Pour une génération de makers.

Pauvre essoreuse à salade . Frappée d’obsolescence (programmée ?), la poubelle la guette pour une simple poignée brisée. Fi des sourires, je ne peux accepter. Je sais que son remplacement ne coûterait qu’une petite poignée d’euros. Qu’un dépannage un temps non nul. Mais quelle belle occasion de mettre en œuvre mon cadeau de Noël . De img_20180125_160644.jpgmettre à profit les heures passées sur le MOOC de cet hiver*. Une heure de conception, trois heures d’impression. Cinq grammes de PLA**, à base d’amidon de maïs, vont sauver de la décharge 500 grammes de plastique issu de précieux pétrole. Quel belle rentabilité, du point de vue WAT***

Ils savent jouer au lego, ils apprendront vite à dessiner en 3D, foi de grand père. Avec des logiciels comme Tinkercad**** c’est devenu un jeu d’enfant. Donc de petits enfants.

Et si cette génération apprenait à l’école à maîtriser l’impression 3D ? A piloter ces machines qui, aujourd’hui, coûtent bien moins qu’une console de jeu. Pour 100 euros mon Anet est arrivée en pièces détachées directement dans la boite aux lettres.

Alors, pour le futur de la planète, on milite pour ce complément du programme scolaire?

 

*Massive Online Open Course. Le prochain de FUN (France Université Numérique)  sur l’impression 3D démarre le 3 avril…

** PLA ?

*** VAT ou WAT ?

**** Tinkercad ? Un logiciel online pour la conception mécanique ou électronique.

Maker ?   Kesako ?

IMG_20180125_160910

Publicités

Tous des génies. Sans point d’interrogation.

cerveau-brillantBerit Brogaard* nous berce d’un message mélodieux. Nous avons dans notre cerveau des informations en sommeil, et n’en utilisons qu’environ 10% de manière consciente. Ce n’est pas une bonne nouvelle, ca ? Bon, pas un scoop pour beaucoup d’entre nous. La suite l’est pour moi.

Certains, suite à traumatisme crânien, ont dégagé une intelligence supérieure. Il y a donc moyen d’y accéder, le tout est d’y arriver de manière un peu plus certaine et moins  brutale que le trauma crânien.

Cumulant philosophie et neurosciences (comme Thomas d’Aquin, dans son genre), Berit travaille sur la manière d’accéder à ces possibilités qui sommeillent en nous .

Non, à essayer de rendre les gens plus intelligents, on ne modifie pas la nature humaine. On cherche juste à exploiter au mieux toutes les possibilités dont Il nous a dotés. Et c’est bon.

Alors, pas de désespoir. On peut tous trouver une clé pour progresser . Non, même à mon vieil âge mes neurones ne sont pas condamnés à s’étioler. C’est vraiment la bonne nouvelle du jour. Il parait même qu’elle donne des exercices pratiques. Je fonce acheter son bouquin…cover-superhuman-mind

 

Et pour ceux qui sont persuadés d’avoir une cervelle de moineau, allez voir ici..

 

* Berit What ??

Back to the future. Un client qui tombe du ciel.

Il y a 35 ans, j’ai conclu une phase de ma vie professionnelle en publiant un condensé de certains de mes travaux*. Sur une offre et une technologie un peu à la marge du business de l’époque, des choses que je trouvais un peu banales mais bon..

backtothe-futureTrois jours après la publication de mon changement de statut sur Linkedin, par laquelle j’informais la terre ébahie de la création de ma petite entreprise**, voilà qu’un étudiant Turc me contacte au sujet de cette vieille publication.

Je traîne un peu la patte, pensant à un canular ou à un étudiant un peu égaré. Mais il insiste, se présente comme mandaté par une entreprise Turque qui a de fortes ambitions dans ce domaine et recherche un coaching cumulant la technique (mais, mon grand, j’ai arrêté il y a 35 ans !!!) et le marketing (là, je suis un peu moins décalé).

