne, les comptes sont faits : deux grenoblois, deux parisiens, trois espagnols, un néerlandais. Notre économe de néerlandais tranche : entre les avions, les TGV, les taxis, hôtels et restaurants du soir … il déplace la réunion hebdomadaire de Paris à Barcelone. Le calcul est imparable , l’économie substantielle.

 

Deux nouvelles recrues pour animer des équipes internationales. Au lieu de les baser en France, comme l’étaient  leurs prédécesseurs, elles sont basées respectivement à Zurich et à Boston, et seront à 50% du temps en télétravail, le reste en voyage…

 

Après avoir perdu ses emplois industriels, ce sont les emplois tertiaires qui fuient la France. Mais comment puis je arrêter cela ?

On les connaît les recettes : coût et flexibilité du travail.

Alors, concrètement , deux suggestions :

1 – pour le coût, je soutiens les politiques “qui vont bien” en préconisant à fond la TVA sociale***. Même si son impact est controversé sur les produits, donc l’emploi industriel, l’impact sur les services est certainement massif. Et ça facilitera la création de “petits boulots” dont les migrants ont tant besoin****.

2 – pour le reste, je donne pour le développement de l’appli Hozana*****. Ça pourra toujours aider.
Amen toi

* Je paie la dette de mes enfants en partant en vacances

** pour faire le plein avant de rendre la voiture

*** Difficile de vous recommander une explication non idéologisée de la TVA sociale . Alors va pour le bon vieux Wikipedia…

**** Sur les migrants et les petits boulots …

***** Hozana ? Un produit des God’s angels.

 

TUNA au service des migrants ?

Intéressant, ce livre de Doug Saunders sur les migrations* . D’actualité, même. Paradoxal, dans son titre comme dans son développement : ces migrants qui changent le monde. Qui construisent celui de demain, dirait on même.

migrants du village a la villeQuoi, ces taudis, ces bidonvilles, ces verrues aux orées de nos belles villes seraient le terreau de l’entreprise, notre dynamisme sociétal ?

Oui, nous dit Doug en substance. Migrants qui portent en eux la rage au ventre, celle de se sortir de leur misère, d’en extraire leurs enfants, de les envoyer à l’école pour qu’à leur tour ils les tirent du bidonville et qu’ils puissent laisser la place aux suivants.

C’est ainsi qu’au 19ème siècle les faubourgs de Paris ont été un des tremplins de la France, de même que de nombreuses banlieues américaines le ressort des US, que hier Lui Gong Li a contribué à propulser la Chine, et qu’ aujourd’hui les favelas sont l’avenir du Brésil.

Ce tremplin est basé sur deux jambes : celle de la solidarité familiale, et celle de la possibilité d’entreprendre à très petite échelle. Muhammad Yunus l’a bien compris en inventant le microcrédit au Bengladesh.

Famille et travail, deux sujets clés qui me parlent bien.

Pour la famille, on a des idées** . Mais pour le travail ? Pour les petits boulots ?

Le petit brocanteur de l’autre jour*** a montré la voie. Dans notre France hyperréglementée, je veux croire que les TUNA****  permettront à beaucoup de s’en sortir. Ces sites collaboratifs qui, avant la microentreprise, permettent la nano entreprise informelle.

Allez, on les encourage ces “petits” sites. Chez nous, ça commence par le réseau entourage*****, en tout début de chaîne…en plus créé par Jean Marc ******

 

* Du village à la ville : Comment les migrants changent le monde  Doug Saunders – Seuil.   Pour ceux qui ont la flemme de lire les 470 pages , la synthèse de ATTAC  

**  pour la famille ?  portons des cruches

*** Histoire du brocanteur entrepreneur :Fier de payer ses charges

**** Tesla, Uber, Netflix, Air B’nB … TUNA prend la place de GAFA (Google Apple Facebook Amazon)  comme symbole de la nouvelle économie du partage… on peut aussi rajouter le bon coin pour les brocs en herbe***, jecuisinepourvous, ou autre Freelance .com

***** http://engage.world/mag/projects/entourage#toggle-id-1

****** Pour en connaître un peu plus sur Jean Marc , c’est par là

Pépites du message du pape Francois aux politiques.

