La forêt appartient à tout le monde

Balade en Vercors accompagné de JC, expert forestier. Les forêts du Vercors ? Des lots communaux, des lots privés. Appartenant à des investisseurs, ou à des héritiers qui conservent ce bien de père en fils ou de mère en fils, de mère en fille, de père en fille #oufj’aiéchappéaupiège . Cela fait longtemps que le législateur a mis la pédale douce sur la taxation de la forêt. Pour éviter d’obliger de raser la futaie afin de payer les taxes, comme ce fut le cas il y a bien longtemps. Même l’IFI a épargné les souches.

Mais les hommes sont décidément une menace permanente. Très difficile d’interdire l’accès aux VTT ou autres motocross, qui, au nom de la liberté, sortent trop souvent des chemins en saccageant la biodiversité. Quand aux promeneurs, ils sont bienvenus tant qu’ils n’intentent pas un procès au propriétaire qui a laissé négligemment le vent faire chuter une branche sur leur personne.

C’est volontiers que la forêt serait ouverte à tous. Mais les barbelés sont hélas moins coûteux que les polices d’assurances . Une fois de plus*, l’irresponsabilité de quelques uns pèse sur tous.

Alors, en généralisant, un peu de discernement : tous nos “droits” ne sont pas bons à faire valoir en toute occasion.

 

* une autre occasion d’irresponsabilité ...

Publicités

La banque au rythme cardiaque de 15 jours. Pas encore morte, mais pas loin …

Création d’entreprise. Nothing fancy, rien de rare, comme ils disent. Juste une bête entreprise. Qui ne demande rien à personne, juste le droit d’exister.

A un paresseux comme moi, cela demande un expert comptable et un banquier.

Côté expertise comptable, rien à dire. Ils doivent avoir faim, répondent rapidement, et ont fait leur la devise « il n’y a pas de petit client ».

Côté banque, c’est une autre paire de manches…  La procédure Française est encore trop complexe pour ouvrir ce genre de compte en ligne. Alors, c’est la tournée des coups de téléphone pour prendre rendez vous… impossible dans la quinzaine à venir, bien sûr.

La banque qui héberge mon compte perso depuis des décennies est la plus rapide… pour me dire en fin de rendez vous que « par politique du siège » ils ne travaillaient pas avec les entreprises comme la mienne. Je ne fais pourtant pas de commerce d’armes, lui dis je, je ne demande pas d’argent, et mes flux monétaires seront aussi rares que transparents. Elle est désolée, a un peu honte, mais le fait est qu’elle a perdu son temps, m’a fait perdre le mien, et, elle ne le sait pas encore, a perdu mon compte perso.

gasteropodePar manque totale de réactique, suivi d’un lapin, d’un autre candidat, il ne me reste plus qu’à me rabattre sur la recommandation de mon expert comptable. Et je découvre la banque à cycle d’horloge de 15 jours. Une semaine pour réagir à mon mail (car en vacances, en formation, en déplacement, en ….) et une semaine pour prendre rendez vous car l’agenda est bien plein suite à vacances, formation, déplacement, … Rendez vous pour signer deux malheureux papiers aussitôt scannés pour remplir le dossier électronique. Et récupérer d’autres papiers pour lesquels on va recommencer le cycle. Ce petit jeu dure près de deux mois. Euh !! vraiment impossible de faire tout cela a distance ? Je peux scanner à la maison ! C’est non.

Bon, les papiers sont faits, je n’ai plus qu’à attendre de recevoir ma carte bancaire. Qui arrive huit jours plus tard, sans chéquier , oublié quelque part dans le processus. Encore dix jours… pour le recevoir…mais pas à mon agence . «Voulez vous que je le fasse envoyer ?   Non merci, surtout ne faites rien, ça vous évitera de faire une erreur.. » Ça m’a échappé. Je sais, c’est méchant, pas bien. Et je file d’un coup de pédale d’une agence à l’autre.

Bilan des courses, démarches initiées fin mai pour une structure opérationnelle le 20 août.

« En Espagne, mon mari a fait tout cela en une journée quand il s’est agi de créer sa filiale »…me rapporte t-on.

Sans parler de mes Turcs*, qui ont mis moins de 24h de la demande de prestation au versement du premier acompte (en passant par une banque Allemande car ils ne sont pas en Europe).

Entre l’économie participative (je mets un point d’honneur à réagir dans l’heure aux sollicitations via air bnb) , les banques en ligne (j’ai ouvert mon compte Boursorama), l’ouverture de l’Europe, ça va être très dur pour nos dinosaures de banques**… Bon , ce post en contredit un autre***, mais bon, on a le droit d’avoir des hauts et des bas, non ?

Et, allez, examen de conscience du soir : ça ne m’arrive vraiment jamais de contribuer a ce ralentissement ?

