Des vœux comme on s’en promet de plus en plus ?

J’ai reçu de mon cher ami Olivier C la lettre ci dessous, certes drôle mais d’un humour un peu grinçant, tant l’évolution de notre société la rend de moins en moins caricaturale.

Alors, ma résolution de cette année est de tout faire* pour que cela reste une caricature purement humoristique… L’actualité récente confirme qu’il y a du boulot.

 

Chers amis,

Je souhaitais vous adresser mes voeux 2015 en toute simplicité, mais après avoir consulté la CAVE (Commission de Validation des Voeux Externes) j’ai été amené à retravailler ma communication et la reformulation de cet envoi.
Voici donc la version officielle en conformité avec le principe de précaution inscrit dans la Constitution.

De ma part (« le souhaiteur ») et à votre destination (« le souhaité »),je vous prie d’accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de la part du souhaité, mes meilleurs vœux à l’occasion pour des, socialement responsable , politiquement correct, non addictif, et non stressant, solstice d’hiver et premier jour de l’année, en adéquation festive avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles du choix du souhaité, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.

Ces vœux concernent plus particulièrement :

– la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d’une quelconque volonté de m’immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une assurance vie ou une convention obsèques,
– la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d’imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti, ainsi que de leurs évolutions futures ;
– le bonheur, sachant que l’appréciation de cette valeur est laissée au libre arbitre du souhaité et qu’il n’est pas dans l’ intention du souhaiteur de vous recommander tel ou tel type de bonheur, même si l’indicateur de bonheur brut du Bhoutan peut en être une numérisation approchante.

Le concept d’année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n’implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d’autres cultures n’est absolument pas mise en cause.
Notamment :
– le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l’an 1434 de l’Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d’islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israëlo-palestinien ;

– le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d’Israël à vivre , ni le délit de contestation de crime contre l’humanité ;

– le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l’année du Dragon d’Eau, 78ème cycle, n’implique aucune prise de position dans l’affaire dite « des frégates de Taïwan » ;

– le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l’an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.

Enfin, l’emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur.
Son choix tient au fait qu’elle est la seule couramment pratiquée par le souhaiteur.
Tout autre langue ou idiome a droit au respect tout comme l’ensemble de ses locuteurs.

Clause de non responsabilité légale :

En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure, et vous acceptez explicitement le fait que :
Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait.
Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties.
Leur reproduction est autorisée.
Ils n’ont fait l’objet d’aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d’une année, à la condition d’être employés selon les règles habituelles et à l’usage personnel du souhaité.
A l’issue de cette période, leur renouvellement explicite ou par tacite reconduction n’a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision du souhaiteur.
Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d’âge, de genre, d’aptitude physique ou mentale, de race, d’ethnie, d’origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d’appartenance syndicale,susceptibles de caractériser les destinataires.
Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l’absence, totale comme partielle, de réalisation n’ouvre pas droit à compensation.
Le souhaiteur garantit par contre la sincérité de ses voeux dans la limite du remplacement à l’identique de ceux -ci ou par l’envoi ultérieur , à la seule discrétion du souhaiteur, de voeux complémentaires

En cas de difficultés liées à l’interprétation des présents voeux, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile du souhaiteur.

fait à grenoble, le 5 janvier 2015 en un seul exemplaire

 

* Tout faire, pour moi c’est travailler à la fraternité et à la confiance . Autres suggestions concrètes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s