Je sais, quand on est branché on dit fioretti …

Face au congrès étasunien, notre Francois a prononcé un discours qui, en fait , s’adresse à tout politique … Pour ceux qui ont la flemme de le lire in extenso, ce qui prend au moins quatre minutes, ci dessous quelques pépites.

Pape Francois au gongres US« Vous êtes chargés de protéger, à travers la loi, l’image et la ressemblance de Dieu façonnées en chaque visage humain.

Toute activité politique doit servir et promouvoir le bien de la personne humaine et être fondée sur le respect de sa dignité.

Si la politique doit vraiment être au service de la personne humaine, il en découle qu’elle ne peut être asservie à l’économie et aux finances.

La politique est, en effet, une expression de notre impérieux besoin de vivre unis, en vue de bâtir comme un tout le plus grand bien commun : celui de la communauté qui sacrifie les intérêts particuliers afin de partager, dans la justice et dans la paix, ses biens, ses intérêts, sa vie sociale.

Il va de soi qu’une part de ce grand effort est la création et la distribution de la richesse.

La juste utilisation des ressources naturelles, la convenable application de la technologie et l’exploitation de l’esprit d’entreprise sont des éléments essentiels d’une économie qui vise à être moderne, inclusive et durable.

Une nation peut être considérée comme grande

  • quand elle défend la liberté comme Lincoln l’a fait,
  • quand elle promeut une culture qui permet aux personnes de ‘‘rêver’’ de droits pléniers pour tous leurs frères et sœurs, comme Martin Luther King a cherché à le faire ;
  • quand elle consent des efforts pour la justice et la cause des opprimés, comme Dorothée Day l’a fait par son travail inlassable, fruit d’une foi devenue dialogue et semence de paix dans le style contemplatif de Thomas Merton. »
Un gouvernement tiré au sort ?

Un gouvernement tiré au sort ?

Il faut être fou, ou inconscient , pour imaginer un tel truc . Et pourtant , certains l’ont fait . J’ai reçu, un premier mai, un appel téléphonique m’informant avoir été tiré au sort pour participer au parlement citoyen … d’un parti pourtant pas fondé que par des branques…

Non, ils ne s’étaient pas trompés d’un mois, j’ai bien dit premier mai .

Plus j’y pense, plus je trouve cela génial . Le summum de la démocratie . De la prise de risque, de la confiance en l’individu.

D’ailleurs, beaucoup ne sont pas prêts à accepter le risque, ou la responsabilité . A voir le nombre de  “en attente de confirmation”, j’imagine le nombre de désistements de personnes qui ont partagé ma chance mais n’ont pas souhaité la saisir. C’est vrai, c’est plus facile de faire de la politique de bar que de vraiment s’engager.

En y pensant un peu plus plus, pourquoi ne ferait on pas cela carrément pour notre parlement. Le vrai, celui qui vote de vraies lois . Allez, on rêve .Flash-Parlement1-e1429630613869

  • Le parlement est renouvelé par sixième tous les ans.
  • Les nouveaux députés sont tirés au sort parmi la population.
  • Ceux qui acceptent cette charge pour 6 ans sont bien entendu rémunérés.
  • Bien entendu un manque d’assiduité aux travaux parlementaires leur ferait perdre leur place. Tout comme la moindre trace prouvée de corruption.
  • L’état leur paye 6 mois ou un an de formation intensive aux mécanismes du gouvernement.
  • Et l’état gère la relation avec leur employeur pour leur assurer un point de chute au retour vu que, par construction, ils ne feront qu’un mandat.  Réintégrer quelque 100 personnes tous les ans ne devrait pas poser de problème insurmontable à l’économie Française.