Les échanges mails s’intensifient, s’accélèrent, et entre temps j’abuse de google…pour découvrir que ma publication reste encore populaire, reprise sur nombre de sites de téléchargement, voire même est unique en son genre sur le sujet. Comme s’il était un sujet sur lequel toute publication s’est arrêtée depuis 35 ans. J’obtiens confirmation de mon ex employeur que je pouvais bien faire ce que je voulais sur cette offre, sur laquelle, de sa part, tout investissement technique, commercial, et industriel est à zéro depuis des décennies.

En moins de 24 heures, la demande formelle arrive, la proposition repart, est acceptée, et le virement bancaire d’acompte est déclenché.

Trois jours  plus tard me voici au bord de la méditerranée… sur la côte Égéenne.

Et nous passons deux jours a faire l’exégèse commentée de ma prose, illustrée de leurs réalisations et échecs, et enrichie de quelques réflexions plus stratégiques sur leurs développements potentiels.

Comme quoi, il ne faut jamais sous estimer sa connaissance ni sa valeur. Et sa valeur n’est pas toujours là ou l’on pense. Qu’il est difficile de se juger !!

On peut tous être pape de quelque chose à notre insu…

 

* pour les curieux égarés…

** pour les curieux tout aussi égarés...

Dieu, singe et science

Quatre semaines agitées du côté du bocal là haut, avec une lecture en stéréo et dans tous les sens de deux livres complémentaires:allegre-arnould

  • Jacques Arnould  Dominicain, ingénieur docteur en histoire des sciences et en théologie
  • Claude Allégre, scientifique à large scope qu’on ne présente plus.

Au delà de l’histoire, et des détails qui expliquent en finesse certaines positions des églises qui sont aujourd’hui caricaturées par des raccourcis dignes des puces sauteuses*, ces deux livres présentent bien des notions , des théories, certaines confirmées, d’autres démenties formellement par la science elle même.

Impossible de résumer ces livres en quelques phrases, sinon que rien n’est vraiment certitude à ce jour . Ni origine ni fin ne sont même plus certains, avec le temps courbe.

Bien sûr, Darwin, Galilée, tous leurs précurseurs**, et surtout leurs successeurs** sont amplement commentés. Infini, infiniment petit que seuls les mathématiques encore bien abstraites permettent d’aborder. Evolution anarchique ou orthogenèse*** chère à Teilhard , qui pousse J Arnoult à proposer “l’homme, porteur d’un espace des possibles”.

Enfin, la neurobiologie, qui fouille les mécanismes de la pensée , à la recherche de “la théorie cérébrale de l’information qui est encore à découvrir” (C A). Est-ce elle qui nous indiquera un jour comment Il apparaît et est apparu (ou a donné l’illusion de …) aux nombreux voyants, dont certains finalement très proches et cartésiens**** ?

En synthèse, je fais mienne la conclusion du pavé de C Allègre:

La science ne peut infirmer, ni confirmer l’existence de Dieu……   Et si Dieu existe, plutôt que dans le ciel, ne se trouve t il pas à l’intérieur même du cerveau humain?...”

D’aucuns déclarent Dieu comme une invention du cerveau humain. Probablement, mais je me permets une “petite” question : dieu inventé, ou invention inspirée et habitée par Dieu dans ce même cerveau ?

Vivement que la science progresse, elle qui est reine pour trouver les “comment”, à défaut de pouvoir dire le “pourquoi”. En toute humilité, je fais mienne la pensée de Thomas d’Aquin, fervent défenseur de la science (et de la philosophie) , au motif qu’à approfondir notre connaissance du comment, on s’approche de celle du pourquoi, donc de Dieu.

 

*  toute puce à laquelle on coupe les pattes devient sourde, c’est bien connu .La preuve, même si on lui crier très fort “saute, saute” , elle ne bouge pas.

** Kepler, Copernic, Mendel.. autant de personnes qui ont a une époque ou a une autre servi de marchepied à d’autres qui n’ont pas hésité à s’emparer de leurs travaux sans forcément leur rendre le crédit qui leur est dû.

*** évolution par un hasard orienté, où tout n’est pas possible (le hasard du dé n’a que 6 faces..).

**** Pour les apparitions au XXIéme siècle à un ingénieur high tech Grenoblois, c’est par ici.

Et, enfin, les dernières théories scientifiques remettant en cause le big bang . « Mais enfin, qui est ce type ? »

Diaspora, visez plutôt à changer le monde !

