Dieu, singe et science

Quatre semaines agitées du côté du bocal là haut, avec une lecture en stéréo et dans tous les sens de deux livres complémentaires:allegre-arnould

  • Jacques Arnould  Dominicain, ingénieur docteur en histoire des sciences et en théologie
  • Claude Allégre, scientifique à large scope qu’on ne présente plus.

Au delà de l’histoire, et des détails qui expliquent en finesse certaines positions des églises qui sont aujourd’hui caricaturées par des raccourcis dignes des puces sauteuses*, ces deux livres présentent bien des notions , des théories, certaines confirmées, d’autres démenties formellement par la science elle même.

Impossible de résumer ces livres en quelques phrases, sinon que rien n’est vraiment certitude à ce jour . Ni origine ni fin ne sont même plus certains, avec le temps courbe.

Bien sûr, Darwin, Galilée, tous leurs précurseurs**, et surtout leurs successeurs** sont amplement commentés. Infini, infiniment petit que seuls les mathématiques encore bien abstraites permettent d’aborder. Evolution anarchique ou orthogenèse*** chère à Teilhard , qui pousse J Arnoult à proposer “l’homme, porteur d’un espace des possibles”.

Enfin, la neurobiologie, qui fouille les mécanismes de la pensée , à la recherche de “la théorie cérébrale de l’information qui est encore à découvrir” (C A). Est-ce elle qui nous indiquera un jour comment Il apparaît et est apparu (ou a donné l’illusion de …) aux nombreux voyants, dont certains finalement très proches et cartésiens**** ?

En synthèse, je fais mienne la conclusion du pavé de C Allègre:

La science ne peut infirmer, ni confirmer l’existence de Dieu……   Et si Dieu existe, plutôt que dans le ciel, ne se trouve t il pas à l’intérieur même du cerveau humain?...”

D’aucuns déclarent Dieu comme une invention du cerveau humain. Probablement, mais je me permets une “petite” question : dieu inventé, ou invention inspirée et habitée par Dieu dans ce même cerveau ?

Vivement que la science progresse, elle qui est reine pour trouver les “comment”, à défaut de pouvoir dire le “pourquoi”. En toute humilité, je fais mienne la pensée de Thomas d’Aquin, fervent défenseur de la science (et de la philosophie) , au motif qu’à approfondir notre connaissance du comment, on s’approche de celle du pourquoi, donc de Dieu.

 

*  toute puce à laquelle on coupe les pattes devient sourde, c’est bien connu .La preuve, même si on lui crier très fort “saute, saute” , elle ne bouge pas.

** Kepler, Copernic, Mendel.. autant de personnes qui ont a une époque ou a une autre servi de marchepied à d’autres qui n’ont pas hésité à s’emparer de leurs travaux sans forcément leur rendre le crédit qui leur est dû.

*** évolution par un hasard orienté, où tout n’est pas possible (le hasard du dé n’a que 6 faces..).

**** Pour les apparitions au XXIéme siècle à un ingénieur high tech Grenoblois, c’est par ici.

Et, enfin, les dernières théories scientifiques remettant en cause le big bang . « Mais enfin, qui est ce type ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s