 

Ça marcherait vraiment plus mal qu’avec les professionnels de la politique que nous avons ? Pas sûr …

Excessif ? OK, on fait comme l’armée dans le temps : une moitié de professionnels et une moitié de conscrits… sélectionnés par dame chance.

Gaston-arlequin-

Dés ? information ?

Dés ? information ?

Cécile Duflot, dans une diatribe contre la troika et son diktat économique en Grèce, assène l’argument choc :

Mortalité infantile en grèce duflot

Bigre, et en plus , elle cite ses sources : un article du Lancet basé sur des stats de l’OMS .

Mortalité infantile en grèce lancet

Effectivement, ca fait réfléchir . Le Lancet, ce n’est pas rien. Mais, pourquoi donc un article de 2014 s’arrête t-il en 2010? La réponse évidente est que ces grands organismes sont tellement pachydermiques qu’ils ne disposent pas d’information rapidement .

Mais est ce si évident ?

Un coup d’oeil en direct aux stats de l’OMS donne une courbe édifiante .

 

Mortalité infantile en grece OMS 1 anz

A coup sur, même un journal aussi sérieux que le Lancet se fait manipuler en publiant un article fort de conclusions sur juste trois années (2008 à 2010) judicieusement extraites de la séquence, en évitant de mentionner les deux ou trois suivantes. Décevant.

 

Et si les stats de l’OMS étaient elles aussi manipulées ?

Merci Internet, qui donne accès à (presque) tout …

La banque mondiale donne d’autres chiffres … qui ne corroborent pas non plus le discours de Duflot.

Mortalité infantile grece 1 an banque mondiale

 

Du coup, je vais voir LA bible : le CIA Factbook … qui, lui , a le chiffre 2014 …. qui ne correspond pas  à la même mesure que les précédents*, mais rappelle à Mme Duflot qu’elle pourrait peut être s’occuper de la Polynésie Française avant de donner des leçons.

Mortalité infantile grece 1 an CIA fact book definition

Mortalité infantile grece 1 an CIA fact book

La moralité était connue d’avance : sous la torture, on fait dire ce que l’on veut aux chiffres** …. et les politiques ne s’en privent pas pour alimenter leur pensée unique que la presse relaye souvent sans plus travailler l’info. A garder en tête en ces périodes politiquement agitées.

______________________________________________________________________

Deux jours plus tard ,résultat des départementales sur TF1

Un beau graphique nous permet de visualiser les résultats.

Mais un chiffre me met la puce à l’oreille , si je puis dire . Je dégaine mon téléphone, et désolé pour la qualité de la photo.

 
télé

Une demi heure plus tard, mon ami excel m’a permis de faire le graphe de droite .

télé et réalité des graphiques

So what ??

La réalité des chiffres est bien distordue . En prenant comme référence visuelle le score de la gauche, on voit que

  • Le front de gauche est amplifié de presque 10 fois . Il apparaît comme une force en présence alors qu’en réalité c’est un groupuscule.
  • Le score de la droite est minimisé de 20 à 25% , il ne faudrait pas exagérer, quand même.
  • Celui du FN est amplifié . Depuis le temps qu’on crie au loup, il faut que le loup fasse bien peur.

Et qu’on ne me dise pas que les graphistes de TF1 n’ont pas les outils leur permettant de faire un graphique plus honnête . Il y a la manipulation volontaire, et on comprend bien une fois de plus de quel côté est la pensée.

J’espère juste que vous regarderez à l’avenir les jolis graphes avec un autre regard…

 

                                                                                 _________________________________________________________________

 

Info bonus de la CIA : les bébés filles sont bien plus résistants que les garçons …  Pas juste, mais c’est la vie … si je peux dire . L’écart d’espérance de vie entre les sexes se construit dès la naissance.

