Violence de lendemain d’élection.

Le maire n’est pas élu depuis 24 heures.

Déjà, il a débarqué le directeur général des services . Ce n’était pas un politique, ni un élu, mais c’est comme cela . C’est, paraît il, la loi du genre.

Ah bon, on ne s’était pas engagé à interdire les licenciements ?

Oui, mais là c’est différent . C’est comme cela que ça se fait. Et puis, de toutes facons, c’est un fonctionnaire, donc il ne craint rien.

Déjà, il a nommé le compagnon d’une de ses co-listières  à la place.

Ah bon, un copain ? Je croyais qu’on voulait abroger le clientélisme ?

Il est compétent, vu qu’il a déjà fait ce job sous une précédente majorité.

Ah bon, c’est donc un spécialiste de l’augmentation de la dette publique , vu que c’est ça qu’on reproche aux prédécesseurs ! On prend les mêmes, on rebat les cartes, et on recommence …

En 24 heures, que de promesses électorales violées ! Ça commence fort . Et avec cela, on va donner des leçons aux entrepreneurs ….

A quand un VRAI changement ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s