 

 

* mes Turcs, un client tombé du ciel

** Il n’y a pas que nos banques d’ailleurs, d’autres entreprises dinosaures sont capables de ce type de réactique mollusque… je ne citerai personne.

*** Oui  ça m’arrive d’être optimiste pour la France.

Choisis la Vie

Elle dort. Visage paisible. On la sent bien. Elle est belle. Certes, elle a un peu les joues creuses. C’est qu’elle a tellement donné ces derniers mois ! Elle devait être épuisée.
Elle a les yeux fermés. Je ne l’avais jamais vue comme cela, et son regard, vif comme le feu, plein de passion, manque au tableau.
Quand elle s’éveillera ….

Là où elle est, elle est sans doute déjà éveillée, à te regarder, pauvre humain.
Dans la chambre emplie des photos de sa vie, seules les bougies s’agitent.

Partout ailleurs dans la maison le feu de la vie que tu as allumé autour de toi reprend ses droits. Dans TA maison . Pleine d’amis, d’enfants, de bébés . Qui regardent le match à la télé en buvant des bières (pas les bébés). Qui papotent en dégustant des gâteaux. Ils sont venus pour un dernier au revoir. Nombreux.

Demain, ton enveloppe sera sous terre. Sous la terre de tes montagnes. Adieu M . A Dieu . Veille sur nous . Prépares nous la place. Au revoir, donc.
Vernettes

Tes montagnes étaient radieuses, le ciel bleu marine, le soleil généreux et les jonquilles éclatantes lorsque nous t’avons accompagnée là haut. Ultime exhortation, les tiens nous ont fait chanter un de tes hymnes fétiches, ton message posthume :

Choisis la Vie
Ouvre ton cœur au don de Dieu,
Sois un vivant pour le Seigneur,
Laisse toi brûler de son feu

La Vie est une chance, tends tes bras pour la saisir,
La Vie est beauté, que tes yeux peuvent admirer,
La Vie béatitude, sauras-tu la savourer ?
La Vie est un rêve, à toi de réaliser

La Vie est un défi, fais lui face n’aie pas peur
La Vie est un devoir, l’accomplir grandis ton cœur
La Vie est un jeu, apprends la règle de Dieu
La Vie est précieuse prends en soin comme d’un feu

La Vie est richesse, un trésor à conserver,
La Vie est amour, source de joie et de paix
La Vie est mystère, sans fin perce ses secrets
La Vie est promesse toute remplie de clarté

La Vie est tristesse, mais tu peux la surmonter,
La Vie est un hymne, hâte toi de le chanter
La Vie est un combat, ne crains pas l’adversité
La Vie est une aventure, oseras tu la tenter

La Vie est un bonheur, et tu peux le mériter
La Vie est la vie défends celle des petits
La Vie est dans le Père, dans le Fils et dans l’Esprit
Jaillie du Dieu vivant, de son Amour infini

La vache de réduction du déficit

L’autre jour, le rapport annuel de mon troupeau arrive dans la boîte.

J’y découvre avec passion que mon investissement coup de gueule est allé bien au-delà de mes espérances les plus folles.

tirelire-vache-vachement-economeSaviez vous que 40% de la production laitière Francaise est exportée ?

Concrètement, chacune de mes vaches génére annuellement 1000 euros d’excédent budgétaire .Vous en connaissez beaucoup, des investissements qui génèrent chaque année un excédent commercial de 75% de leur valeur propre ? Plus patriotique, tu meurs.

 

tirelire-vache-tirelire-utileSaviez vous que la filière de production laitière embauche ? Qu’en gros 25 vaches génèrent un emploi ? Entre le coût du chômage évité et les cotisations sociales correspondantes, chaque vache réduit de la moitié de sa valeur le déficit budgétaire de l’état*. Chaque année. En réduisant le chômage . Qui fait mieux ?

 

Eh oui, à comparer au CAC40 , il n’y a pas photo . C’est la vache qui contribue le plus à l’économie nationale . Labourage et pâturage sont bien les deux mamelles de la France.. On l’avait un peu oublié.

 

Et une fois de plus n’écoutez pas les média qui ne savent que patauger dans la boue écolobobo des fermes de 1000 vaches pour dénigrer dans l’opinion publique ce qui va trop bien : l’exploitation Francaise moyenne compte 54,8 vaches, et 80% des 67 000 éleveurs travaillent avec moins de 80 vaches. Mais pas une ligne sur eux, bien sûr. Alors, si en leur confiant quelques unes de mes vaches en pension je leur permets de se payer un robot de traite** et d’améliorer leur qualité de vie, je fonce.

 

* Si vous ne croyez pas, faites donc le calcul , vous verrez …

** Il « suffit » de 60 vaches pour amortir un robot…

J’ai troqué mon PEE contre un troupeau

Il m’aura fallu presque un an pour me décider , suite au post de l’excellent koz du premier mars . Mais c’est fait . J’ai reçu mon certificat . Ça fait super classe dans le salon en ville, non ?