Mortalité infantile grece 1 an CIA fact book selon sexe

 

* Vous aurez bien sûr noté que la banque mondiale mesure le nombre de décès avant l’âge de 1 an des enfants nés dans une année , alors que la CIA rapporte le nombre de décès d’enfants de moins de 1 an au nombre de naissances dans la même année. Si la natalité baisse une année, cela fait monter le ratio même si la mortalité ne bouge pas…

** Et d’ailleurs moi même je ne me prive pas de ce sport

Non, les électrons ne sont pas dogmatiques

pokemon_electron_by_match16-d3aiei6Le photovoltaïque recule en France . Contrairement a ce qui se passe chez nos voisins Européens . En 2013, on a raccordé 600MW contre 1500 MW en 2011 . Près de 3 fois moins.

evolution_du_raccordement_au_re_seau_ge_re_par_erdf_de_c2013-0df6cPourtant, notre ministre pousse la loi de transition énergétique .

Pourtant on investit beaucoup d’argent public en subventions.

Alors ?

Force est de constater qu’on distribue l’argent public de manière très inégale . Plus l’installation est petite, plus elle est coûteuse pour un KW installé , plus on subventionnera. Vu d’un socialiste, c’est normal : on subventionne le petit . Je suis même quelque part surpris que le quotient familial ne rentre pas dans cette formule :-{

Et plus la puissance installée est grande, plus l’effet d’échelle permet de minimiser le coût au KW, moins on subventionne.

Pourtant, c’est de la puissance dont on a besoin. De KW.  Alors pourquoi cette disparité ?

Pour être certains de subventionner ceux qui sont les moins efficaces ?

Pour éviter que se développent de véritables usines photovoltaiques, qui pourraient régler le problème posé, mais risqueraient de permettre à certains de s’enrichir ?

Subventionner les canards boiteux, handicaper ceux qui sont performants, en voila une bonne spécialité Francaise . Sur ce coup là, hélàs Hashtable a encore raison

Séparons donc les problèmes :

  • on veut du KW photovoltaique, on le subventionne . Tous au même tarif . Qu’on l’intégre à la toiture , au porte bagage de son vélo, où qu’on en fasse pousser des hectares. L’important, c’est le résultat.
  • on veut de la répartition des richesses, on met une politique fiscale et de redistribution.
  • on veut une politique familiale, on met des allocations, indépendantes des revenus.

Mais c’est trop simple, autant tout mettre dans tout, et réciproquement, tout mélanger, tout complexifier. Ca doit être pour assurer de l’emploi chez nos fonctionnaires…

 

Et si hashtable** pouvait avoir tort ?

icon-thumbsupDifficile d’accepter un blogueur qui termine fréquemment ses posts par “ce pays est foutu” . Le plus énervant est que , hélàs , quel que soit le sujet abordé, ses réflexions lui donnent raison.

Pourtant.. encore récemment une Anglaise travaillant à l’ONU me le rappelle : “En France, vous avez tout pour réussir” . Et de me lister nos infrastructures, notre système éducatif (si, si ! ) , l’espace et les ressources agricoles..  Honteux, on ne peut qu’approuver .

Denis Payre, de son côté, ne se résigne pas : “La France est une surdouée qui s’ignore”. Il a raison . Alors, que nous faut il donc ?

Sans doute arrêter notre manie de n’élire que des perdants . De ne voter que pour des gens qui se sont présentés en vain devant nos suffrages pendant une décennie ou deux, perdant élection après élection , le temps de devenir “connus”.

Je rêve : un président qui sort des urnes alors qu’il était totalement inconnu du grand public douze mois auparavant ?

Avec un vrai programme de remise en marche de la France , un programme qui accepte de mécontenter les fonctionnaires, les cheminots, les salariés de EDF et les postiers, les salariés du privé , les chômeurs, les épargnants et les retraités ? Avec suffisamment de pédagogie pour expliquer urbi et orbi comment en ce moment toutes ces catégories, c’est à dire toute la France, vivent en endettant les générations suivantes qui n’ont même pas encore le droit de vote pour protester . Et que l’histoire  a prouvé que , si l’on ne fait rien, ce sont soit la guerre, soit l’inflation, soit la ruine qui nous attendent.

Comme dirait Jack Welch* “control your destiny or someone else will” .