Apéro sur l’herbe avec des codeurs de Diaspora. Des vrais geeks . Mais que vient faire ce vieux que je suis à partager leur bière , se demandent ils in petto ? Découvrir notre truck-factor* ?

Allez, la vieille économie vient vous rappeler des basiques universels . Juste du bon sens de marketing stratégique.

A vouloir supplanter Facebook en recopiant toutes les fonctionnalités de ce géant, pensez vous tenir un seul instant ? N’oubliez pas de vous différentier, jeunes gens .

Allez, je vous livre ce qui m’a fait venir avec vous .200px-Logodiaspora

Bien sur, l’attrait vers le logiciel libre, et vers la possession de mes données personnelles. Mais cela ne m’a pas fait quitter Facebook pour autant, je ne suis pas un pur comme vous tous**.

Par contre, votre proposition d’ouvrir mon monde***, de me permettre de sortir du petit cercle d’amis cooptés car quelque part semblables, et de suivre des sujets plutôt que des personnes, ça, ça a de la valeur. Ça ouvre les horizons et le partage.

C’est en misant là dessus que vous créerez un réseau ou les idées se brassent, ou le monde se construit, plutôt que de rester entre potes endogames à s’échanger ses photos du week end…

Le web peut être le meilleur et le pire , optez pour le meilleur , tant qu’à faire.

* Truck-factor , kezaco ?

** un beau message d’adieu à FB que nous a laissé T

*** step outside your tiny little world

Et si sur Diaspora vous voulez au moins un contact, cherchez Abahli…..

Message aux chercheurs 2 : présence réelle et Avogadro.

Aamedeo-avogadrovogadro me permet de répondre à ceux qui se gaussent de la soi disant réincarnation du Christ dans l’Eucharistie … “Ceci est mon corps” .

Mon wikipedia favori me dit que la terre pèse 6*10 exp 24 kg , dont 50% d’oxygène. Qui se brasse , passe du liquide (l’eau) au gazeux (l’air ) ou au solide (la rouille pour prendre un exemple évident, qui est une combinaison de fer et d’oxygène). Globalement, donc, on arrondira a 3*10 exp 27 grammes d’oxygène dans ce bas monde.

Le Christ, en humain moyen, devait être constitué de quelque 50 kg d’oxygène, constitués de 6,02214*10exp23 atomes par mole de 16 grammes. Merci Avogadro qui nous a révélé ce nombre précieux. Un excel me révèle donc , mieux qu’une bible, que le Christ était constitué notamment de 2*10 exp 27 atomes d’oxygène .

En mettant tout au pire, et en supposant donc qu’en 2000 ans ces atomes se sont répartis uniformément sous terre et dans les cieux, y compris a des milliers de kilométres de profondeur sous nos pieds et jusque la stratosphère , on retrouve donc en moyenne un atome ayant appartenu au corps du Christ pour trois grammes d’hostie (elle même constituée de 50% d’oxygène).

Donc, chers scientifiques, le “ceci est mon corps” ne peut pas être scientifiquement prouvé faux .

Tiré par les cheveux ? On ne connaît pas encore tous les mystères de l’atome, alors, allez savoir?  Relisez le message de la Sagesse à ce sujet .

PS : au passage, cela va conforter ceux qui croient à la réincarnation, mais bon …

Message aux chercheurs

S’ils ont poussé la science à un degré tel qu’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître ?” (Sagesse 13,9)
Amusant, non, cette phrase qui reste d’une actualité totale 2100 ans après avoir été écrite ? Comme quoi, il n’y a jamais rien de bien nouveau sous le soleil, en ce qui concerne la réflexion humaine . Comme dit Christophe :
« Ceux qui ont écrit ces textes ils étaient comme nous, ils se posaient plein de question sur le sens de la vie, sur la mort, sur la souffrance et le mal, et plus largement sur le sens de ce qui nous arrive dans nos vies. Et ils ont fait la même expérience que nous, celle d’un Dieu qu’on ne voit pas mais qu’on peut pressentir. Et ça a mis en route ce peuple.«