The most successful start-up in history.

Jean-Marc Potdevin* nous décrit avec brio et compétences les caractéristiques gagnantes d’une start-up :

  • Etre disruptif, changer l’ordre établi et les règles du jeu
  • Viser grand, rechercher la « scalabilité », le passage à grande échelle.
  • Chercher la viralité, le cyber bouche à oreille.
  • Chercher l’engagement de ses clients, les rendre actifs en communautés.
  • Et, surtout, avoir comme moteur de changer et simplifier la vie.

Puis il ajoute ses trois conseils clé pour réussir …

  • Etre au clair sur ce que je veux changer
  • Y croire
  • S’entourer d’une équipe qui fonctionne bien

Il y a 2000 ans, en chassant les marchands et les dogmatiques du temple  pour y introduire l’Amour, le Big Boss, comme l’appelle Tim Guénard, a coché toutes les cases de la start up.

Disruptif, en mettant l’Amour au dessus de toute Loi, il a , pour son projet immense, trouvé la viralité et l’engagement de ses membres parfois jusqu’à la mort.

Mais sa vraie clé, son moteur, qui est bien de changer et simplifier notre vie, est toujours le même : Notre bonheur . C’est tellement plus facile d’être heureux quand on croit, c’est d’ailleurs prouvé.

Quand à son équipe, facteur clé de succès , qui lui a permis à ce jour d’arriver à 2 milliards de followers, je reprends les mots de soeur Faustine pour la décrire : « menée par un renégat, constituée d’un traître et de 10 lâches. »

Son premier client ? Un criminel, le bon larron (qui avait quand même bien mérité sa croix, lui !).

Et son attachée de presse, qu’il a chargée de communiquer en scoop son message au monde : Marie Madeleine, une pute**.

La morale de cette start-up, c’est que nous avons tous nos chances et notre rôle dans cette aventure d’Amour. Tous les ingrédients sont là . Comme le hurlait en boucle ce chef de gang du Bronx, condamné à 234 ans de prisons pour son triple meurtre, suite à la visite de Faustine :

SHE SAID I HAVE A CHANCE FOR HEAVEN

Gangster2

Alors, pourquoi on attend encore ?

 

 

* ex CTO de Kelkoo, VP de Yahoo, business angel , auteur de « les mots ne peuvent dire ce que j’ai vu ». Et si vous voulez le regarder vous raconter tout cela lui même, c’est ici.

** c’est vrai, ça fait un peu sursauter quand ça sort de la bouche d’une petite « bonne soeur » voilée, mais on comprend mieux.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s