La France n’a pas le courage de contrôler son destin . Ca pourrait mal finir. Sauf si …

 

*Directeur de General Electric qui a dirigé le formidable redressement de ce groupe dans les années 1980-2000, en lui appliquant un remède de cheval …

** Si vraiment vous n’arrivez pas à le trouver

Unique pensée de la Pensée unique

La pensée unique s’enferme dans ses dogmes . S’y enferre .

Au plus fort de la crise, le premier ministre fait appel à un sursaut “des forces de progrès” dans un appel pathétique qui est suivi de la déroute que l’on a vue aux municipales : moins de 20% des suffrages exprimés au premier tour vont au PS + Union de Gauche.*

municipales premier tour
Y aurait il en France 80% de “forces de non progrès” ? Quel hold up que cette expression “Forces de progrès” !

Mais , me dira t on, au premier tour on batifole . C’est au second tour qu’on est sérieux .  Alors voilà *:

municipales secondr tour

Il n’y a donc “sérieusement” que 30% de « forces de  progrès” en France. Peut on le croire ?

 

FIgaro 15 mai

 

Pire encore, l’homophobie remonte dangereusement . Tout le monde le croit, maintenant . Même le Figaro, qui n’est pas spécialement de gauche, a suggéré l’homophobie de l’ensemble des participants de la manif pour tous . C’est bien connu, quoi , ces manifs étaient toutes ultra homophobes, n’est ce pas ? ( édition du 13 mai 2014)

FIgaro 14 maiMarche arrière, suite aux 148 réactions, il s’est senti obligé de publier un correctif le lendemain.

 

Cristeros

Et notre pensée unique aura-t-elle le courage de se remettre en cause suite aux avis des spectateurs du film Cristeros ?

 

 

Il est vrai que la pensée unique ne recule devant rien pour se défendre.

Qui ne connaît pas Act up?

Mais qui sait qu’au derniers chiffres avoués ils ne sont que 137 membres.

Et qui sait qu’ils recoivent 302 354 euros des ministères, 45 000 euros de la région Île-de-France, 11 088 euros du Cnasea (Centre National pour l’’Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles !!! ) . Soit  2700 euros par membre. Si l’état en donnait autant a chaque Français, on triplerait le déficit budgétaire.*

 

Mais pourquoi  ? Pourquoi cette obstination ?

Certains, dont je fais partie,  pensent que c’est le sauve qui peut . La faillite de la pensée unique est réelle . Les ventes de municipales deux tourjournaux s’effondrent quasiment toutes , et si l’on revient aux municipales les “divers” , donc ceux qui refusent les “grands” partis , sont majoritaires, à gauche comme à droite. Alors c’est le sauve qui peut!

Chacun, journaliste, politique, tremble pour son job ! Veut prouver qu’il “lave plus blanc que blanc” en défendant le parti ou le journal. Utilise tous les moyens à sa disposition pour faire perdurer le système actuel. Et la pensée unique se caricature, se crispe sur elle même.

 

Leur unique pensée est de se sauver en sauvant la pensée unique.

* sources: Wikipedia et quelques calculs facile à faire …

 

Liberté, Egalité, Fraternité (2)

C’est un comble que ce soit un cardinal du Honduras * qui me fasse prendre conscience de la beauté de la devise de mon pays. Après tant de décennies, honte sur moi . On ne voit pas les merveilles qui nous entourent de près…

Quel beau trépied pour faire grandir une nation.

Liberté, Egalité, Fraternité. Chacun de ces mots sera un pied de l’édifice, et chacun devra grandir simultanément si l’on ne veut pas que tout parte de guingois, avant de s’écrouler.

Ma liberté, longtemps je t’ai gardée comme une perle rare ..” , chanta Moustaki.