Certif propriete X vachesJe trouve le symbole assez fort : vider de son disponible mon plan d’épargne entreprise, nanti d’actions de multinationale prospère acquises a des conditions avantageuses , pour les remplacer par un petit troupeau de vaches laitières . Fuir le risque de krach boursier et de frénésie des marchés pour se précipiter vers le risque des épidémies et des variations de la PAC .

Risque pour risque, je trouve que le troupeau correspond bien au principe de destination universelle des biens* . Je préfère que mon capital produise lait et viande, et fasse vivre son éleveur un peu plus loin de la hantise des prêts et dette à rembourser… plutôt que de faire peser sur des dirigeants d’entreprise une pression du résultat court terme face auquel il est très difficile de garder son sang froid***.

Une réponse à ma question sur mes devoirs d’actionnaire décrits auparavant .

Une autre a d’ailleurs été de préférer des placements obligataires, même s’ils ne rapportent pas grand chose, par rapport aux actions . Quand une entreprise émet une obligation, elle s’engage sur un taux de rémunération au préalable, et garde l’entière liberté de diriger en toute compétence.

Finalement, pour mes vaches, c’est pareil . Je me sens assez mal placé pour donner des ordres à l’éleveur. Et je suis content d’avoir enfin trouvé un moyen d’agir pour l’agriculture raisonnée.

vache pere castor

 

*Si vous voulez un dégrossissage sur le thème de la propriété privée et de la destination universelle des biens, je ne saurais que vous recommander ce premier elearning du MOOC de Dieu.

** Et si vous êtes tentés par l’aventure …  En très gros , une vache produit du lait – pour l’eleveur , les frais sanitaires et d’assurance – , des veaux – pour l’eleveur idem- , des génisses – pour le proprietaire , assurer le renouvellement et la croissance du capital- , et sa carcasse – pour l’éleveur.

*** quoique tout ne soit pas rose pour les pauvres vaches  qui sont exploitées honteusement… à en mourir . Mais , pour agir là dessus, consommons moins de viande, de fromage et de lait, quitte à mettre le propriétaire … sur la paille.

Six mois plus tard, la suite de l’aventure du cheptel …

Libéralisme et générosité, si inconciliables ?

Saumur. Jeune cadre, je recherche à embaucher une secrétaire . Au bout d’un certain temps, deux candidates restent en lice . L’une est légèrement plus expérimentée. L’autre, mère célibataire, a désespérément besoin de ce travail. En en discutant avec un collègue, son avis est sans appel : ‘tu n’as pas le droit d’utiliser l’entreprise pour faire tes bonnes oeuvres . Il y a 200 autres employés dans l’entreprise, ton devoir est de prendre la meilleure pour le job . Et si tu veux faire des bonnes oeuvres, engages toi au secours Catholique !” . Brutal, le collègue . J’ai suivi son opinion . Et quelques années plus tard, j’ai appris qu’il était fortement engagé au Secours Catholique ….

Silicon Valley . En voyage d’études, on me présente une école de création d’entreprise pour enfants déscolarisés . L’objectif est de les réintégrer dans le circuit scolaire par ce biais. Chaque groupe est sponsorisé, aidé par des cadres de Google, Yahoo, … Très sérieux, les jeunes de 12 à 14 ans nous présentent leur business plan, comme ils le feraient à des business angels pour solliciter un financement. Surprise ! Avec le plus grand sérieux, dans leur plan de trésorerie , on voit:

résultats de l’année

– dons

= cash disponible pour la croissance ou rémunérer les actionnaires…

Même à ce niveau, même pour des montants ridicules, on sépare les problèmes :

1 – on gagne de l’argent

2 – on le distribue,  avec générosité. Et cela est normal, enseigné même …

 

A une plus grande échelle, on les connaît ces Bill Gates et autres mégamillionnaires qui, une fois leur fortune faite, la distribuent avec autant de professionalisme qu’ils n’ont mis à la constituer.

melange

Morale de toutes ces histoires : pour faire bien les choses ne les mélangeons pas . Soyons pro en toute action , que ce soit business ou bénévolat, mais ne tentons pas de tout faire en même temps, car les règles du jeu sont différentes, et on fera tout mal.  Cf notre politique de subvention du photovoltaique..

 

Gouvernement autiste ? Je me désolidaride !

Par conviction sociale, j’ai suivi le gouvernement dans son augmentation de plafond du livret A . C’est vrai, quoi ! Cet argent, je n’en ai pas vraiment besoin, et le besoin de logements sociaux, financés par le livret A, est immense . Alors, allons y ! C’est une façon d’être citoyen !

Mais il y a eu tant de morgue et de dédain dans cette affaire de mariage dite pour tous que je dis non . Je n’aiderai pas ce gouvernement à réussir . Les ONG plus proches de mes idées auront mon argent . J’ai vidé mon livret A. Et ai aidé Habitat et Humanisme.