Libéralisme et générosité, si inconciliables ?

Saumur. Jeune cadre, je recherche à embaucher une secrétaire . Au bout d’un certain temps, deux candidates restent en lice . L’une est légèrement plus expérimentée. L’autre, mère célibataire, a désespérément besoin de ce travail. En en discutant avec un collègue, son avis est sans appel : ‘tu n’as pas le droit d’utiliser l’entreprise pour faire tes bonnes oeuvres . Il y a 200 autres employés dans l’entreprise, ton devoir est de prendre la meilleure pour le job . Et si tu veux faire des bonnes oeuvres, engages toi au secours Catholique !” . Brutal, le collègue . J’ai suivi son opinion . Et quelques années plus tard, j’ai appris qu’il était fortement engagé au Secours Catholique ….

Silicon Valley . En voyage d’études, on me présente une école de création d’entreprise pour enfants déscolarisés . L’objectif est de les réintégrer dans le circuit scolaire par ce biais. Chaque groupe est sponsorisé, aidé par des cadres de Google, Yahoo, … Très sérieux, les jeunes de 12 à 14 ans nous présentent leur business plan, comme ils le feraient à des business angels pour solliciter un financement. Surprise ! Avec le plus grand sérieux, dans leur plan de trésorerie , on voit:

résultats de l’année

– dons

= cash disponible pour la croissance ou rémunérer les actionnaires…

Même à ce niveau, même pour des montants ridicules, on sépare les problèmes :

1 – on gagne de l’argent

2 – on le distribue,  avec générosité. Et cela est normal, enseigné même …

 

A une plus grande échelle, on les connaît ces Bill Gates et autres mégamillionnaires qui, une fois leur fortune faite, la distribuent avec autant de professionalisme qu’ils n’ont mis à la constituer.

melange

Morale de toutes ces histoires : pour faire bien les choses ne les mélangeons pas . Soyons pro en toute action , que ce soit business ou bénévolat, mais ne tentons pas de tout faire en même temps, car les règles du jeu sont différentes, et on fera tout mal.  Cf notre politique de subvention du photovoltaique..

 

Publicités

Une réflexion sur “Libéralisme et générosité, si inconciliables ?

  1. Quid des autres fonctions du travail (socialisation…) ?

    Il me semble que les pays « développés » comme la France ai pris ton argument à pleine vitesse : faire travailler les plus productifs pour les taxer et payer les exclus du marché du travail. Je ne suis pas certain que :
    1- les plus productifs soient gagnants (frustration de l’impôt, impression de subventionner des oisifs, qualité de vie dégradée…)
    2- les exclus soient gagnants (sentiment d’inutilité, frustration du « pourquoi pas moi? », inquiétude du lendemain…)

    Sommes nous plus heureux pour autant ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s