Economie circulaire, from VAT to WAT * ?

L’article de Bastamag , qui prône les vertus du recyclage et de la récupération, est un très bel exemple de mise en pratique de l’économie circulaire.

sharma-obesity-weight-watchersQuand il annonce que des machines produites soi même en une semaine coûtent trois fois moins cher que les machines similaires produites industriellement, que fait il exactement ?

Il valorise a plein taux le coût des matières, le bénéfice de la récupération, et beaucoup moins celui de la main d’oeuvre, qu’il compte pour zéro.

Ça fait sens . Les matières premières ne sont elles pas par nature en quantité finie, voire parfois proche de la rareté, tandis que la main d’oeuvre humaine est une ressource on ne peut plus renouvelable?

Pourtant, quand on y réfléchit, tout notre système de taxes repose sur le travail humain . De la taxe sur salaires, on en parle beaucoup, à la taxe sur la valeur ajoutée. La valeur ajoutée par une entreprise de transformation ou de services n’est elle pas majoritairement constituée de salaires? Le PIB de la France serait constitué à 70%+ de salaires …

  • Et si on taxait les ressources limitées , toute la matière première extirpée de notre planète , ce qui comprend bien entendu le pétrole et le charbon ?
  • Et si on s’interdisait de taxer tout ce qui est renouvelable, comme le travail humain ou les produits agricoles ?

Zut, on fait le contraire…sauf pour l’énergie renouvelable, qu’on subventionne . Tout n’est donc pas perdu .

Bon, une suggestion pragmatique que l’on peut mettre en oeuvre sans attendre un quelconque gouvernement : et si à l’intérieur de nos groupes les frais de siège facturés aux entités du groupe étaient assises sur le poids de matériau qu’elles consomment plutôt que sur leur chiffre d’affaires ? G, ca te dit ?

 circular-economy

Quelqu’un veut il bien mettre un peu d’énergie et de neurones à vérifier le calcul rapide qui m’indique qu’un euro  de taxe par kilo de matière permet, à taxes égales, de diviser par deux la taxation du travail ? Ca ferait un beau sujet de thèse, non ? Et je vois d’ici les études de prospective sur l’impact potentiel sur les comportements des industries…

 

*VAT : Value Added Tax

WAT : Weight Added Tax . Une mise en oeuvre qui peut être simple : on pèse tout ce qui entre dans une usine, et on taxe au poids. Elle récupère la taxe sur le poids de ses produits vendus. Tant pis pour l’entreprise si elle gaspille beaucoup dans ses poubelles. In fine, chacun ne supporte que la taxe de la matière qu’il n’a pas revendue…qui n’a donc pas circulé. La pure réparation, par exemple, ne supporte aucune taxe, contrairement a l’achat de produit neuf .

Et comme le travail humain, et le capital ne pèsent rien, pas de risque de double taxation 😉 …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s