C’est aussi sur cette promesse de liberté que sont partis les émigrants vers les Amériques, qui ont fondé la nation symbole de la liberté d’entreprendre. Cette liberté, à entendre certains, est celle qui apporte la richesse . C’est en gros prouvé, quoique…

Image

Le nuage de points ci dessus montre que certains sont capables d’être riches sans grande liberté (en haut à gauche) , et d’autres plus  libres mais pauvres (bas le plus à droite. In medio stat virtus…

Mais qui prendre comme modèle ? La carte ci dessous donne des pistes . Australie et Suisse, champions de la liberté d’entreprendre … Mais aussi bien placés la Tchéquie, le Canada, le Botswana et le Chili….sans oublier les USA bien sûr.

Image

Egalité

Ah, que de privations de liberté cette dernière a justifié ! Bien sûr, c’est au nom de l’égalité que les politiques fiscales les plus fortes sont justifiées. L’égalité, moteur de tant de revendications, d’affrontements , de crimes contre la liberté et la fraternité, nos deux autres piliers.  L’égalité économique a son indicateur, le coefficient de Gini. Plus il est bas, plus la société est égalitaire dans la distribution des richesses. Et , là encore, rien de tel qu’une carte ..

Image

Ah bon, liberté et égalité ne sont donc pas antinomiques … Ca c’est une vraie bonne nouvelle. La Suède est est quasiment dans le peloton de tête des deux cartes… et l’Australie, championne du monde des libertés économiques n’est pas plus inégalitaire que la France. Mais que cet équilibre est délicat ! USA, Japon, Nouvelle Zélande trébuchent sur l’Egalité . Le Botswana s’effondre !

Fraternité

Là, le web est moins disert . Ou plutôt, il est éloquent . On associe fraternité avec “chic tas de chouettes copains”, communautarisme , ou société secrète.

Toutes sont en conflit flagrant avec l’égalité . Leur objectif est de préserver leurs membres… contre les autres .

Seules les fraternités religieuses évitent cet écueil . Seules ces dernières sont réellement fraternelles.

Alors, ne va t on pas lier le déclin du religieux dans le monde à celui de la fraternité ? Ce serait un peu rapide.  La fraternité s’apprend également (et d’abord) dans la famille, non ? D’ou l’importance de ladite famille et du lien familial **.

Ce n’est pas non plus par hasard que l’Eglise insiste sur l’urgence de reconstituer des fraternités locales, à l’instar de l’initiative lancée par l’évéque de Grenoble . Fraternités ouvertes à tous, bien entendu.

Finalement, dans notre belle devise, il y en a pour tout le monde : les gouvernements ont en charge de créer le cadre permettant un bon équilibre entre liberté et égalité. Et c’est à nous, individus, de par nos engagements civils ou religieux de faire progresser en parallèle le troisième pied sociétal qu’est la fraternité .

C’est ainsi que l’on fera progresser réellement le bonheur en France , qui ne se trouve qu’à la 39ème place mondiale dans le classement du bonheur*** , derrière entre autres le Guatemala (9ème) , el Salvador  (19ème) et … le Honduras (22ème) . Et voilà qui reboucle avec mon évêque de Tegucigalpa****, qui est finalement pas si mal placé pour nous faire des discours sur notre devise nationale et la manière dont nous la mettons en oeuvre.

* Cardinal Oscar Maradiaga, dont on peut trouver le discours prononcé lors de sa réception de la légion d’honneur dans son livre “De la difficulté d’évoquer Dieu dans un monde qui pense ne pas en avoir besoin” . Discours ou il loue et lie avec brio nos révolutionnaires, la Marseillaise, et Hannah Arendt.

** Je ne peux manquer de vous recommander un de mes livres favoris “le prix du bonheur” de Richard Layard , qui démontre dans ses études statistiques que le facteur de bonheur le plus important est un couple stable, juste après une croyance religieuse…

*** Ruut Veenhoven, de l’université Erasmus à Rotterdam, a compilé les « données du bonheur » de 95 pays sur les 25 dernières années. Une note moyenne allant de 1 (les plus malheureux) à 10 (les plus heureux) leur a été attribuée, pour la période 1995 – 2005.    http://www.linternaute.com/savoir/classement/pays-bonheur/tableau.shtml

**** Vous savez bien entendu tous que Tegucigalpa est la capitale du Honduras…

Allez, une dernière carte pour la route : le “world map of happiness” de l’université de Leicester. Si ca vous donne envie d’aller vivre heureux à Oman ou à Bornéo…

Image

Violence de lendemain d’élection.

Le maire n’est pas élu depuis 24 heures.

Déjà, il a débarqué le directeur général des services . Ce n’était pas un politique, ni un élu, mais c’est comme cela . C’est, paraît il, la loi du genre.

Ah bon, on ne s’était pas engagé à interdire les licenciements ?

Oui, mais là c’est différent . C’est comme cela que ça se fait. Et puis, de toutes facons, c’est un fonctionnaire, donc il ne craint rien.

Déjà, il a nommé le compagnon d’une de ses co-listières  à la place.

Ah bon, un copain ? Je croyais qu’on voulait abroger le clientélisme ?

Il est compétent, vu qu’il a déjà fait ce job sous une précédente majorité.

Ah bon, c’est donc un spécialiste de l’augmentation de la dette publique , vu que c’est ça qu’on reproche aux prédécesseurs ! On prend les mêmes, on rebat les cartes, et on recommence …

En 24 heures, que de promesses électorales violées ! Ça commence fort . Et avec cela, on va donner des leçons aux entrepreneurs ….

A quand un VRAI changement ?

 

Conseil d’un ancien aux nouveaux , maires ou ministres…

Abraham Lincoln, 1860

Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.
Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.
Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.
Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.
Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez.
Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.
Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu’ils devraient faire eux-mêmes.

Oui, mais tout cela c’était avant.. Sûr ???  

Cuchonnage et diversité

Les Ukrainiens ont voté . Pour le cuchonnage, comme diraient les Lyonnais. Ce cuchonnage, cet art de bien vivre entre soi, on le vit si fréquemment dans les beaux quartiers . Et pas seulement à Lyon . On le devine chez les Criméens, qui auraient décidé de rester entre eux, les 95% de Russophones . On l’a vécu en Afrique du Sud, dans un lieu et une époque ou la différence étaient très difficile à vivre. D’ailleurs, c’est bizarre, non, que ce soit les bobos eux mêmes cuchonneux qui aient été à l’époque à la pointe de la critique anti-apartheid ? Comme quoi, il est plus facile de clamer que de vivre ses convictions *.

Et, au moment même ou le communautarisme croît et embellit, je connais au moins une multinationale qui fait le pari de la diversité . Qui l’exagère . Qui s’interdit la concentration de nationalités, de cursus ou de genre . A l’image de Google, qui, dans son QG de Mountain View, recrute des masters d’histoire et de philosophie aussi aisément que des programmeurs.

A croire que ce que l’industrie a déjà compris, la pauvreté de cet entre-soi, le politique ne l’a pas encore entrevu. Quel dommage … Nos pays sont ils condamnés à se priver, par repli identitaire, de la richesse du monde **?

ImageJe ne me suis jamais senti aussi Européen qu’à Johannesburg ou à Hong Kong.. A défaut de pouvoir payer un long séjour à l’autre bout du monde à nos politiques, élisons des candidats entrepreneurs internationaux .. Ca tombe bien, il y en a sur le marché*** en ce moment !

*Vous avez vu beaucoup de “Rive gauche” à Soweto ? Moi, jamais.

** “Il n’est de richesses que d’hommes” , d’accord, mais pas tous pareils.

*** et si vous n’avez pas compris, cette fine allusion concerneDenis Payre, politique Français ex-coté au Nasdaq.

Echange lundi de pentecôte contre fête de l’Aïd pour le plus grand bien de la société.

Iconoclaste ? Traître à ma famille ? Peut être . Quoique ….
Est ce normal que, plus d’un siècle après la séparation de l’église et de l’état il y ait bon nombre de jours fériés d’origine chrétienne, et aucun d’origine musulmane? Force est de constater que les musulmans pratiquants sont nombreux en France, et que les chrétiens pratiquants sont loin d’être la majorité.
Alors, est ce bien normal que les chrétiens pratiquants aient un jour férié pour leurs dévotions, et que leurs confrères musulmans prennent un jour de congé, au mieux, ou d’absence maladie, dans la plupart des cas, pour les leurs ?
Échanger un jour férié ou deux entre Chrétiens et musulmans ferait donc sans aucun doute le plus grand bien aux caisses d’assurance maladie.
Si notre gouvernement voulait un jour passer un peu plus de 4 minutes ( top chrono, durée de la consultation dans l’affaire du “mariage pour tous”) à discuter avec les représentants des religions, cela pourrait être un sujet intéressant à aborder , non ?

Quand on voit « F » , lire « Francois » . Donc je covoiture et fuis FT !

Cette saga du « mariage pour tous » m’a ouvert les yeux.

  • La couverture des chaînes France Télévisions des manifs du 13 et 27 janvier 2013.
  • Les tarifs « promo » de SNCF, 10 fois moins chers sur Paris le 27 que le 13.

Je ne l’avais jamais remarqué une telle utilisation des entreprises d’état dans la propagande gouvernementale .
Alors, la cause est entendue :
Sus à la SNCF, je suis devenu « ambassadeur » chez covoiturage. maif.fr ( je sais, covoiturage a été racheté par SNCF, mais ca doit leur faire 100 fois moins de revenus !).
Sus aux FRx, je reviens sur TF1, LCI et BFM les rares fois ou je regarde la TV
Bad luck pour France Telecom , je viens de migrer vers Bouygues, et malgré leurs défaillances je resterai fidèle.
It’s life !!

Gouvernement autiste ? Je me désolidaride !

Par conviction sociale, j’ai suivi le gouvernement dans son augmentation de plafond du livret A . C’est vrai, quoi ! Cet argent, je n’en ai pas vraiment besoin, et le besoin de logements sociaux, financés par le livret A, est immense . Alors, allons y ! C’est une façon d’être citoyen !

Mais il y a eu tant de morgue et de dédain dans cette affaire de mariage dite pour tous que je dis non . Je n’aiderai pas ce gouvernement à réussir . Les ONG plus proches de mes idées auront mon argent . J’ai vidé mon livret A. Et ai aidé Habitat et Humanisme. 

Autoréalisation individuelle, programme de société ?

Je viens de terminer la lecture de « l’énergie du changement » de Manuel Valls. Ecrit en 2011, je ne sais pas si le ministre de 2012 signe encore, mais d’un certain côté je l’espère. Si l’on met de côté quelques charges futiles, bien que souvent justifiées, contre la forme utilisée par Sarko, ce programme est un excellent programme de droite. Il n’a d’ailleurs pas peur de reprendre dans ses propos quelques lois de début 2012 . Un seul détail, hélàs de taille, blesse : le fondement de la société. Il place (p25) « à la pointe de son combat l’utopie concrête de l’autoréalisation individuelle« . Tant que l’on pensera que l’individu peut s’autoréaliser, sans chérir avant tout une certaine collectivité, et je mets avant tout la cellule familiale, berceau, guide, et futur de la société, un tel projet de société sera stérile et mortifère … Dommage !!!

Agriculture : nous n’y sommes vraiment pour rien ?

Je viens d’avaler « le livre noir de l’agriculture » ( Isabelle Saporta, journaliste . Ed Fayard). Edifiant . Effrayant, même. Mais ce qui m’effraye le plus, c’est sa conclusion:
livre noir de l'agriculture« Faisons un rêve . Que nos futurs présidentiablesprennent à bras le corps l’épineuse question de l’agriculture… »
Et nous ? Et chacun d’entre nous ? Ne pouvons nous rien faire ? Bien sûr que si, votons avec notre porte monnaie. C’est 100 fois plus efficace qu’une loi. Quand donc les media arrêteront d’anesthésier la population en leur laissant croire que seul le gouvernement peut agir ?